Comparatif Masterclass – MX1 | Kawasaki KX-F 450

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le magazine néerlandophone MotorWereld participe depuis des années aux tests comparatifs “MX Master”. Comment ces test se déroulent-ils? Un magazine spécialisé par pays prend part à  ce grand test comparatif qui voit les différentes motos rassemblées à  un endroit determiné, pesées, passées au banc de puissance puis testées sous tous les angles par des pilotes parmi les plus expérimentés en Europe.

Ceux-ci vont essayer de déterminer ainsi quelle est la meilleure moto de l’année. Pour cela, un certain nombre de paramètres objectifs sera pris en compte et des points seront attribués par les différents essayeurs. Ces essayeurs sont composés de pilotes ayant une expérience en GP mais aussi de pilotes expérimentés qui ont une expérience plus modeste sur le plan de la compétition. Le résultat final permettra ainsi de donner une image moins élitiste de la valeur des motos qui auront été testées.

Si les résultats détaillés se trouvent dans le mensuel Motorwereld dans son édition de février, MXmag vous donne ci-dessous les impressions des essayeurs. Les motos qui ont été mises sur le grill dans la catégorie MX1 sont la Kawasaki, la Suzuki, la Honda, la Yamaha et la KTM.

Profils des essayeurs

Mattias Nilsson: ancien pilote professionnel et actuellement essayeur MX pour le magazine espagnol Motociclismo. Il a été champion d’Europe en 1995 et il organise de nombreux stages de perfectionnement.

Jonte Engdahl: plusieurs fois champion de Suède. Il a roulé au plus haut niveau tant en motocross qu’en supermotard. Comme essayeur, il représentait l’édition suédoise de Motorrad.

Thierry Sarazijn: le seul Belge ayant participé à  ce comparatif est rédacteur en chef/essayeur du magazine Motorwereld. Thierry représentait le pilote de niveau ‘amateur’.

Dietmar Lacher: six fois champion d’Allemagne de motocross, il représentait le magazine allemand Motorrad. Dispose également d’énormément d’expérience en tant qu’entraîneur et essayeur.

On commence ce tour d’horizon de la production MX1 avec la Kawasaki 450 KX-F, laquelle n’a pas reçu de réelle évolution pour 2010 après un millésime 2009 sur lequel avait été introduite l’injection.

KAWASAKI KX450-F

Moteur
Mattias Nilsson: “Le moteur garde la même puissance, peu importe son régime. En outre, la réponse à  la sollicitation des gaz est très directe. Le moteur ne faiblit jamais au fil des tours. Le caractère du moteur est vraiment le point fort de la Kawa même s’il déçoit un peu en puissance pure.”

Chà¢ssis
Mattias Nilsson: “Je n’ai pas été impressionné par le chà¢ssis parce que je trouve qu’on atteint vite ses limites. Surtout lorsqu’on accélère fort en sortie de virage rapide. Cela entraîne une perte de motricité mais aussi et surtout une perte de confiance en la moto elle-même.”

Suspensions
Mattias Nilsson: “J’ai trouvé la fourche trop dure et cela se répercute dans les bras et on est dès lors obligé de forcer la moto dans les virages. L’amortisseur arrière est trop souple, ce qui fait que la roue arrière rebondit trop et qu’on perd de la traction.”

Freins
Mattias Nilsson: “La Kawa freine un peu moins bien que ses concurrentes mais le freinage est globalement suffisant.”

Position sur la moto
Mattias Nilsson: “La selle est trop souple et nonobstant qu’elle n’est dès lors pas confortable, le chà¢ssis est souvent en contact avec le postérieur. Les leviers de frein et des vitesses étaient trop durs à  mon goà»t.”

Impression générale
Dietmar Lacher: “Le moteur frise la perfection. On sent à  peine des vibrations. Ce n’est qu’à  haut régime qu’on sent ces vibrations qui montrent combien le moteur marche fort. Vraiment un superbe moteur! Je ne peux pas dire la même chose du chà¢ssis et des suspensions. A ce niveau, je ne me suis jamais vraiment senti à  l’aise. La fourche et l’amortisseur arrière semblent mal accordés et ils n’inspirent pas confiance. Les freins sont ok.”

Jonte Endal: “Le moteur est puissant à  tous les régimes. La Kawa est exploitable dès les bas et moyens régimes. A haut régime, il est très puissant mais il s’essoufle un peu vite. Je n’ai pas été impressionné ni par le chà¢ssis ni par les suspensions. A haute vitesse, la moto est instable. Je n’ai vraiment pas été convaincu par les suspensions et je n’avais aucune confiance dans l’amortisseur arrière.”

Vos commentaires

Plus de motocross