Motocross MXGP – Uddevalla | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

En MX1, Jonathan Barragan a remporté à Uddevalla son second GP de la saison tandis que Steve Ramon, qui a réalisé deux troisièmes places, reste en embuscade pour l’obtention du titre, d’autant que le leader au classement provisoire n’a pas pu faire mieux que deux quatrièmes places. Joshua Coppins, qu’on croyait relancé, était dans un jour ‘sans’ de même que Sébastien Pourcel. Clémént Desalle continue quant à lui de progresser et réalise une excellente sixième position au classement du GP, tandis que Ken Dedijcker, vainqueur en Suède l’an passé, espérait sans doute mieux qu’une septième place.

En MX2, le championnat reste plus passionnant que jamais avec Antonio Cairoli qui remporte son quatrième GP de la saison devant un Tyla Rattray décidément très régulier et, sur la troisième marche du podium de la journée, on trouve l’Irlandais Shaun Simpson. Jeremy Van Horebeek réalise une excellente huitième place tandis que Joël Roelants n’a pu faire mieux que vingtième. Au classement provisoire, Tyla Rattray reste en tête avec quatorze points d’avance sur Antonio Cairoli et vingt-trois points d’avance sur Tommy Searle. Notre compatriote le mieux classé est le ‘Jerre’ Van Horebeek, qui pointe en neuvième position.

MX1

JONATHAN BARRAGAN: “Le parcours me plaisait beaucoup. Hier déjà, je me sentais bien et l’expérience m’a démontré que c’est important d’avoir de bonnes sensations la veille d’une épreuve. J’ai gagné la première manche, bien, sà»r, mais je voulais surtout confirmer en seconde manche car mon ambition était de remporter le GP. Lors de ma première victoire, j’étais au bord de la crise de nerfs. Cette fois, les choses se sont mieux passées de ce côté-là. Le circuit était très glissant et il était important de ne pas remettre les gaz trop tôt afin de ne pas chuter.”

STEVE RAMON: “C’était un excellent GP en ce qui me concerne. Cela faisait un petit temps que je n’étais plus monté sur un podium. Mon pilotage était bon mais la différence entre hier et aujourd’hui, c’est qu’hier, le terrain était sec tandis qu’aujourd’hui, il était mouillé. En fait, j’ai essayé de rouler prudemment lors des deux manches. En seconde manche, après un bon départ, j’ai dépassé quelques pilotes et je revenais bien sur Barragan mais j’ai commencé à commettre quelques petites erreurs et j’ai préféré jouer la sécurité en pensant au championnat. Barragan était vraiment costaud aujourd’hui. J’ai réalisé une bonne opération au championnat: j’ai dépassé Coppins et j’ai repris des points à Philippaerts. Le championnat reste ouvert et passionnant. Il faut rouler course après course. Mais c’est vrai que j’aimerais remporter un GP.”

KEN DE DIJCKER: “Cela n’a pas mal été mais cela aurait pu être mieux. C’est ce qu’on dit souvent après coup, donc concentrons-nous sur le prochain GP! Les écarts entre les pilotes ne sont pas énormes au classement provisoire et il reste encore pas mal de GP à courir. En première manche, j’ai réalisé un bon départ et je me trouvais en sixième position à la fin du premier tour. A la mi-course, je me trouvais en troisième position derrière Barragan. Par la suite, j’ai connu des problèmes avec mes lunettes et cela devenait difficile de rouler proprement car je n’y voyais presque plus rien. Après être repassé par mon stand, cela était devenu pratiquement impossible de remonter. En seconde manche, mon départ n’a pas été extraordinaire. Après deux tours, j’étais aux environs de la cinquième place et c’est alors que je suis tombé. C’est ainsi que je suis redescendu vers la dixième place. Je suis ensuite parvenu à reprendre deux places pour terminer huitième.”

MANUEL PRIEM: “En première manche, cela n’a vraiment pas été. Je suis resté toute la manche derrière Nemeth et Church car il n’y avait qu’une bonne trajectoire. J’ai pourtant tout essayé: l’intérieur, l’extérieur, rien n’y a fait. C’est ainsi que j’ai terminé à la dix-septième position. En seconde manche, je suis parti vers la seizième position mais je me suis mis à vraiment bien rouler et j’ai ainsi pu remonter à la neuvième place. Malheureusement, à dix minutes de la fin, j’ai commis une erreur et je suis tombé. C’est comme cela que je me suis à nouveau retrouvé en dix-septième position. C’est évidemment une contre-performance mais il reste six GP et il y en a quelques uns qui me conviennent bien. Je vais donc continuer à travailler, comme je l’ai d’ailleurs fait jusqu’ici.”

DAVID PHILIPPAERTS: “Je suis satisfait de mon résultat. En France et en Allemagne, j’étais parvenu à monter sur le podium mais ici, j’ai commis trop d’erreurs. En première manche, c’était la pagaille et je me trouvais derrière deux pilotes lorsque j’ai décidé de rendre les gaz car il était évident que j’allais tomber si je continuais sur ce rythme. Les choses se sont calmées par la suite et, en fin de manche, j’ai encore essayé de dépasser Ramon mais il roulait très bien, aujourd’hui. En seconde manche, j’ai à nouveau effectué un mauvais départ mais j’ai ensuite poussé jusqu’à me retrouver en quatrième position sous le drapeau à damiers. Ce n’était pas mauvais dans le cadre du championnat. Ma blessure aux côtes va mieux et je peux à nouveau m’entraîner un peu plus.”

JOSHUA COPPINS: “Ce fut une journée difficile. En première manche, j’ai complètement raté mon départ et, en plus, j’ai été au contact avec Loic Leonce qui était tombé devant moi lors du second tour. Je me suis retrouvé pratiquement à la dernière place. Ce n’était pas facile de remonter car il n’y avait qu’une bonne trajectoire. Mon départ en seconde manche a été meilleur mais j’ai été poussé vers l’extérieur, ce qui m’a fait perdre quelques places. J’ai alors poussé très fort pour remonter le plus vite possible et je suis tombé dans le quatrième virage. Je suis vraiment déçu car mon pilotage en lui-même était bon. Maintenant, c’est vrai qu’il y a un facteur chance qui joue également. En attendant, j’ai perdu des points et il va falloir que je me concentre sérieusement sur la prochaine épreuve tout en pensant au championnat. A l’avenir, il faut que je ne pense pas seulement à gagner mais aussi à faire une belle course.”


MX2

ANTONIO CAIROLI: “Je suis extrêmement heureux de ma course. En première manche, j’ai connu un problème au départ de sorte que cela aurait pu être meilleur. Le circuit était glissant et je ne voulais pas commettre d’erreurs. J’ai pu dépasser Shaun et Frossard mais Tyla n’était déjà plus en ligne de mire. La seconde manche fut exceptionnelle! J’ai commencé calmement mais Tommy, en me dépassant, a heurté ma roue avant. Cela m’a surpris de sa part mais je ne lui en ai pas encore parlé. Il ne faudrait pas que cela se reproduise… J’étais également étonné par les messages que le stand KTM faisait passer. Evidemment, c’est devenu plus difficile pour moi d’avoir à me battre contre l’armada KTM mais, si je remporte le titre, ce sera certainement un de mes plus beaux souvenirs. Je ne vais pas hésiter à me battre contre les pilotes KTM mais, en même temps, je veux éviter de commettre trop de fautes et rouler prudemment lorsque c’est nécessaire. J’avais vu que le circuit offrait une bonne possibilité pour dépasser tant Tyla que Shaun. C’était en fait l’unique endroit où on pouvait dépasser sans se mettre en danger.”

TYLA RATTRAY: “J’ai réalisé une bonne première manche. Je me trouvais derrière Shaun et je me devais de le passer car je commençais à avoir des problèmes avec mes lunettes qui se remplissaient de buée. Je m’en suis d’ailleurs débarrassé dès que j’ai dépassé Shaun. En seconde manche, j’ai également dà» enlever mes lunettes et, cette fois, il a fallu que je baisse le rythme. Il n’y avait de consignes en ce sens dans le team mais Shaun était parti pour essayer de l’emporter. Je continue à travailler dur et j’espère que cela portera ses fruits. Je pense déjà à mon GP chez moi, en Afrique du Sud. Ce serait génial de pouvoir l’emporter là-bas!”

SHAUN SIMPSON: “Cela faisait un petit temps que je n’étais plus monté sur le podium et je dois dire que cela fait du bien! Cela me plairait d’en faire encore un ou deux cette saison mais ce que voudrais également, c’est pouvoir continuer à rouler avec les pilotes de tête. La première fois que je me suis retrouvé au commandement d’un GP, c’était en Bulgarie. Un bon départ est vraiment capital. Mes premiers tours sont toujours bons et nous travaillons essentiellement les départs. Lorsque j’étais en tête en seconde manche, j’avais trouvé de bonnes trajectoires mais, lorsque Tommy m’a dépassé, je me suis rendu compte qu’il en avait encore de meilleures que moi. Cela m’a aidé par la suite. Il vaut parfois mieux rouler en seconde position qu’en première! (rires).”

JOà‹L ROELANTS: “La première manche s’est très bien passée. J’étais parti en 16-17ème position et je suis parvenu à revenir douzième. La vitesse était bonne et les sensations aussi. Ensuite, j’ai chuté deux fois et j’ai eu mes gants remplis de boue ainsi que mes lunettes sales de sorte que je n’ai pas pu faire mieux que 21ème. Sans ces deux chutes, j’aurais pu terminer devant. En seconde manche, je suis bien parti à la barre mais j’ai ensuite pris trop large de sorte que je me suis retrouvé parmi les derniers. Ce circuit ne permet pas de dépasser facilement mais je suis toutefois parvenu à gagner quelques places pour terminer quinzième. C’est dommage car mon pilotage était très bon dans les deux manches.”

Vos commentaires

Plus de motocross