Motocross AMPL | La relève se prépare dans les rangs de l’AMPL

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

La fédération AMPL est réputée depuis quelques années déjà pour la qualité de ses jeunes pilotes. A peine sortis des catégories écolages, certains ne tardent pas à passer en Inters alors que d’autres préfèrent tenter leur chance à la FMB dans la catégorie Espoirs, comme l’ont fait par exemple Bryan Boulard, Renaud Gérard ou encore Johnny Magen avec, pour ce dernier,un titre aquis en 2006.

Cette année, en catégorie Seniors MX2, quatre jeunes pilotes se distinguent particulièrement. Quatre jeunes qui, il y a encore deux saisons, évoluaient en 85cc. Steve Thielens, Therry Ramelot, Jordan Hebette et Kévin Banckeart sont considérés comme des espoirs du cross wallon. Et lorsque l’on regarde leurs chronos de plus près, on se rend compte que ceux-ci sont de plus en plus proches des meilleurs temps Inters. Ces derniers ont donc du souci à se faire, car derrière eux arrive à toute vitesse une sacrée génération…

Therry Ramelot : Sobre mais efficace

Ce pilote de 17 ans originaire de Havelange a fait ses premières classes au FPCNA dès l’à¢ge de 6 ans. C’est en allant supporter Pascal Dodet (ancien inter AMPL, ndlr), un ami de la famille, que Therry et sa famille se sont lancés dans le cross. Sa première moto: un pw 50. Titré en 65 cc au PCNA, il arrive à l’AMPL où il décroche le titre chez les 85b avant une saison en 85a. Ensuite, passage chez les Débutants avec le titre aquis lors du premier championnat. Montée en Juniors puis en Seniors l’année suivante. Il nous explique : « le passage entre Juniors et Seniors est vraiment difficile car le pilotage est plus physique, il y a beaucoup plus de contacts ».

Entraîné cet hiver par Laurent Brevers, il avoue volontiers que cela lui a apporté beaucoup : « Je ne peux malheureusement pas m’entraîner beaucoup la semaine car mes parents travaillent. Mais cet hiver j’ai travaillé avec Laurent et il m’a aidé à améliorer mon pilotage. De plus les dimanches de courses, il corrige ce qui ne va pas. Cela commence à porter ses fruits et je le remercie pour tout ça. » Therry est actuellement troisième du championnat. Il y a quelques semaines encore, il occupait la seconde place, avant que deux chutes, dont une ayant provoqué un abandon à Wardin, ne lui coà»te peut-être le titre.
La saison prochaine, le jeune pilote confirme qu’il participera au championnat inter à l’AMPL : « Le budget pour rouler à la FMB est très important. De plus, je dois poursuivre mes études. Et enfin, ma petite sÅ“ur qui évolue en 85b n’a pas l’à¢ge pour participer au championnat FMB. Donc, ça ne nous convient pas! »

Jordan Hebette : fougueux et spectaculaire

A seulement 15 ans, Jordan Hebette est le plus jeune de nos quatre pilotes. Contrairement à Therry Ramelot, Jordan n’a pas beaucoup roulé en écolage. Et pour cause, il a commencé le motocross en 2007, à l’à¢ge de 13 ans. Son jeune à¢ge et son manque d’expérience pourraient expliquer le fait que Jordan soit encore parfois un peu trop fougueux. Après une année passée en 85cc en 2007, il monte l’année suivante en Débutants pour le championnat de printemps puis en Juniors pour le second championnat dans lequel il se blesse et il manquera quelques courses.

Cette année marque un tournant. Entraîné par Laurent Lacasse, il devient champion Juniors MX2 devant Ludovic Brevers : « Laurent Lacasse s’occupe de moi depuis cette année. Il m’a beaucoup apporté, notamment au point de vue physique. Il m’en manquait beaucoup. Depuis lors, je m’entraîne, je cours et je fais du vélo. » Depuis, ce fils d’ancien enduriste joue les premiers rôles chez les Seniors. Il est actuellement cinquième du championnat à quelques points du très bon Quentin Wester, également grand animateur de la catégorie, et compte déjà quelques victoires de manche.

L’année prochaine, il évoluera en Espoirs FMB. Il nous explique ce choix : « Malgré des temps chrono assez proche des inters, la marge est grande entre les deux catégories. Il y a les départs ainsi que la manière de rouler qui sont très différents. Puis, à la FMB, j’aurai l’occasion de rouler avec des jeunes de mon à¢ge.» Pour sa troisième saison en motocross, Jordan impressionne les spécialistes. Très à l’aise sur les sauts, il n’hésite pas à mettre la moto en travers pour assurer le spectacle. En parlant de sa progression, il nous affirme : « Je me donne beaucoup pour y arriver. Mon but est d’aller le plus loin possible. J’essaie de ne jamais commettre deux fois la même erreur. »

Steve Thielens : le leader du championnat

Le leader du championnat, c’est lui. Steve Thielens. Nous avions dressé son portrait il y a 5 mois (A lire ici)Son parcours ressemble fort à celui de Jordan Hebette. Début à moto sur le tard, à « seulement » douze ans. Quatre saisons plus tard, Steve est déjà un tout bon pilote. Il a évolué une bonne partie de la saison sur une Yamaha 144 2temps, avant de passer, lors du cross de Oreye en 4 temps. Résultat: deux victoires de manche. Il nous confie : « Finalement, j’aime bien la 4 temps. Elle me convient bien. Encore deux ou trois réglages et cela ira encore mieux. »

Steve possède 10 petits points d’avance sur son dauphin avant la finale de Moircy. Cela promet une toute belle bagarre : « Nous sommes tous de bons pilotes. Pour la finale, nous verrons bien comment cela se terminera. » L’année prochaine, le pilote originaire de Mussy-la-Ville s’orientera lui aussi vers la FMB et sa catégorie Espoirs.

Kevin Banckaert : le seul pilote à évoluer sur une 125

Kévin, 16 ans, roule depuis l’à¢ge de 8 ans, avec derrière lui, deux titres chez les 85a ainsi que le titre Juniors MX2 en 2008. Le pilote germanophone est actuellement le dauphin de Steve Thielens au classement général. Il est également le seul pilote de tête à évoluer en 125cc. De là à dire qu’il est peut être le plus fort, il n’y a qu’un pas. Le 4 temps, Kevin réserve cela pour la saison prochaine à la FMB. Il nous explique : « c’est un peu dommage qu’il n’y ait plus de championnat Espoirs à l’AMPL. Même si cela fait huit ans que je roule sur les mêmes terrains avec les mêmes pilotes, ce sera chouette de changer un peu. De plus, je roule bien dans le sable, ce qui facilitera les choses. »

Kévin est très polyvalent, très régulier et il a peu de points faibles. Il aimerait rentrer dans le top-5 l’année prochaine. Avant cela, nul doute qu’il mettra une pression terrible à Moircy sur Thielens afin de combler les dix points qui les séparent au championnat. « Je leur souhaite à tous bonne chance pour la finale et pour la saison prochaine, sans blessure, c’est le plus important. J’en profite également pour remercier mes sponsors, l’équipementier O’neal, PPS et Joseph Bouharmont ». Kévin s’entraîne régulièrement, surtout physiquement : « Je pratique le tà¦kwondo ainsi que la natation.»

Texte & photos: Y. Bernard | Bernardmx.be

Vos commentaires

Plus de motocross