Motocross AMPL

Kenny Viellevoye : après sept ans d’arrêt, il renoue avec la victoire

Kenny Viellevoye : après sept ans d’arrêt, il renoue avec la victoire
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Kenny Viellevoye vient d’être titré dans la catégorie des Seniors à AMPL le week-end passé. Un titre qui récompense un come-back pour le moins réussi… Kenny nous explique son parcours.

“Après une saison Seniors AMPL en 2009, je devais monter en Inters. Mais, pour suivre les concurrents de mon âge, j’ai décidé de rouler chez les Espoirs FMB”, se souvient-il. “Ce fut une saison compliquée mais il était prévu que je monte en Inters MX1 avec mon frère pour la saison 2011. Seulement, suite au décès de mon papa qui était ma principale source de motivation, je n’ai plus trouvé la force de continuer. J’ai donc fini mes études et me suis mis à travailler.”

“Au fil du temps je pensais de moins en moins à la moto, je regardais les GP, mais sans plus”, poursuit-il. “Néanmoins, j’avais toujours ce sentiment d’inachevé, de déception, de ne pas avoir pu montrer de quoi j’étais réellement capable. C’est pourquoi en 2015 j’ai racheté une moto dans le simple but de m’amuser et revoir mes amis qui eux aussi recommençaient pour le plaisir. Durant l’été dernier, j’ai eu un « déclic » et je me suis dit : Tiens, pourquoi ne pas tout recommencer ?”

“J’ai donc fait quelques courses en non-licencié à l’AMPL pour me remettre dans le bain et me suis entraîné tout l’hiver dans le but d’arriver au top en début de saison. Mes ambitions se sont rapidement confirmées puisque dès les premiers motocross je roulais devant. Après plusieurs victoires et doublés, je concrétise mon objectif avec ce titre de champion Seniors AMPL. Je le dédie naturellement à mon papa. »

Le titre Seniors en poche, voilà donc à présent Kenny dans la catégorie reine de la fédération dès l’ouverture du second championnat, le 21 mai prochain à Mellier. “J’arrive en Inters sans réel objectif puisque ce n’était pas vraiment prévu”, explique le pilote Dam Racing. “Je vais me servir de cette année comme un apprentissage et faire de mon mieux. Un top 10 serait très bien pour débuter.” affirme-t-il avant de conclure : “Je souhaite remercier Dam Racing, Smits Design, Seel Racing ainsi que Gregory Ponente qui me permet de me rendre sur chaque course.”

 

Texte & photos : Loïc Lassence

 

Vos commentaires