Motocross

Bonne fin de saison pour Erik Willems

Bonne fin de saison pour Erik Willems
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Après deux années gâchées par une longue série de blessures, Erik Willems a misé sur le bleu et la cylindrée 450cc malgré son jeune âge. Un bon été de travail aux cotés d’Yves Devlaminck a permis au pilote originaire de Braine l’Alleud de prendre le pari de finir la saison avec des courses de sable. Erik a terminé son premier ONK à Mill il y a 15 jours à la 11ème place, une performance encourageante

“Après quasi 2 ans sans course, j’avoue que je doutais un peu de mes capacités, surtout sur le plan physique, à tenir des manches de 35 minutes”, explique Erik Willems. “J’ai donc joué la carte de la prudence et j’ai plutôt assuré tout au long du week end. En seconde manche, je me suis retrouvé une bonne partie de la course à rouler avec un gars comme Marvin Van Daele, ce qui est plutôt rassurant…”

“Le feeling est bon !”

“La semaine dernière, j’ai disputé le beach cross à Vlissingen, avec comme résultat une place dans le top 10 en première manche et un abandon en seconde. Mais une fois de plus, de bonnes sensations sur la moto… Je n’ai jamais roulé dans un sable aussi fin de toute ma vie, c’était un truc de fou! A bloc partout… (rires). En seconde manche je suis revenu 8ème après un mauvais départ mais j’ai préféré arrêter car la moto commençait à chauffer. Pas grave, le feeling était bon !”

Le rendez-vous suivant était à Axel pour le “3uur-cross” et un engagement de dernière minute au sein du team Mikkola. Une bonne expérience qui s’est soldée par une 7ème place finale mais surtout un bon début de manche.“J’ai insisté pour prendre le départ. Je me suis rapidement retrouvé à la 3ème place mais j’ai buté sur Roy Gysel avant de passer le relais à l’un de mes équipiers. C’était positif car je signe le deuxième meilleur temps au tour en course derrière Nick Triest dans le premier relais et j’étais bien par la suite dans les parties défoncées. Je n’aime pas trop les terrains plats et je suis beaucoup plus à l’aise quand les gros trous se forment…”

“Je me sens en parfaite harmonie avec la Yamaha 450 2016 et suis satisfait de mes suspensions HRS”, poursuit-il. “Je sais désormais ce qu’’il me reste à faire pour franchir les paliers un par un pour progresser encore dans la hiérarchie. L’objectif en 2016 sera de disputer le championnat ONK MX1, l’ADAC Master et quelques épreuves du championnat de Belgique. L’objectif sera de progresser bien entendu, de se rapprocher au maximum des premiers pilotes “hors grand prix” mais surtout de ne pas se blesser…  Avec le bon support de Yamaha Trust Bike et de mon mécano Thomas que je remercie, j’ai toutes les cartes en main pour y parvenir !”

Photo: Nikita’s Racing Pics

Vos commentaires