Motocross FMB – Grobbendonk | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

On ne surprendra personne en écrivant que dans l’hospitality du team LS Honda , au soir de l’épreuve de Grobbedonck, on ne rencontrait que des visages rayonnants: une victoire écrasante de Clément Desalle en MX1 et un podium de Dennis Vebruggen, pas mal! Marnicq Bervoets, le manager sportif de Clément Desalle manifestait toute sa satisfaction quant à la performance de son élève: “Je suis très content. Nous savions que Clément avait bien travaillé jusqu’ici. C’est un battant. La manière avec laquelle il est allé chercher ses victoires était tout simplement parfaite! Je suis également content pour Dennis car il voulait se montrer devant son public. Nous devons continuer à travailler de la sorte. Maintenant, il faut se rendre compte que l’épreuve de Grobbendonk n’était pas un GP. Mes deux pilotes ont pour ambition de terminer dans les dix premiers au championnat du monde. Demain, nous partons pour le sud de la France où nous poursuivrons notre préparation.”

MX1

Clément Desalle: “Tout s’est vraiment bien passé. C’est clair que je suis heureux d’avoir pu remporter deux manches. Il faut dire que j’étais bien préparé et que je me sentais très bien. C’est dommage que Ken ait connu des problèmes en seconde manche car je crois qu’on était parti pour un beau duel. Enfin, c’est le cross… Je me prépare depuis décembre et tout fonctionne bien, que ce soit la moto ou la condition physique.”

Kevin Strijbos: “Je ne peux pas me plaindre de mon résultat. Pourtant, je n’avais pas de bonnes sensations. Et certainement pas ce matin lorsque nous nous sommes entraînés sur la glace! Je suis d’ailleurs directement sorti de la piste. Ma première manche n’a pas été mauvaise. Je roulais à l’aise derrière Ken lorsque j’ai commencé à avoir mal aux bras. J’ai alors dà» rendre la main. Cela a té le même scénario lors de la troisième manche. Je me trouvais derrière Clément et je sentais que j’étais plus rapide que lui mais dépasser n’était pas facile. J’étais peut-être un peu plus facile en seconde manche mais j’ai à nouveau eu mal aux bras. La semaine dernière, nous sommes allés tester les suspensions à Mantova et je trouve qu’elles allaient mieux alors. Là, je n’avais pas mal aux bras tandis que c’était le cas aujourd’hui. Etait-ce dà» au parcours ou à moi-même? Mais ce n’est pas vraiment un problème. Je sais que j’ai la vitesse et je me sens bien. La semaine prochaine, on va vivre un peu au ralenti car ces va-et-vient entre l’Espagne et l’Italie lors de ces dernières semaines étaient épuisants.”

Steve Ramon: “Ce fut une course difficile. D’abord et surtout à cause du circuit qui n’était pas vraiment facile. Le matin, il était encore gelé. En première manche, je suis bien parti et je suis d’ailleurs passé en tête dans le premier virage. Ensuite, j’ai été poussé et je suis tombé. Je suis reparti bon dernier et dépasser n’était pas évident sur ce circuit. J’ai bien essayé différentes trajectoires mais je suis alors allé deux fois à la faute. En seconde manche, je suis à nouveau bien parti mais mon pilotage n’était pas suffisamment souple. Je n’arrivais pas à rejoindre les pilotes de tête et j’ai alors décidé de rouler à mon rythme. Ce n’était pas mauvais mais ce n’était pas ce que cela aurait dà» être. J’ai encore besoin de quelques courses avant de retrouver mon rythme et de mettre ma moto complètement au point.”

Kristof Salaets: “Cela n’a pas bien marché en première manche. J’étais pourtant bien parti mais, dans le second virage, quelqu’un est venu buter contre mon guidon et je suis passé au-dessus des cordes. J’ai ainsi perdu pas mal de places. Heureusement, cela s’est nettement mieux passé en seconde manche. Je crois que j’étais parti aux environs de la quinzième place mais je suis parvenu à remonter aux avant-postes. Je roulais nettement mieux qu’en première manche et je n’ai plus eu mal aux bras. Je suis vraiment content de ma seconde manche.”

Ken De Dijcker: “On ne peut pas faire grand’ chose contre la malchance. Je crois que c’est une pierre qui a brisé mon repose-pied. C’est dommage car j’étais bien placé pour l’emporter et je pense que je l’aurais fait, surtout que le circuit s’était amélioré en seconde manche et qu’on pouvait prendre plus de risques.”

Jurgen Van Nooten: “J’ai effectué une très bonne première manche. J’avais pris un excellent départ et, durant les premiers tours, je roulais facilement avec les pilotes de tête. Par la suite, j’ai commencé à souffrir des bras et je suis même tombé. C’est dommage. En seconde manche, j’ai buté contre la grille de départ, quelque chose qui ne m’arrive pratiquement jamais. J’ai alors dà» revenir complètement de l’arrière. Dans l’ensemble, je suis content de mon pilotage. Dépasser n’était pas facile. Cette année, mon objectif est de rééditer mes prestations de la saison dernière.”

MX2

Marcus Schiffer: “Cela a bien été, même si j’ai souffert du froid et des bras. Mon pilotage était très facile. Je n’ai dà» rouler qu’à 80% de mes possibilités. Le circuit était un peu dangereux, de sorte que nous avions décidé avec le team de ne pas prendre de risques inutiles. En seconde manche, la bagarre avec Joël et Jeremy était chouette mais j’ai rencontré des problèmes avec les attardés. Ce n’est qu’à la fin que j’ai dà» un peu forcer pour conserver ma première place. C’est une bonne manière de commencer la saison. J’avais déjà bien roulé à Mantova, la semaine dernière. Nous connaissons encore quelques problèmes avec les suspensions et on essayera d’y remédier dans les jours qui viennent.”

Jeremy van Horebeek: “Cela n’a pas mal marché du tout. Pour un premier cross, ce n’était certainement pas mauvais. Je n’en espérais pas tant mais je ne vais pas me plaindre! Mon départ en première manche n’était peut-être pas très bon mais j’ai roulé à mon propre rythme toute la journée et, finalement, cela s’est bien passé. C’était vraiment un bon cross d’ouverture. Je me sens bien et la moto fonctionne parfaitement. Je ne souffre plus de mon nez cassé. Après la fin de la saison, je devrai toutefois subir une intervention afin de le redresser car il est un peu de travers.”

Dennis Verbruggen: “J’étais impatient de recommencer à rouler en course. L’hiver a été long pour moi car je reviens de loin. La saison dernière a été mauvaise et j’ai travaillé dur ces derniers mois. On a encore effectué des tests aujourd’hui et je suis vraiment content. La moto est super! Je suis très heureux que Steven Lettani m’ait donné une nouvelle chance. Beaucoup de gens m’avaient enterré et ils avaient raison car ce que j’ai fait, l’an dernier, était inadmissible. Je ne me suis pas consacré à 100% à mon sport. Cette année, les choses ont changé car mon nouveau team est vraiment derrière moi. A l’intérieur du LS team, j’ai trouvé des gens qui croyaient en moi et c’est très important. En première manche, j’ai été un peu malchanceux. J’avais presque réalisé le holeshot mais c’est un peu tôt pour moi de vouloir partir en tête. En seconde manche, je suis mal parti, de ma faute, et j’ai dà» revenir de loin. J’ai donné le meilleur de moi-même mais je ne pense pas que j’aurais pu faire mieux que cinquième.”

Joël Roelants: “Lors des entraînements et en première manche, cela s’est passé très mal. Je n’ai pas encore beaucoup roulé sur la moto. Pas assez pour moi, en tous cas. J’ai roulé très prudemment, sans prendre de risques. Certaines parties du circuit étaient très dangereuses. En seconde manche, cela s’est mieux passé. Il faut dire que j’avais réalisé un meilleur départ qu’en première manche où quelqu’un était tombé devant moi au départ, de sorte que je suis reparti dans les derniers. En seconde manche, je suis donc parti parmi les premiers et j’ai pu rouler aux avant-postes. J’ai d’ailleurs failli dépasser Schiffer mais cela n’a pas marché. Le premier GP aura lieu fin mars et nous avons donc encore du temps pour être prêts.”

Photos: Y. Bernard | Bernardmx.be

Vos commentaires

Plus de motocross