Motocross des Nations 2009 – Franciacorta | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Trente-sept équipes nationales étaient donc en lice ce dernier week-end à Franciacorta en vue de ramener ‘à la maison’ le fameux trophée Chamberlain.L’organisation était à la hauteur de l’événement tandis que la grande foule (90.000 spectateurs pour le week-end, selon les organisateurs) était bien présente. Tout comme le soleil, d’ailleurs…

Ce sont donc les Etats-Unis qui sont retournés, pour la vingtième fois, avec le fameux trophée. On aurait pu toutefois penser que les Américains, venus sans grosse vedette, seraient moins forts que les années précédentes. C’était ignorer que des pilotes comme Ryan Dungey, Jake Weimer et le vétéran Ivan Tedesco sont habitués à gérer ce genre de pression pratiquement trente week-ends par an, championnats SX et Outdoor confondus. Cette habitude de rouler devant des foules immenses a fait qu’ils ont mieux pu se concentrer sur leur pilotage et faire abstraction d’un environnement passionnel.

Maintenant, il ne faudrait pas faire fi de ce qu’un élément ‘chance’ (quel mot affreux dans le langage sportif !) ait pu intervenir comme c’est souvent le cas pour les sports mécaniques. A ce niveau, les Italiens ont dà» se croire maudits avec cette chute de Cairoli au départ de la troisième manche alors que Guarneri avait déjà été éliminé en seconde manche après que l’Australien Byrne lui soit retombé dessus après un saut. Que dire également des Français qui perdaient Paulin en troisième manche alors que ce dernier avait réalisé un remarquable cavalier seul en seconde manche. N’oublions pas nos compatriotes. Si Desalle n’avait pas été pris dans cette chute collective de la troisième manche et ne s’était pas retrouvé sans embrayage. Si… Chaque équipe aurait une histoire à nous raconter sur ce fameux facteur ‘chance’. Et c’est bien pour cela que les Américains méritent leur victoire!

Sachons donc raison garder et soyons philosophes comme le coach national belge, Joël Smets, qui déclarait au terme de l’épreuve : ” Une place sur le podium, c’est fantastique! Chaque pilote a donné le maximum. Tout semble toujours plus facile sur le papier mais le sport, c’est autre chose. Je leur avais conseillé de bien profiter de ce qu’ils avaient l’occasion de vivre aujourd’hui mais ils avaient espéré mieux. Je comprends leur déception mais nous avons lutté jusqu’en dernière manche pour la victoire!” Tout était dit…

Les réactions des pilotes

Ryan Dungey: “Cette épreuve m’a fait m’approcher encore un peu plus du sommet dans mon sport. C’était un rêve pour moi de participer à cette course en même temps qu’une belle expérience. Remporter une manche était vraiment la cerise sur le gà¢teau. Beaucoup de gens m’avaient dit que j’allais vivre une expérience formidable mais cela dépasse tout ce que j’imaginais. On s’est vraiment bien amusés et Jake comme Ivan y sont pour beaucoup. Je suis heureux d’avoir pu travailler avec eux et de l’avoir emporté.”

Steve Ramon: “Je pense qu’on avait un bon team et que nos chances de l’emporter étaient réelles mais nous avons commis quelques erreurs. Je voulais réaliser deux bonnes manches aujourd’hui mais je suis tombé en première manche et j’ai dà» faire mon chemin pour remonter. En outre, j’avais un peu de mal avec le circuit. En seconde manche, mon départ était bon et je me suis retrouvé derrière Ryan (Dungey) mais il était un peu plus rapide que moi. J’étais heureux de ma seconde place car elle nous permettait de monter sur le podium. L’objectif était de l’emporter mais, comme on l’a vu, beaucoup de choses peuvent se passer au Motocross des Nations.”

Chad Reed: “La manière dont les choses ont évolué au cours de la journée fut horrible et c’est difficile de trouver des choses positives à dire en ce moment. J’ai l’impression que l’histoire se répète année après année en ce qui nous concerne. Avoir fait tout ce voyage et avoir eu autant de gens pour nous aider lors de cette épreuve, tout cela pour un tel résultat, c’est extrêmement décevant. Quoiqu’il en soit, je veux remercier le team. J’ai connu une superbe saison et le team s’est donné à fond jusqu’au dernier moment. J’ai été très fier de faire partie de ce team; nous avons été seconds en Supercross et nous avons remporté le titre en Outdoor. Contractuellement, ils n’étaient pas obligés de m’accompagner jusqu’en Italie mais ils ont tenu à le faire. Je leur dois énormément de respect pour cela.”

“Lors de la première manche, nous avons réalisé du beau spectacle, Antonio et moi. Nous avons bien roulé, même si nous avons commis tous deux quelques erreurs. Ce n’était pas évident de le dépasser et je comptais bien y arriver en seconde manche. Malheureusement, nous sommes tombés tous les deux. Si j’ai pu continuer, cela n’a pas été le cas pour Cairoli. Maintenant, je suis heureux que la saison soit écoulée afin de prendre un peu de repos pour être prêt en 2010.”

Antonio Cairoli: “Ma première manche était parfaite. Je savais que Chad était en permanence derrière moi et cela n’a pas été facile de tenir ce rythme toute la course mais je suppose que c’était le cas pour lui aussi. On a facilement creusé le trou et on s’est bien amusés. Le public était fantastique et je veux le remercier car il m’a beaucoup aidé. Le crash au début de la seconde manche a été très spectaculaire mais, maintenant, je me sens un peux mieux. Je me trouvais gaz à fond dans la ligne droite lorsque je pense que c’est Paulin qui m’a coupé la trajectoire en venant de l’intérieur en même temps qu’un autre pilote me recoupait par l’extérieur. Lorsque nous nous sommes percutés, nous sommes partis en vol plané. Je suis heureux de ma première manche mais ce ne fut pas une bonne journée pour l’Italie. Nous n’avons pas eu de chance.”

David Philippaerts: “Je suis évidemment heureux d’avoir remporté la catégorie Open mais, en ce qui concerne le team, c’est un peu la catastrophe. J’ai dà» rouler très fort car j’ai effectué deux mauvais départs. Hier, j’avais pourtant réalisé le holeshot mais ce fut une autre histoire aujourd’hui. J’ai vraiment dà» pousser pour revenir sur Tedesco. Je pense que l’écart était de dix secondes entre nous mais j’étais les gaz au maximum et j’ai pris pas mal de risques. Quand j’ai vu que je pouvais le dépasser, je n’ai pas hésité une seconde et j’y suis arrivé. Je pensais que ce n’était pas vraiment moi qui venais de réaliser cela! Avec tous ces supporters qui m’encourageaient, c’était vraiment une expérience extraordinaire que je ne suis pas près d’oublier.”

Clément Desalle: “Je suis évidemment déçu de ma journée. Je commets une erreur en tombant lors de la première manche tandis que dans la seconde manche, je me trouve pris pratiquement dès le depart dans une chute collective qui m’oblige à repartir sans embrayage. Il n’y avait dès lors plus rien que je puisse faire.”

Joshua Coppins: “J’ai réalisé deux courses consistantes. Ce n’était pas évident car j’avais l’impression d’être le team manager! J’ai dà» m’occuper pas mal de l’organisation. Nous nous sommes bien qualifiés assez facilement mais je crois que mes deux coéquipiers n’étaient pas bien préparés pour cette succession rapide de manches. En plus, le circuit était difficile. J’espérais que nous figurerions dans le top-dix mais nous sommes juste en dehors. Quoiqu’il en soit, j’ai fait le maximum pour mon pays et c’était ma dernière grande course pour Yamaha. C’était fou, ici. L’épreuve est presque démesurée. Vous avez tellement à faire comme pilote et tout prend énormément de temps à cause de la foule. C’est bien mais ce n’est pas facile à gérer.”

Steven Frossard: “Je n’ai commencé à rouler sur la 450 que voici une dizaine de jours. J’estime dès lors que mes résultats sont satisfaisants, surtout ma cinquième place en seconde manche. En tous cas, nous avons fait le maximum.”

Tanel Leok: “Je suis tombé la semaine dernière et j’ai souffert de contusions de sorte que je n’étais pas vraiment à 100%. Le circuit était bien et je l’ai vraiment apprécié. J’ai trouvé que je pouvais aller vite. J’ai toutefois commis de grossières erreurs en première manche et je me suis retrouvé bloqué en seconde manche avec des pilotes qui avaient chuté. Après cela, j’ai poussé trop fort pour revenir et je n’ai pas pu terminer la course au rythme que j’aurais souhaité. C’était la première fois que je participais au MdN en catégorie Open et ce n’était pas évident avec les courses qui se suivaient à intervalles très courts. Ceci dit, rouler devant autant de supporters, c’est une superbe experience.”

Marvin Musquin: “Je suis satisfait car je pense avoir réalisé deux bonnes manches et, en plus, j’ai remporté la catégorie MX2. Je sais que Cairoli, alors qu’il roulait en MX2, s’est imposé devant les MX1 mais, sur ce genre de circuit, les 450 avaient un net avantage sur nous.”

Ken Roczen: “En première manche, mon départ a été excellent. En effet, je n’avais personne ni à ma gauche ni à ma droite et j’ai pu faire mon chemin vers la tête de la course. Au bout d’un moment, les 450 ont commencé à revenir sur moi et j’ai été un peu secoué par Desalle. Je crois que j’ai commis une erreur en essayant de le suivre à tout prix car j’ai commencé à avoir mal aux bras. C’était vraiment dommage. Il n’y avait pas beaucoup d’intervalle entre les manches mais l’avantage était que ce n’était pas trop difficile de retrouver son rythme. En seconde manche, j’ai senti que mon pilotage était meilleur. En tous cas, je n’oublierai jamais mon premier MdN!”

Davide Guarneri: “Je ne peux qu’être déçu. Mon départ était mauvais en première manche et j’ai fait ce que j’ai pu en seconde manche. J’étais remonté en cinquième position lorsque Byrne m’a touché. Nous n’étions pas ensemble sur l’appel du saut de sorte que je ne comprends pas ce qui est arrivé. Je pense qu’il a mal estimé la puissance de sa 450 et qu’il a mal dosé son saut. J’ai l’impression que sa fourche avant est venue percuter mon épaule.”

Joël Roelants: ” Je suis déçu parce que, comme dit mon père, on ne peut jamais être content d’une troisième place. Je pensais vraiment que nous avions toutes nos chances pour l’emporter. J’ai fait de mon mieux mais ce n’était pas encore assez.”

Photos: Yannick Bernard

Vos commentaires

Plus de motocross

  • MX des Nations : le résumé vidéo

    MX des Nations : le résumé vidéo

    Revivez en images les moments clés des 3 manches du Motocross des Nations 2021, disputé ce dimanche sur la piste de Mantova, en Italie. Photo : Gino Maes
  • Photos : c’était le 74ème Motocross des Nations

    Photos : c’était le 74ème Motocross des Nations

    Le 74ème Motocross des Nations a vécu. Au soleil du samedi ont succédé le dimanche les averses, rendant le parcours sablonneux de Mantova particulièrement exigeant. Sur la piste, la lutte …
  • MX des Nations : l’Italie détrône la Hollande !

    MX des Nations : l’Italie détrône la Hollande !

    Devant son public, l’équipe italienne s’est imposée ce dimanche sur le 74ème Motocross des Nations. Dans le sable gorgé d’eau de Mantova, les Italiens ont signé le meilleur résultat d’ensemble …
  • Photos : le samedi sur le MX des Nations à Mantova

    Photos : le samedi sur le MX des Nations à Mantova

    On se replonge dans l’ambiance de la journée du samedi sur le 74ème Motocross des Nations avec un retour en images proposés par Gino Maes au travers de plus de …