Motocross FMB – Mons | Radson Trophy: cette fois, c’est parti!

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

C’est dimanche prochain, le 27 mai, que débutera à  Mons l’Inters Open Radson Trophy, soit le championnat de Belgique Inters. Alors que le championnat devait normalement débuter à  Mons, cette épreuve avait été reportée et c’est le MC Scheldeland qui devait organiser la manche inaugurale à  Wichelen. Après l’annulation de cette épreuve, c’est à  nouveau au Royal Mons Auto Moto Club que revient l’honneur de lancer la saison 2012!

Le championnat de Belgique a changé légèrement de configuration cette année puisque les épreuves se dérouleront à  nouveau sur trois manches de vingt-cinq minutes plus un tour.Selon de bonnes habitudes, l’épreuve inaugurale verra la présence d’une participation relevée et internationale. Ken De Dijcker, vice-champion de Belgique l’an dernier et vainqueur à  Mons, sera présent en tant que grand favori. Comme chacun le sait, le pilote du team Red Bull-KTM est en train de réaliser un début de championnat du monde fracassant et il trouvera dans le sable noir du Bois Brà»lé un terrain de jeu tout à  fait à  son goà»t. Personne ne sera étonné si nous mentionons Tanel Leok (Rockstar Energy-Suzuki) et Davide Guarneri (Silver Action-KTM) comme autres candidats au podium. Tous deux sont en effet d’excellents pilotes dans le sable. Le tout sera de voir si les pilotes de GP qui viennent de livrer deux courses consécutives sur le continent américain seront remis des fatigues inhérentes à  ces épreuves lointaines.

Compte tenu de ce facteur potentiellement défavorable pour les pilotes de GP, on pourrait voir un des outsiders venir tirer les marrons du feu! Nous pensons notamment au pilote de chez BeTeMo, Yentel Martens. Le Limbourgeois est l’homme en forme du moment. Le fils de l’ancien champion du monde Jacky Martens vient de remporter les Belgian Nationals à  Lommel et à  Axel. On pensera également à  des pilotes comme Jérémy Delincé (RB-Yamaha) et le vainqueur du GP MX3 à  Valkenswaard, Kevin Wouts (Pfeil-Kawasaki). Pour les jeunes Néerlandais que sont Roy Gijsel et Michael Van Wezel, le sable est l’élément favori. Enfin, il ne faudrait pas oublier les valeurs sà»res telles Marvin Van Daele, cinquième du championnat de Belgique l’an dernier, Manuel Priem, Kristof Salaets, Steven Engelen, Jurgen Van Nooten, Yerki Janvier et David Cools!

Lutte ouverte dans le championnat Monster Energy MX2

Dimanche, les pilotes MX2 entameront également leur championnat de Belgique. Le champion en titre, Kevin Fors, a déjà  démontré ces dernières semaines qu’il était en forme. Pour sa première saison en GP, le pilote Kemea-Reytec-Yamaha a immédiatement marqué des points. L’an dernier, Kevin avait joué de malchance à  Mons et il pensera sans doute à  prendre sa revanche! Lorsqu’on parle de Kevin Fors, on pense immédiatement à  son grand rival, Jens Getteman (Standing Construct-Suzuki)! Jens a remporté cinq manches du championnat de Belgique MX2 l’an dernier mais il a malheureusement pour lui été trop irrégulier que pour concrétiser ses ambitions de couronne. Getteman, dix-huit ans, possède la vitesse et le talent. Espérons pour lui qu’il a maintenant acquis l’expérience qui fait les champions!

Une valeur sà»re du Monster Energy MX2 est certainement le Néerlandais Mark Boot. En 2011, celui-ci a été sacré vice-champion de Belgique MX2. Boot l’avait emporté l’an dernier à  Mons et il était monté régulièrement sur le podium durant toute la saison. Il ne faut dès lors pas sous-estimer Mark qui peut se révéler redoutable surout lorsque les circonstances sont difficiles. Dans la même équipe que Getteman, on trouve également des candidats au podium dans les personnes du rapide Danois Nikolaj Larsen et de Damon Graulus. Il y a également le jeune Brent Vandoninck qui a signé quelques bons résultats cette année mais qui s’est blessé au genou la semaine dernière.

Enfin, dans la catégorie des pilotes expériementés, on s’en voudrait de ne pas citer des noms comme ceux de Tom De Belder, Ronny Van Hove et Tom Van Loon. En résumé, on peut s’attendre comme d’habitude à  une lutte très ouverte dans le championnat MX2 et cela, pour le plus grand plaisir des spectateurs!

Vos commentaires

Plus de motocross