Enduro FMB – Rocroi | Klutzy persiste et signe

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

“Après la déconvenue de Flavion, je me suis posé beaucoup de questions. Mais nous avons depuis beaucoup travaillé sur la moto et aujourd’hui le travail paie!” Ces mots sont ceux de Thierry Klutz après avoir signé à Rocroi ce dimanche 31 mai son second succès consécutif en championnat de Belgique d’enduro. Plus que jamais, le champion en titre s’affirme comme le plus sérieux candidat à sa propre succession.

Vainqueur de la première manche du championnat à Orp puis dominé ensuite par Jean-François Goblet et Kevin Gauniaux, Thierry Klutz a redressé la barre de maîtresse façon en s’imposant tout d’abord à Saint-Hubert au début du mois de mai, puis en récidivant le week-end passé à Rocroi, en France. Après avoir profité de l’abandon de Gauniaux à Saint-Hubert, c’est cette fois de l’absence de Goblet, qui avait préféré s’aligner au Trèfle Lozérien, dont le pilote Husqvarna profitait pour asseoir son leadership au classement provisoire.

Les voyages forment la jeunesse

“Les voyages forment la jeunesse, c’est en sortant de chez soi que l’on apprend, que l’on découvre de nouvelles choses”, commente le vainqueur Thierry Klutz à propos de cette 6ème épreuve de la saison à l’occasion de laquelle le championnat de Belgique sortait pour la première fois de son histoire hors de nos frontières. “L’enduro du plateau de Rocroi” était en effet avant tout une manche du championnat de la ligue Champagne-Ardennes, à laquelle les pilotes belges avaient été invités à se joindre. “Tant pour les organisateurs que pour les pilotes, ce fut, je pense, une expérience enrichissante”, poursuit Thierry Klutz, qui est également, avec Mikaël Despontin, représentant des pilotes auprès de la fédération. “Ce week-end, nous avons vu ce que les Français parviennent à faire, avec notamment un contrôle technique très strict malgré les 500 pilotes inscrits, et je crois que nous pouvons nous en inspirer pour l’avenir. Il n’y a aucune raison que l’on ne parvienne pas à faire en Belgique ce que nos voisins font déjà!”

Ils sont un peu moins de 120 pilotes belges à avoir pris le départ à Rocroi. Au programme de la journée: 100 kilomètres de liaison sans réelle difficulté mais particulièrement usants malgré tout et 3 spéciales par tour, dont 2 banderolées et une en ligne, le tout à parcourir une ou deux fois selon les catégories. Une belle épreuve qui a plu, même si certains regretteront les spéciales étonnament courtes sur une épreuve de ce genre, avec à peine 20 minutes de temps chronométrés sur la journée pour les meilleurs…

Si Kevin Gauniaux, qui court toujours après une première victoire cette saison, signait le meilleur temps dans la première des 6 spéciales, c’est ensuite Thierry Klutz qui s’emparait du leadership dès la seconde étape chronométrée, le Liégeois s’octroyant une avance déterminante dès le 3ème chrono en prenant 14 secondes à Gauniaux, retardé par une chute alors qu’il venait de s’élancer.

Le second tour ne sera qu’une formalité pour Klutzy qui remporte les 3 spéciales et s’impose au Scratch tandis que le pilote français Jérémy Touzzin est parvenu à terminer à la seconde place avec 2 secondes de mieux que Kevin Gauniaux, qui sauve in extremis une 3ème place pour 7 centièmes de seconde devant Michaël Vukcevic, qui signe par ailleurs une 5ème victoire en E3.

Un peu plus loin, Dany Crosset prend la 4ème place du classement “belge”, tandis que Wim Vanderheyden place sa Husaberg en 5ème position, juste devant les KTM officielles de Jérôme Martiny et de Cédric Cremer, toujours invaincu en E1.

“Je suis évidemment content de cette nouvelle victoire”, commentait Thierry Klutz. “Après les premières épreuves, je me suis vite rendu compte que la compétition serait plus rude cette année, avec notamment Jeff et Kevin qui ont pas mal évolué et qui ont de bonnes motos. L’an dernier, une machine de série suffisait. Cette année, je manquais de puissance pour jouer la victoire en début de saison. J’ai donc pris la décision de rouler à Saint-Hubert avec une machine de cross endurisée. De plus, nous avons beaucoup travaillé avec WDS sur les suspensions et je crois que j’ai aujourd’hui à nouveau une machine compétitive. A moi maintenant de continuer à travailler pour garder le niveau jusqu’à la fin de la saison!”

Adrien Vandommele chez les Nationaux

Chez les Nationaux, c’est le jeune Adrien Vandommele, en progrès constant, qui s’offre son premier succès et précède son coéquipier chez TM Benoît Monseu et Vincent Moray, qui devance Olivier Berthels et lui reprend au passage le commandement du championnat pour un petit point…
Dans cette catégorie, signalons l’abandon de Christophe Laduron, sérieusement blessé à la jambe après avoir été involontairement percuté par Vandommele à l’entrée d’un bourbier.

Le leader du championnat Thierry Wansart et Nicolas Rausin ont dominé la catégorie des Juniors, Wansart remportant toutes les spéciales du jour à l’exception de la première. Séparés de 7 secondes à l’arrivée, les 2 hommes devancent de près de 15 secondes Hermann Delbruyère, tandis que Jose Francesco Conduto Fais et Sébastien Jadouille complètent le top-5.

En Gentlemen, Philippe Delsemme signe son 5ème succès consécutif, tandis que Nicolas Ancelin s’impose pour moins de 2 secondes sur Johnny Vanzeebroeck chez les Randonneurs.

Retour en Belgique pour la prochaine manche du championnat avec l’enduro de Mons, le 28 juin 2009.

Texte: O. Evrard | Photos: P. Prévinaire – Patoun.be


Résultats

INTERS

1. Klutz Thierry (Husqvarna), 2. Gauniaux Kevin (GasGas), 3. Vukcevic Michaël (Husqvarna), 4.Crosset Dany (GasGas), 5.Vanderheyden Wim (Husaberg), 6. Martiny Jérôme (KTM), 7.Cremer Cédric (KTM), 8.Delporte Nicolas (BMW), 9.Dermine Arnaud (GasGas), 10. Cuvelier David (KTM), 11.Berlingeri Pascal (KTM), 12. Troncon Sébastien (Honda), 13.Goblet Steve (KTM), 14.Fraselle Jérémie (KTM), 15.Pierson Christophe (Honda),…

NATIONAUX

1. Vandommele Adrien (TM), 2.Monseu Benoît (TM), 3.Moray Vincent (GasGas), 4.Berthels Olivier (Husaberg), 5.Monfort Bruno (BMW),…

JUNIORS

1. Wansart Thierry (BMW), 2.Rausin Nicolas (KTM), 3.Delbruyère Herman (Husqvarna), 4.Conduto Fais Jose-Francesco (Husqvarna), 5.Jadouille Sébastien (KTM),…

GENTLEMEN

1. Delsemme Philippe (GasGas), 2.Sluse Vincent (Yamaha), 3.Lahaye Michel (Yamaha), 4.Vanoevelen Didier (TM), 5. Olislagers Stéphane (KTM),…

RANDONNEURS

1. Ancelin Nicolas (Husaberg), 2.Vanzeebroeck Johnny (KTM), 3.Miclotte Jean-Philippe (KTM), 4.Servais Bernard (Honda), 5.Pecher Damien (KTM),…

Vos commentaires

Plus d’enduro