Rally-Raid – Dakar 2011 | Dakar 2011: on part le 1er janvier!

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

C’est ce vendredi 1er janvier que sera donné à  Buenos Aires le départ de la 32ème édition du Dakar. Ce sera déjà  la troisième édition sur le continent sud-américain et l’intérêt pour ce rallye-raid autrefois prestigieux lorsqu’il se déroulait en Afrique semble avoir un peu diminué en Europe. Il est vrai qu’à  part le départ des machines des concurrents européens au Havre, plus aucune étape ne se déroule sur le Vieux Continent.

Est-ce à  dire pour autant que le ‘Dakar’ est en perte de vitesse ? Eh bien, pas du tout! C’est vrai que le prestige du Dakar trouvait également son origine dans le fait que lors des premières éditions, l’épreuve était composée d’une majorité de pilotes amateurs qui, par leur courage, ont fait la légende du ‘Dakar’. On se souvient de ces images télévisées qui nous parvenaient quotidiennement et qui nous montraient pratiquement en direct les exploits mais surtout les tragédies vécues par ces aventuriers magnifiques. En outre, ces exploits et ces drames s’inscrivaient dans le décor magique de l’Afrique. Le ‘Dakar’ et l’Afrique, c’était aussi une trop belle vitrine pour que certains mouvements politiques ne veuillent pas y figurer également et s’en servir pour défendre des causes qu’il ne nous appartient pas ici de juger.

En attendant, le résultat est là ; le ‘Dakar Circus’ a plié armes et bagages pour s’embarquer vers un autre continent, l’Amérique du Sud, où il a reçu un accueil chaleureux, ce qui n’est pas étonnant lorsqu’on connaît la passion des sud-américains pour les sports mécaniques.

Le Dakar fait encore recette

Contrairement à  ce que certains esprits chagrins pourraient penser ou dire, l’organisateur ne se plaint pas d’avoir émigré en Amérique du Sud. Il suffit pour s’en convaincre de lire les chiffres qu’il annonce pour l’édition 2011 du Dakar:

• Nombre de véhicules inscrits : 430 (voitures : 146 (124 en 2010), motos : 183 (151 en 2010), quads : 33 (25 en 2010), camions : 68 (52 en 2010)
• 51 nationalités différentes (40 en 2010)
• 13 femmes inscrites toutes catégories confondues
• Concurrents dont c’est la première participation : 64 motos, 21 quads, 50 voitures, 1 camion

L’épreuve en quelques chiffres

• Départ de Buenos Aires le 1er janvier
• Arrivée à  Buenos Aires le 16 janvier
• 13 étapes
• 9605 km pour les motards (4598 km de spéciales)
• Spéciale la plus longue : 631 km
• Etape la plus longue : 862 km

Réduction de la cylindrée pour les motos

KTM a aligné neuf victoires de rang au Dakar et la décision prise par l’organisateur de réduire la cylindrée à  450cc avait fait hurler les Autrichiens. Ce mouvement d’humeur est maintenant oublié et les top pilotes KTM s’accordent à  dire que les performances des 450 sont pratiquement équivalentes à  celles des 690. En effet, si les 450 sont moins puissantes d’une quinzaine de chevaux par rapport à  leurs grandes sÅ“urs (60 ch. contre 75 ch.) elles sont plus légères (145kg contre 165 kg).

En fait, les pilotes atteignent des performances équivalentes grà¢ce à  un pilotage différent qui préconise de moins couper les gaz dans les difficultés comme les trous et les bosses. On risque donc bien de voir des favoris être nettement plus agressifs de même qu’on verra à  nouveau des pilotes Yamaha, Honda, BMW, Aprilia et Sherco en mesure de l’emporter. A noter enfin qu’on trouvera treize marques différentes au départ.

Une navigation plus compliquée

Le GPS ne s’activera que dans un rayon de 800 mètres par rapport à  un point de passage obligatoire et le passage lui-même ne sera validé que lorsque le pilote aura traversé un cercle de 200 m autour du point de passage. 800 mètres, de l’avis même des pilotes les plus expérimentés, c’est peu et personne ne sera à  l’abri de la perte de quelques minutes en cherchant un point.

Les favoris

Les grandissimes favoris seront évidemment le vainqueur de l’an dernier, Cyril Despres (KTM) et son grand rival, Marc Coma (KTM). Depuis l’incident de l’an dernier qui avait vu Coma se faire surprendre lors d’une spéciale alors qu’il avait récupéré une roue déjà  montée avec un pneu neuf, les deux hommes ne se parlent plus et Despres et son propre team font d’ailleurs ‘tente à  part’! En l’absence de David Frétigné, qui venait de signer chez BMW et qui n’a pas pu être rétabli à  temps après s’être lourdement blessé en octobre, on cite Chaleco Lopez (Aprilia), Helder Rodrigues (Yamaha) ou encore Frans Verhoeven (BMW) comme outsiders éventuels.

Au-delà  du nom du vainqueur, quel qu’il soit, il est certain que nous assisterons une fois de plus à  des courses spectaculaires et que les images que nous transmettront les médias sur place nous feront encore rêver. Alors, ne boudons pas notre plaisir!  

Vos commentaires

Plus d’enduro

  • Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Après les épreuves de Lierneux et d’Epernay, le championnat de Belgique d’enduro se poursuivait ce dimanche avec sa troisième épreuve disputée au départ d’Erize-la-Petite, en France. Le Moto Club de …
  • Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Comme chaque année, les ingénieurs Husqvarna ont collaboré étroitement avec les pilotes et le staff des teams officiels de la marque engagés sur les championnats les plus relevés de la …
  • BOXC : le calendrier 2021 modifié

    BOXC : le calendrier 2021 modifié

    Le calendrier BOXC 2021 évolue. Non seulement avec le changement de date de l’épreuve de Bêche, avancée au 24 octobre suite à l’annulation de l’enduro FMB de Walcourt, mais aussi …
  • L’enduro de Walcourt annulé

    L’enduro de Walcourt annulé

    Le club de Dinant s’apprête à recevoir les pilotes du championnat de Belgique d’enduro le 19 septembre prochain. Une épreuve un peu plus courte que d’habitude, avec seulement deux spéciales …