Interview Eric Hubin|Le triplé en 2008?

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Champion MX2 la saison passée à l’AMPL, Eric Hubin attaquera la saison 2008 avec un objectif pour le moins ambitieux: réaliser le triplé MX1, MX2 et Open ! La fédération luxembourgeoise propose en effet désormais 3 championnats distincts à ses pilotes Inters. Entre les 3, il est difficile de choisir pour le pilote Yamaha…


Tu étais depuis quelques années l’un des grands animateurs des championnats Inters de l’AMPL mais sans jamais avoir remporté le moindre titre. C’est aujourd’hui chose faite !

Eric Hubin : « Oui ! Le fait de remporter le titre MX2 m’a évidemment fait très plaisir. En début d’année, je partais avec l’objectif de réaliser le doublé MX1/MX2 mais, dès les premières courses, je me suis senti beaucoup mieux sur la 250 que sur la 450. De plus, j’ai accumulé la malchance en MX1 en crevant notamment plusieurs fois. Dès lors, je me suis concentré davantage sur le championnat MX2 dont j’ai fait mon objectif principal. »

Eric Hubin entame la saison 2008 avec un objectif pour le moins ambitieux : réaliser le triplé MX1/MX2/Open à l’AMPL !

En début de saison, Laurent Lacasse semblait intouchable, jusqu’à ce qu’il se blesse. Penses-tu que tu aurais pu te battre pour le titre si Laurent ne s’était pas blessé ?

Eric Hubin : « C’est clair que Laurent était très fort en début de championnat. Je pense en effet que s’il ne s’était pas blessé, il aurait été très difficile à battre. Mais il s’est blessé assez tôt dans la saison et je n’étais personnellement pas encore à 100%. Je monte souvent en puissance en cours de championnat. »

Cette année, l’AMPL propose 3 championnats pour les pilotes Inters. Vas-tu te concentrer sur un championnat en particulier ?

Eric Hubin : « Non, je vais partir avec l’objectif de m’imposer dans les 3 championnats. Après, on verra comment les choses évoluent en cours de saison. Personnellement, je n’aime pas le système des 3 catégories, j’aurais préféré conserver 4 manches et seulement 2 catégories. Mais bon, 2 ou 3 championnats, ce ne sera pas plus difficile à gérer et je ferai donc le maximum pour remporter les 3 ! »

Hella, Van Dijck et Lacasse comme principaux adversaires


Quels seront selon toi tes adversaires les plus sérieux dans la course au titre ?

Eric Hubin : « Ce seront sans doute les mêmes que la saison passée, avec Lacasse et Hella en MX2 et Hella et Van Dijck en MX1. En MX2 je pense aussi que Cédric Crémer, qui vient de prendre une licence à l’AMPL, sera très fort. Tandis qu’en MX1, un pilote comme Steve Piret peut aussi gagner l’une ou l’autre course mais je ne le vois pas comme un adversaire potentiel sur la durée d’un championnat. »

Dans la catégorie Open, vous aurez le choix de vous aligner avec une 250 ou une 450. Quelle machine choisiras-tu ?

Eric Hubin : « Je roulerai principalement avec la 450 mais je disputerai certainement aussi quelques courses avec la 250. Tout dépendra en fait des circuits. »

Hubin a remporté en 2007 son premier titre AMPL en s’imposant dans la catégorie MX2 devant Yoan Hella.


Selon toi, qu’est-ce qui te permet de faire la différence aujourd’hui ?

Eric Hubin : « Ce ne sont certainement pas mes débuts de manches, souvent très mauvais. Je prends rarement de bons départs et j’ai beaucoup de mal à prendre immédiatement le bon rythme, ce qui me fait perdre beaucoup de terrain dans les premiers tours. Ce qui fait la différence, c’est surtout ma condition physique qui me permet de revenir très fort en fin de manche. »

Nous sommes à quelques semaines de l’ouverture du championnat AMPL, arriveras-tu à 100% à Havelange ?

Eric Hubin : « Sans doute pas encore à 100% mais j’ai beaucoup roulé ces dernières semaines et je me sens vraiment bien. J’ai arrêté un petit peu de m’entraîner après la saison mais depuis le 25 décembre, je multiplie les sorties à moto et je suis notamment parti plusieurs fois rouler en Espagne. Je devrais donc être prêt pour Havelange ! »

En marge du championnat AMPL, prendras-tu part à d’autres courses ?

Eric Hubin : « Peut-être à l’une ou l’autre course FMB, lorsqu’il n’y a pas de cross AMPL, mais rien n’est certain. J’aimerais aussi tenter ma chance à quelques GP MX3, mais là non plus, rien n’est décidé. Le championnat AMPL sera vraiment mon objectif principal. Par contre, je disputerai à nouveau les 12 heures de la Chinelle avec Laurent Lacasse et un 3ième pilote qui doit encore être déterminé. Après l’abandon de l’année passée alors que nous étions en tête, il est clair que nous partirons cette année avec l’objectif de remporter la victoire. »

Avec ton team, dans lequel sont exclusivement intégrés de jeunes pilotes, et les stages que tu donnes dans le cadre de la Hubin Racin School, on voit que tu t’impliques beaucoup dans l’apprentissage des jeunes. C’est important pour toi de transmettre ton talent et ton expérience de la compétition à la future génération ?

Eric Hubin : « Oui, ça me plaît beaucoup. C’est très motivant de s’occuper d’un jeune pilote et de le voir progresser. Par exemple, l’an passé, je me suis particulièrement occupé de Rodrigue Lucchesi. En début de championnat, il terminait à peine au-delà de la 20ième place. En fin de saison, après pas mal d’entraînement, il parvient à enlever une manche ! Cela m’apporte beaucoup de satisfaction de les voir progresser de façon aussi spectaculaire. Pour le moment, Yoni Holtzeimer s’entraîne beaucoup avec moi et j’espère parvenir à faire en sorte qu’il termine régulièrement près du top-5 en Inters A cette saison.
Avec la Hubin Racing School, nous essayons d’être les plus complets possible, en proposant du perfectionnement et de l’initiation, en cross comme en enduro. Bientôt, nous proposerons aussi du Supermotard et du trial. »

Texte et photos: Olivier Evrard

Vos commentaires

Plus de motocross

  • MX des Nations : le résumé vidéo

    MX des Nations : le résumé vidéo

    Revivez en images les moments clés des 3 manches du Motocross des Nations 2021, disputé ce dimanche sur la piste de Mantova, en Italie. Photo : Gino Maes
  • Photos : c’était le 74ème Motocross des Nations

    Photos : c’était le 74ème Motocross des Nations

    Le 74ème Motocross des Nations a vécu. Au soleil du samedi ont succédé le dimanche les averses, rendant le parcours sablonneux de Mantova particulièrement exigeant. Sur la piste, la lutte …
  • MX des Nations : l’Italie détrône la Hollande !

    MX des Nations : l’Italie détrône la Hollande !

    Devant son public, l’équipe italienne s’est imposée ce dimanche sur le 74ème Motocross des Nations. Dans le sable gorgé d’eau de Mantova, les Italiens ont signé le meilleur résultat d’ensemble …
  • Photos : le samedi sur le MX des Nations à Mantova

    Photos : le samedi sur le MX des Nations à Mantova

    On se replonge dans l’ambiance de la journée du samedi sur le 74ème Motocross des Nations avec un retour en images proposés par Gino Maes au travers de plus de …