Motocross FMB | Il y aura finalement bien un motocross à  Mons!

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

C’est Michel Couvreur, administrateur du RMAMC Mons qui l’a annoncé hier soir: il y aura bien une épreuve de motocross organisée cette année sur le circuit du Bois Brà»lé à  Mons. Après avoir dà» prendre la décision d’annuler l’épreuve qui devait ouvrir le championnat de Belgique de motocross Inter le 1er avril (lire notre article), le club montois a en effet eu la surprise de voir le MET (Ministère de l’Equipement et des Transports) revenir sur sa décision de ne pas autoriser l’utilisation de la route nationale qui jouxte le circuit pour l’implantation du paddock réservé aux pilotes inters.

“Nous utilisons cette route depuis 20 ans, explique Michel Couvreur, sans que cela ne pose aucun problème. Le refus du MET cette année est tout simplement lié à  l’arrivée d’une nouvelle directrice. Les autorités communales de Mons n’en sont en aucun cas responsables, bien au contraire.” Mais les réactions à  l’annonce de l’annulation de l’épreuve furent tellement vives dans le Hainaut qu’elles ont poussé le MET à  revoir sa position. Même s’il est malheureusement trop tard désormais pour faire demi-tour et rouler malgré tout à  la date prévue.

“Il y aura un motocross à  Mons le 27 mai prochain, c’est une certitude, affirme Michel Couvreur. La seule inconnue à  l’heure actuelle est de savoir si cette épreuve entrera en ligne de compte ou non pour le championnat de Belgique. Sans quoi, il s’agira simplement d’un motocross inter.”

Le règlement adapté?

Il appartient aujourd’hui à  la FMB de décider si oui ou non les pilotes rouleront pour le championnat de Belgique inter à  Mons. Mais, comme le fait remarquer René Deboeck, en charge du championnat au sein de la fédération nationale, la date du 27 mai pose problème. A la même date, certains pilotes – comme Jeffrey Herlings- qui se sont engagés à  participer à  tout le championnat ont également des obligations en Hollande. Leur absence à  Mons fausserait la suite du championnat, ce qui n’est en aucun cas souhaitable.

La solution consisterait à  adapter le règlement du championnat afin que n’entrent pas en ligne de compte pour le classement final du championnat les 3 plus mauvais résultats enregistrés, ce qui autoriserait donc chaque pilote à  être absent sur une épreuve sans nécessairement hypothéquer ses chances au championnat.

La décision devrait tomber jeudi prochain.

Vos commentaires

Plus de motocross