Supermoto Mondial – Torino | Ouverture du Championnat du monde Supermoto à Turin

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Ambiance typiquement belge samedi à Turin, avec un véritable temps de chien! Pourtant l’ancienne usine Fiat, transformée en une sorte de La Mecque de la moto, offrait un environnement idéal pour l’ouverture de ce championnat du monde Supermoto, où le Français Adrien Chareyre (S1) et notre compatriote Gérald Delépine (S2) remettaient leur titre en jeu. Les championnats d’Europe Open et S3 complétaient le programme de ce Grand Prix d’ouverture.

Samedi

La séance chronométrée S2 voyait Davide Gozzini s’imposer sur sa TM, devant Adrien Chareyre, Attillio Pignotti et Chris Iddon. Gerald Delépine, pas encore à l’aise avec la Husqvarna 2008, ne pouvait faire mieux que la onzième place, devant Michaël Paul. VDBosch réalisait le meilleur temps en S1, devant Bernd Hiemer, Thomas Chareyre et Ivan Lazzarini.

Dimanche

Turin se réveillait sous le soleil, ce qui nous changeait de la journée arrosée du samedi. La partie offroad du circuit, fermée la veille, pouvait enfin être empruntée.

Open: bonne première manche pour Paquet et Gloire

Paquet et Gloire s’élançaient aux alentours de la huitième place, mais les deux pilotes TM Vandommele et Monseu ne parvenaient pas à s’extraire du peloton au départ, et se traînaient aux alentours de la 25ème place. Paquet remontait à la cinquième place, tandis que Gloire, mis sous pression par Dall’Era et Borella, faisait une erreur pour terminer dixième. Monseu parvenait à remonter à la 20ème place, mais Vandommele cafouillait sur la terre, et terminait 28ème. La manche était remportée par le Croate Viktor Bolsek devant Graziano Rispoli et Rheims. Heino Meusburger prenait le meilleur départ en deuxième manche, tandis que Nastran chutait dans son sillage. Meusburger faisait une erreur qui lui coà»tait le commandement, et Rispoli finissait par s’imposer devant Meusberger et Dall’era. Cette deuxième manche tournait au fiasco pour les Belges. Paquet tombait dès le premier tour et se blessait à l’épaule, tandis que Monseu et Vandommele étaient pris dans l’embouteillage du départ pour se retrouver très loin. Monseu tombait ensuite lourdement sur l’asphalte, et était même emmené pour des contrôles à l’hôpital suite à des douleurs dorsales. Le seul à s’en tirer quelque peu fut Gloire, parti lui aussi de loin, mais qui parvenait à remonter jusqu’à la 18ème place.

S3: Première victoire pour Olivier Scheen

Scheen fêtait sa première pole en réalisant le hole shot. Il parvenait à maintenir trois poursuivants dans son sillage pendant de nombreux tours. Lorsque Pope l’attaquait sur la terre, les deux pilotes s’accrochaient et laissaient la voie libre à Asnicar, qui s’imposait finalement devant Stornig, Pope et Scheen. En deuxième manche, Pope tombait alors qu’il était en tête, ce qui permettait à Scheen de s’emparer du commandement pour ne plus le là¢cher. Pope remontait jusqu’à la deuxième place devant Asnicar, à qui la troisième place suffisait pour remporter le Grand Prix. Scheen montrait fièrement les couleurs du Suzuki Rigo-Racing Team sur le podium, devant Pope.

Première manche S2: Adrien Chareyre trop fort

Ales Hlad, tombé le samedi, n’était pas présent au départ. La superpole était remportée par Adrien Chareyre devant Gozzini. Cette première manche était peu passionnante, dominée de bout en bout par Chareyre qui imposait un rythme fou que ses poursuivants devaient se contenter de suivre de loin. La victoire revenait donc à Adrien Chareyre, devant Gozzini, Pignotti et Beltrami. Luca Minutilli, fou de joie, parvenait à maintenir Delépine derrière lui. Le top 10 était complété par Iddon, un très bon Dejong, Mariani et Giovanelli. Paul terminait 11ème après une course régulière, tandis que le jeune Deridder finissait 13ème.

Première manche S1: remontée impressionnante d’Eddy Seel!

Une superpole passionnante voyait Hiemer devancer VDBosch d’un fifrelin. Hiemer partait en tête, suivi comme son ombre par Matthew Winstanley, VDBosch et Lazzarini. Seel était enfermé au départ, pour se retrouver 22ème : mais quelle remontée il nous offrait alors! Tour après tour, il améliorait sa position. Il le faisait avec brio, montrant toutes les figures de style possibles et imaginables pour dépasser ses adversaires. Il terminait finalement huitième. Devant, Hiemer ne lachait rien et s’imposait devant VDBosch, Winstanley, Lazzarini, Thomas Chareyre, Fabio Balducci et Maxime Testu.

Deuxième manche S2: Davide Gozzini gagne le Grand Prix sur la TM

Probablement à sa plus grande surprise, Minutilli partait en tête devant Pignotti, Chareyre et Gozzini. Pour Minutilli, les quatorze tours passés en tête étaient probablement les plus beaux de sa carrière. Il devait pourtant finalement laisser passer Gozzini et Chareyre, mais parvenait à résister à Pignotti pour finir troisième. Delépine, après un mauvais départ, remontait jusqu’à la sixième place. Mais dans le dernier tour, il s’accrochait sur le tremplin avec un concurrent attardé, avec probablement quelques côtes cassées comme conséquence. Au championnat du monde, Gozzini totalise 47 points, tout comme Chareyre, tandis que Pignotti suit avec 38 points. Dejong et Paul comptent tous deux 22 points, ce qui les place en septième et huitième position. L’infortuné Delépine se retrouve onzième, juste devant Deridder.

Deuxième manche S1: La première plaque rouge 2008 pour Thierry VDBosch!

VDBosch menait son Aprilia en tête du départ à l’arrivée. Hiemer essayait bien de le titiller, mais ne parvenait jamais à trouver l’ouverture, d’autant moins qu’il devait se méfier de Thomas Chareyre qui lui collait aux basques. Les positions ne changeaient donc pas, et les trois protagonistes montaient aussi sur le podium final. Derrière eux, terminaient dans l’ordre Lazzarini, Winstanley, Bidart, Chambon, Balducci, Testu et Berthome. Seel (Suzuki) terminait finalement le Grand Prix à la neuvième place. Le prochain Grand Prix aura aussi lieu en Italie, sur la toute nouvelle piste de Castelletto di Branduzzo.

Texte et photos: Billie


Résultats

S1: 1.T. Van Den Bosch (FR/Aprilia) 22+25) 2.Bernd Hiemer (DE/KTM) 25+22) 3.Thomas Chareyre (FR/Husqvarna)16+20) 4.Ivan Lazzarii (IT/Aprilia) 18+18) 5.Matthew Winstanley (UK/KTM) 20+16) 6.Fabio Balducci (IT/Suzuki) 15+13) 7.Boris Chambon (FR/TM) 12+14) 8.Maxime Testu (FR/Kawasaki) 14+12) 9.Eddy Seel (BE/Suzuki) 13+9) 10.Jerome Giraudo (FR/Honda) 10+10) 11.Kevin Berthome (FR/Husqvarna) 7+11) 12.Petr Vorlicek (CZ/Suzuki) 9+8) 13.Sylvain Bidart (FR/Husqvarna) 0+15) 14.N. Jorge Cabrera (ES/Yamaha) 8+7) 15.Marco Dondi (IT/Kawasaki) 11+0) 16.I. Escalera Sanchis (ES/Aprilia) 5+5) 17.Riccardo Peroni (IT/Husqvarna) 4+4) 18.Elia Sammartin (IT/Aprilia) 1+6) 19.M. Porfiri (IT/Honda) 6+1) 20.Chris Hodgson (UK/Husqvarna) 2+2) 21.Christian Ravaglia (IT/Yamaha) 0+3) 22.Teo Monticelli (IT/Honda) 3+0).

S2: 1.Davide Gozzini (IT/TM) 22+25) 2.Adrien Chareyre (FR/Husqvarna) 25+22) 3.A. Pignotti (IT/KTM) 20+18) 4.Luca Minutilli (IT/Aprilia) 16+20) 5.Massimo Beltrami (IT/Aprilia) 18+14) 6.Lorenzo Mariani (IT/TM) 12+16) 7.Christian Iddon (UK/Aprilia) 14+13) 8.Michael Paul (BE/Yamaha) 10+12) 9.Emanuele Giovanelli (IT/Husaberg) 11+11) 10.Gilles Dejong (BE/KTM) 13+9) 11.Gérald Delepine (BE/Husqvarna) 15+4) 12.Lionel Deridder (BE/KTM) 8+10) 13.Paolo Gaspardone (IT/Husaberg) 0+15) 14.David Hartley (UK/KTM) 4+8) 15.Richard Blakeman (UK/KTM) 6+6) 16.Malcolm Schneider (AT/KTM) 5+5) 17.Greg Kinsella (IE/KTM) 9+1) 18.Gabriele Gianola (IT/Honda) 1+7) 19.Keith Farmer (UK/Aprilia) 7+0) 20.Riccardo Buscone (IT/Yamaha) 2+3) 21.Fabrizio Fiorucci (IT/TM) 3+2) 22.Ferre T. Camarassa (ES/Aprilia) 0+0).

OPEN: 1.Graziano Rispoli (IT/Suzuki) 22+25) 2.Heino Meusburger (AT/Yamaha) 18+22) 3.Viktor Bolsek (HR/Honda) 25+12) 4.Alberto Dall’era (IT/KTM) (15+20) 5.Edgardo Borella (IT/KTM) 14+15) 6.A. Tognaccini (IT/Aprilia) 7.Raoul Tschupp (CH/Husqvarna) 8.David Gimenez Lopez (ES/Husaberg) 9.Baptiste Rheims (FR/KTM) 20+0) 10.Andreas Rothbauer (AT/Honda) 2+16) 11.Tommaso Iacoboni (IT/Aprilia) 4+14) 12.Luca D’Addato (10+8) 13.Vincent Paquet (BE/KTM) 16+0) 14.Kevin Gloire (BE/Suzuki) 11+3) 15.Uros Nastran (SI/Husqvarna) 13+0) 16.Alexander Georgiev (BG/KTM) 0+11) 17.Beat Erne (LI/Suzuki) 5+6) 18.Jiri Lovetinsky (CZ/Suzuki) 0+10) 19.Simone Cecchetti (SM/Suzuki) 0+7) 20.Paolo Terraneo (CH/Kawasaki) 7+0) 21.Rudolf Bauer (AT/Yamaha) 6+0) 22.Mauro Chucchietti (IT/Yamaha) 0+5) 23.Matteo Vannini (IT/Suzuki) 3+2) 24.Luca De Angelis (SM/KTM) 0+4) 25.Marco Candelori (IT/Honda) 0+1) 26.Benoit Monseu (BE/TM) 1+0).

S3: 1.Alessandro Asnicar (IT/Yamaha) 25+20) 2.Olivier Scheen (BE/Suzuki) 18+25) 3.Oliver Pope (UK/KTM) 20+22) 4.Raphael Stornig (DE/Husqvarna) 22+18) 5.Kenneth Dekindt (BE/Honda) 16+15) 6.Jonathan Martignoni (CH/Husqvarna) 15+14) 7.Romain Titone (FR/Kawasaki) 12+16) 8.Johan Cromphout (BE/KTM) 14+13) 9.James Moore (UK/KTM) 13+12).

Vos commentaires

Plus d’actu