Essai Yamaha YZ-F 450 2018

Essai Yamaha YZ-F 450 2018 : la technologie au service de la performance

Essai Yamaha YZ-F 450 2018 : la technologie au service de la performance
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

 

Yamaha a créé l’événement cet été en dévoilant une nouvelle 450 YZ-F révolutionnaire. La première machine de cross du marché dont les paramètres moteur se règlent à l’aide d’un smartphone vient d’arriver dans le réseau officiel Yamaha. Notre pilote Yente Dourte l’avait découverte en avant-première sur la piste italienne d’Ottobiano. Il nous livre les secrets d’une machine résolument en avance sur son temps.

Par Yente Dourte

Nouveau bloc moteur, nouveau cadre, nouvel habillage : tout ou presque est nouveau sur la Yamaha 450 YZ-F 2018. “Connected as one” et “Victory Zone” sont les concepts qui ont guidé les ingénieurs de la marque aux 3 diapasons dans le développement de cette nouvelle génération de Yam 450.

Développée pour gagner et poser de nouveaux standards dans la catégorie, la YZ-F 450 veut aussi offrir à son pilote un sentiment d’unité perceptible dès les premiers instants de roulage. Plus que jamais, Yamaha a voulu reserrer la relation entre l’humain et la machine. Et cela passe par un cadre plus compact, une selle plus petite et plus plate pour favoriser les déplacements du pilote, une optimisation de la centralisation des masses par un repositionnement du moteur dans le cadre (ce qui permet notamment de garder un meilleur contrôle de la machine durant les périodes de freinage) ou un amortisseur arrière Kayaba de dernière génération, équipé d’un réservoir au volume plus important. La fourche reste quant à elle à ressorts, une technologie éprouvée et surtout plus facile à régler que les modèles à air.

Last but not least, la nouvelle Yam est équipée du petit bouton magique… Comprenez que vous n’aurez plus à dépenser votre énergie pour lancer le monocylindre 450cc, un simple pression du pousse droit suffira désormais. Avouons-le, le démarreur électrique est en quelques années devenu un must sur les machines de cross…

Machine connectée

Quand on parle de connectivité sur la nouvelle Yamaha, on parle aussi forcément d’électronique. Deux composants principaux à ce niveau : le ECU (le cerveau central de la machine) et le CCU (le dispositif de communication qui envoie les informations vers votre smartphone). A tout cela, il convient d’ajouter l’appli “Power Tuner” développée par Yamaha. Cette application vous permettra à partir de votre smartphone d’agir sur le mapping du moteur.

 

 

L’app a été développée de telle manière à ce que les plus audacieux puissent essayer tous les réglages qu’ils souhaitent sans jamais prendre le moindre risque d’endommager la mécanique. Elle est disponible tant pour Android que pour iOS.  Un outil indispensable pour le pilote désireux d’adapter le comportement de sa machine à son propre style de pilotage mais aussi à tous les types de parcours et toutes les conditions. L’application garde en mémoire vos précédents réglages et enregistre également tout une série de paramètres particulièrement utiles comme les heures de roulage du piston, de l’huile moteur. Utile et franchement accessible grâce à un design très orienté “utilisateur” !

 


Plus accessible

Outre cette avancée technologique appréciable, le moteur de la Yamaha 450 présente pour 2018 de nombreuses améliorations techniques. L’objectif principal des ingénieurs : une machine toujours aussi performante mais plus facile à garder sous contrôle. La nouvelle culasse et la nouvelle position du moteur dans le cadre optimisent la centralisation des masses tandis qu’un nouveau vilebrequin et un pistion haute compression plus résistant assurent un gain de puissance. En outre, les paramètres de l’injection électronique ont été complètement revus, les radiateurs ont gagné 5% en volume et les 2ème, 3ème et 4ème rapports sont désormais un peu plus longs. L’embrayage reçoit quant à lui des disques plus costauds. Autant de modifications qui rendent la Yamaha avant tout plus confortable à piloter. Le système LCS (Launch System Control), qui améliore la motricité lors des départs, continue à équiper la machine.


Look

Arrêtons-nous quelques instants sur le look de la nouvelle Yamaha. Assurément une belle machine ! Sobre et élégante, elle dégage une impression de force et de puissance très agréable à contempler. Sa robe bleue est désormais soulignée par des jantes anodisées dans le même ton. Les plastiques sont à présent réalisés en polyamide, ce qui leur offre une meilleure résistance contre les chocs et les rend plus légers.

Tant qu’on parle de poids, sachez que le modèle 2018 de la YZ-F 450 affiche le même poids sur la balance que le modèle 2017 et ce, malgré l’adoption du démarreur électrique et l’ajout de la batterie au lithium qu’il nécessite. Le cadre plus compact a également conduit les Bleus à revoir la capacité du réservoir, à présent de 6,2 litres. De quoi rouler plus de 25 minutes sans aucune difficulté.


Plaisir et performances

Quel plaisir d’emmener la nouvelle YZ-F 450 sur la piste d’Ottobiano ! Sommes-nous en Italie ou aux USA? La piste sablonneuse est préparée aux petits oignons pour nous accueillir, fraisée, arrosée,… Le test-rider Yamaha Herjan Brakke et l’ancien champion du monde MXGP Romain Fèbvre nous attendent, le ciel est bleu,… tous les ingrédients sont réunis pour apprécier la Yam.

Celle-ci ne se fait d’ailleurs pas prier pour mettre en avant son énorme potentiel. Elle est maniable dans les virage mais m’impressionne surtout sur les sauts. J’ai vraiment l’impression de sauter avec un vélo ! Autre point qui retient mon attention : le bruit dégagé par l’échappement d’origine. C’est rauque, profond,..Cela me plaît ! Finalement, seule l’entrée en virage me pose un peu problème. La Yamaha ne veut pas toujours s’engager dans l’ornière de mon choix et je dois un peu me battre pour garder la bonne trajectoire. Finalement, plus les tours passent et plus le circuit devient abîmé et plus il est facile de garder la moto sous contrôle. En sortie de virage, la 450 YZ-F est vive mais jamais agressive, ce qui ne la rend pas fatigante.

 

Plus qu’un beau jouet, cette Yamaha YZ-F 450 de dernière génération est une véritable innovation. Pour les jeunes et les moins jeunes. Tout simplement pour tous ceux qui aiment avoir le contrôle total de la machine avec laquelle ils roulent, souvent la meilleure manière d’en tirer le meilleur parti. Fidèle à la lignée de machines dans laquelle elle s’inscrit, la grosse Yam reste un monstre de performances mais a su gagner en sagesse et en confort d’utilisation pour devenir moins exigeante.

A découvrir sans tarder chez votre concessionnaire officiel Yamaha !

 

Trouvez un concessionnaire Yamaha Off-Road près de chez vous !

 

Vos commentaires