Motocross MXGP – Sevlievo | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Après un GP de Faenza perturbé par des conditions climatiques détestables, la saison MXGP a réellement débuté ce week-end avec le GP de Sevlievo, en Bulgarie. Une seconde épreuve de la saison qui a confirmé l’état de forme de pilotes comme Josh Coppins, Ken De Dycker, Max nagl ou Jonathan Barragan en MX1et qui a également prouvé la mainmise des pilotes français sur la catégorie MX2. Côté belge, mis à part Ken De Dycker qui arrivera en Turquie en tête du championnat, l’heure était plutôt à la déception, avec notamment les abandons de Jérémy Van Horebeek et de Cédric Mélotte…

MX1

Joshua Coppins: “Ce week-end, j’ai eu l’impression que beaucoup de pièces du puzzle se remettaient à leur place. C’est vrai que je me suis énormément entraîné et que ma condition est optimale. Tout cela fait que je suis en pleine confiance. Je n’étais pas le plus rapide aujourd’hui mais mes départs étaient bons et mon pilotage coulé. Bref, je n’ai connu aucun problème et j’ai obtenu un excellent résultat!”

Ken De Dijcker: “Je suis très satisfait. Sevlievo n’est pas le type de circuit que j’adore. D’ailleurs, l’an dernier, sur ce même circuit, je n’ai pas pu faire mieux que douzième et quatorzième. Aujourd’hui, je me retrouve avec la plaque rouge du leader provisoire! J’aurais tort de me plaindre. En première manche, je suis bien parti, ce qui est important sur ce genre de circuit et j’ai remporté une victoire qui était une belle récompense pour moi et pour le team. En seconde manche, mon départ a été moins bon et j’ai dà» forcer pour revenir. J’ai voulu trop en faire et j’ai commencé à avoir des crampes. Quoiqu’il en soit, je suis maintenant leader au classement provisoire et je vais faire le maximum pour garder ma place de leader en essayant d’être le plus régulier possible lors de chaque épreuve. La semaine prochaine, nous découvrirons tous un nouveau circuit et il est donc difficile de faire des pronostics.”

Marc De Reuver: “J’ai connu un off-day complet. Lors de la première manche, je me suis retrouvé à la vingt-neuvième position au terme du premier tour. J’ai toutefois pu remonter jusqu’à la dixième place mais j’étais épuisé de sorte que j’ai dà» me contenter d’une douzième place sur la ligne d’arrivée. En seconde manche, j’ai réalisé un meilleur départ et je me suis retrouvé à en dixième position à un moment donné. Je suis ensuite parti pratiquement dans le décor deux fois. Il n’y a vraiment rien qui allait…”

Manuel Priem: “Cela n’a pas trop mal été en ce qui me concerne. En première manche, je suis parti à la vingtième place et, dès le second tour, j’ai commencé à bien rouler. Je suis en effet remonté jusqu’à la treizième place, dans la roue de De Reuver. J’étais très content de mon résultat et mon team aussi car, l’an dernier, c’était aussi le résultat de Melotte, même si cela a été son meilleur résultat de toute la saison. En seconde manche, je suis bien parti mais j’ai commis une faute de jugement en prenant l’intérieur du premier virage. C’est ainsi que je me suis retrouvé aux environs de la vingt-troisième, vingt-quatrième place. Durant les quatre premiers tours, je n’arrivais pas à trouver mon rythme. Par la suite, j’ai enfin pu trouver les bonnes trajectoires ainsi qu’un bon rythme. Ceci m’a permis de dépasser quelques pilotes. Je suis en forme ascendante, ma moto également. Ainsi, aujourd’hui, j’ai pu rester au contact De Reuver, Desalle et Campano. J’espère que je vais continuer sur cette voie lors des prochains GP!”

Steve Ramon: “J’ai connu une bonne première manche. J’ai réalisé un bon départ et je me suis retrouvé en quatrième position mais j’ai alors commis une petite erreur. J’ai du redémarrer le moteur et cela m’a fait perdre le rythme. Cela a pris un certain temps avant que je récupère ma vitesse. Bref, ce n’était pas un mauvais résultat compte tenu de cet incident. En seconde manche, j’ai raté mn départ et, dès les premiers, tours, je n’arrivais pas à rouler ‘coulé’. J’étais pourtant très rapide lors des entraînements. Ce fut vraiment une mauvaise journée pour moi et je dois pouvoir faire mieux.”

Clément Desalle: “Je suis mal parti en première manche mais j’ai eu la chance de bien négocier le premier virage de sorte que je me suis retrouvé quatrième, derrière De Dijcker. Je n’ai pas pu profiter longtemps de cette position car je suis tombé deux fois suite à des erreurs stupides de ma part dans des descentes, en perdant l’avant de la moto. Je suis reparti de la dernière place et je suis parvenu à remonter jusqu’aux avant-postes, en profitant de la roue de Cairoli qui se trouvait devant moi. En seconde manche, j’ai à nouveau loupé mon départ et je ne suis pas parvenu à remonter. Alors que j’étais onzième derrière Ramon, j’ai roulé dans un trou et je suis tombé en endommageant mon sélecteur de vitesses. Tout cela plus la chaleur ont fait que j’ai perdu mon rythme. Le fait que j’aie pu suivre Cairoli me laisse à penser que j’ai la vitesse. Ceci dit, je ne peux pas vraiment être content de ma journée.”

MX2

Joël Roelants: “Cela n’a pas mal été en première manche. Je suis parti en sixième position mais quelqu’un est tombé juste devant moi au premier tour et j’ai dà» l’éviter, ce qui m’a fait rétrograder en treizième position. J’ai malgré tout terminé neuvième, ce qui n’est pas si mal. En seconde manche, nous avions un peu modifié les suspensions mais cela pas donné les effets escomptés. Déjà, mon départ n’a pas été bon et, en plus, je ressentais énormément les trous qui se trouvaient dans les côtes. Je suis vraiment déçu de ma dix-neuvième place en seconde manche.”

Jeremy van Horebeek: “Cela a été plus que mauvais ce week-end. Hier, je suis à nouveau tombé sur l’épaule qui était déjà douloureuse et, par la suite, les choses ne sont pas bien passées. Mon épaule me faisait moins mal en première manche mais je suis à nouveau tombé. En seconde manche, déjà lors du tour de reconnaissance, je sentais que cela n’irait pas. Les tranquillisants faisaient peu d’effets. Demain, j’irai voir un médecin en Belgique afin de faire un check-up complet mais je suis pessimiste quant à mon épaule.”

Gautier Paulin: “Beaucoup de gens pensaient que je devais ma victoire de la semaine dernière aux mauvaises conditions météo que nous avons connues à Faenza et que c’était le hasard qui m’avait fait gagner, en quelque sorte! Aujourd’hui, je voulais vraiment montrer que, même dans des circonstances ‘normales’, je pouvais terminer en tête d’une épreuve. Nous continuons à travailler sur la moto et j’espère que j’améliorerai ma vitesse durant toute la saison!”

Dennis Verbruggen: “Un GP à oublier au plus vite! J’étais trop court au niveau du rythme et, à ce niveau, cela ne pardonne pas. Rien n’a été pour moi durant tout le week-end. J’avais très mal aux bras et j’arrivais à peine à maîtriser ma moto.”

Dames

Elien De Winter: “je suis évidemment déçue de mon résultat. D’un autre côté, je suis suffisamment réaliste en me disant que je devais déjà être contente d’être de la partie. Avec les vingt-et-un points engrangés, j’ai pu limiter les dégà¢ts. Hier, cela n’allait pas trop mal et ma huitième place pouvait me satisfaire compte tenu de mon mauvais départ. Aujourd’hui, c’était une autre paire de manches. Lorsque je me suis levée ce matin, j’avais mal au dos et je pouvais à peine marcher. Il n’était pas question de prendre des tranquillisants car je ne supporte pas les médicaments. Evidemment, dans ce cas, tu essaies de te soulager le dos en faisant travailler davantage les jambes et les épaules. Après deux tours, je savais déjà que j’allais devoir me battre pour survivre. Les vingt minutes plus deux tours m’ont semblé une éternité. On peut dire que j’étais contente que ce soit fini!”

Vos commentaires

Plus de motocross