Motocross FMB

Erik Willems en tête du championnat de Belgique : “Je vais faire le maximum pour y rester le plus longtemps possible !”

Erik Willems en tête du championnat de Belgique : “Je vais faire le maximum pour y rester le plus longtemps possible !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Ce lundi de Pâques, Erik Willems arrivera sur la 4ème manche du championnat de Belgique de motocross à Axel en tête du classement provisoire. Un leader un peu inattendu pour notre championnat national mais une position de choix qui ne doit certainement rien au hasard pour le jeune brabançon. Son diplôme du secondaire en poche, il se consacre cette année à 100% à la moto et espère bien jouer les premiers rôles sur le championnat d’Europe 300cc.

Pour le pilote Husqvarna City 2 Roues, ce début de saison s’apparente à un retour par la grande porte en Belgique. “C’est vrai que je n’ai pas beaucoup roulé en Belgique ces dernières années” confirme-t-il, “j’ai préféré rouler sur différents championnats étrangers avec un beau parcours à la clé puisque j’ai fait quelques top-10 sur le championnat Elite en France et sur le championnat ONK en Hollande. Ces différentes expériences font de moi aujourd’hui un pilote complet, même si je préfère toujours les sols durs. J’ai pris assez d’expérience que pour me concentrer maintenant sur un championnat complet, ici en Belgique ou le championnat d’Europe 300 que je fais avant tour pour avoir des ouvertures futures.”

“Pourquoi pas essayer de briller en EMX 300 ?”

Car en marge du championnat de Belgique, l’objectif international d’Erik, c’est en effet le championnat d’Europe 300. “Cela fait 2 ou 3 ans que mon préparateur moteurs Ronny van Hove me pousse à faire l’EMX 300 et je me suis dit que 2017 serait La bonne année. Je suis en 450 depuis presque 3 ans et c’est très difficile de briller en MX1 vu qu’il y a du gros niveau alors pourquoi pas essayer de briller en EMX 300…” explique-t-il. “J’ai pris la décision vers octobre de passer en 300 2-temps. Après, tout a été très vite. J’ai contacté Wim Vandereyden qui m’a fait essayer une moto et la semaine suivante Stefaan Minne (Husqvarna Belgique, ndlr) me proposait de rouler avec Husqvarna et City 2 Roues.”

“La 300 me plaît bien même si je n’ai encore disputé que des courses dans le sable où je n’étais pas particulièrement avantagé face aux 450, surtout au départ. Mais la moto est très légère et c’est vraiment sympa à piloter. On travaille beaucoup avec Rony Van Hove pour l’adapter exactement à ce que j’aime. C’est le genre de moto avec laquelle il faut bien sentir les choses car elle demande plus d’attention pour être au top. La carburation change à chaque moment de la journée, contrairement à un 4-temps.”

Les résultats de ce début de saison, où on a vu Erik rouler régulièrement avec les hommes de tête sur notre championnat national, sont le résultat d’un hiver durant lequel notre compatriote n’a pas ménagé ses efforts. “L’hiver s’est super bien déroulé. Je suis resté en Belgique tout l’hiver contrairement à beaucoup d’autres qui partent rouler dans le sud. Je me suis beaucoup entraîné dans le sable car c’est encore un peu mon point faible. J’ai eu le privilège de m’entraîner plusieurs fois avec Jeffrey Herlings, Nicolas dercourt et jordi Tixier sur des terrains dans le nord de La France ! C’était vraiment cool de voir comment eux travaillent. Ils sont par ailleurs super sympas ! Je n’ai pas fait beaucoup de courses de pré-saison afin de rester assez frais et de ne pas me blesser pour les courses à venir.”

“Le travail paye, je le sens à moto !”

“Sur le plan physique, je travaille avec Mathieu Buelens. Je le vois une à deux fois par semaine et ça se passe super bien car il est vraiment à l’écoute et on travaille dur. Le travail paye et je le sens sur ma moto! Je m’entraîne souvent seul à moto mais je commence tout doucement à mettre des choses en place au niveau de l’entraînement avec l’aide de mon préparateur physique mais aussi de Jérémy Coen et Yves Devlaminck.”

“Honnêtement, je prenais le début de saison assez cool car la première épreuve du EMX 300 n’est que le 21 mai. J’avais donc du temps pour me préparer et voir venir mais c’est vrai que je devais essayer de marquer de gros points au championnats de Belgique et c’est ce que j’ai fait. Je suis assez content mais il nous reste encore pas mal de boulot sur la moto et le pilote si je veux rouler avec les hommes de tête au championnat d’Europe. Mais je suis positif, ça devrait le faire !”

Le début de saison “cool” d’Erik a pris cependant une tournure un peu différente le week-end passé à Mons puisque le pilote Husqvarna a quitté le Motocross du Doudou en tête du championnat de Belgique Inters MX1. “Etre en tête, c’est assez excitant”, lance-t-il. “Je pense que c’est la première fois de ma carrière que je me retrouve en tête d’un championnat. Je ne compte pas me reposer sur mes lauriers et faire le maximum pour garder le leadership le plus longtemps possible. Mais je sais qu’il y a encore beaucoup de travail qui m’attend…”

Photos : Nicolas Martin, Henk Van De Haan & Vision MX

Vos commentaires