Motocross MGP – Semigorje | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Au terme d’un long déplacement en Russie, les pilotes du MXGP vont pouvoir recharger un peu leurs batteries avant de se retrouver le premier week-end d’aoà»t en Tchéquie, à  Loket plus précisément.Que retenir de ce GP de Russie? D’abord, on a pu constater que le motocross reste populaire dans ce pays puisqu’une quarantaine de milliers de spectateurs garnissaient les tribunes qui avaient été aménagées autour du circuit. Cela va conforter Giuseppe Luongo dans l’idée que le MXGP doit se déplacer dans des pays où il est véritablement attendu. Tout le monde y gagnera: les pilotes et les teams qui bénéficieront de sponsors avec une stratégie commerciale internationale voire mondiale donc avec des budgets très importants, les usines qui verront s’ouvrir des marchés jusqu’ici inexploités.

Sur le plan sportif, il reste désormais cinq GP à  disputer soit 250 points à  attribuer, à  gagner ou à  perdre, si on préfère! On a beau affirmer qu’Antonio Cairoli est le plus fort, la réalité des chiffres est là  pour montrer que son avantage de 20 points sur Clément Desalle reste fragile. Desalle répète depuis le début de saison que le championnat est long et qu’il faut rester la tête froide. Et il a raison. Souvenons-nous du GP catastrophique d’Uddevalla qui a vu repartir Cairoli sans aucun point dans son escarcelle. On a encore vu ce dimanche que le champion italien n’est pas à  l’abri d’une erreur qui peut coà»ter cher. Cela ne nous étonnerait donc pas que le titre ne soit pas encore attribué au matin du dernier GP.

En MX2, Tommy Searle perd du terrain par rapport à  Jeffrey Herlings puisqu’il compte désormais 49 points de retard sur le jeune Hollandais. Cela devient beaucoup d’autant que nous voyons poindre chez le Britannique un certain fatalisme sinon un certain découragement.

On reparle de tout cela dans quinze jours, après Loket!

MX1

Tony Cairoli (1er): “J’aime des circuits difficiles comme celui-ci. Cela convient bien à  mon style de pilotage. Hier, il pleuvait et j’ai cru qu’on aurait à  nouveau un GP boueux mais aujourd’hui, le terrain était sec et il y avait beaucoup de trajectoires. J’ai réalisé deux bons départs et je me suis bien amusé lorsque je me suis bagarré avec mon coéquipier Ken de Dijcker. J’espère qu’on pourra recommencer et qu’on finira encore tous les deux sur le podium. Ce serait génial.”

Clément Desalle (2ème): “Mon piloltage était meilleur qu’hier et je me sentais plus à  l’aise sur le circuit. J’ai juste commis cette grossière erreur en seconde manche. J’étais concentré sur le fait de réaliser des tours rapides mais c’était facile d’aller à  la faute comme Antonio l’a démontré également. Il y avait de grosses ornières dans les whoops et nous allions très vite en entrant dans ces sections. On peut tout perdre en une seconde. Nous sommes à  nouveau seconds au classement général mais nous continuerons à  faire le maximum pour être les premiers la prochaine fois! Le circuit était très agréable. Il y a toujours des choses à  améliorer mais c’était agréable de trouver plusieurs trajectoires possibles et de chercher des endroits différents pour dépasser. Lorsqu’on s’amuse sur la moto, cela rend les choses plus agréables pour tout le monde.”

Ken De Dijcker (3ème): “On dirait que les choses vont mieux pour moi de semaine en semaine. Je réalise désormais de bons départs et cela me rend la vie plus facile. Pourtant, j’ai été malade pendant la semaine et je me sentais un peu faible aujourd’hui. On va soigner ma condition physique durant la semaine qui vient afin d’être mieux préparé pour les courses qui viennent.”

Christophe Pourcel (4ème): “Je n’ai pas eu de chance dans la manche qualificative quand un pilote m’a percuté au départ et m’a fait tomber. J’avais mal au cou puis, plus tard, je me suis accroché avec pilote attardé. J’avais perdu trop de temps que pour continuer. Avec tout cela, j’étais dix-neuvième sur la grille de départ aujourd’hui. Heureusement, le premier virage était plus large qu’en Lettonie et je suis parvenu à  effectuer deux bons départs. Nous étions quatre devant à  avoir la même vitesse et j’ai terminé quatrième. Ce n’était pas évident de dépasser et j’ai également commis quelques erreurs dans la seconde manche. Ce n’était pas un GP facile en ce qui me concerne mais j’aime bien les circuits des deux prochaines épreuves et j’espère donc remonter sur le podium.”

Evgeny Bobryshev (5ème) : “Tout s’est bien passé aujourd’hui. J’ai pourtant réalisé deux mauvais départs mais j’ai pu dépasser pas mal de pilotes dans les premiers tours. J’ai eu plus de mal dans la première manche que dans la seconde. Je ne sais pas pourquoi mais à  la fin de la manche, j’étais vraiment épuisé. Je suis malgré tout parvenu à  conserver ma sixième place. La seconde manche s’est mieux déroulée. J’ai effectué un mauvais départ mais je suis aussitôt remonté en roulant ma propre course et en essayant d’aller vite sans commettre d’erreurs. Cela a été une belle expérience de pouvoir rouler devant mes supporters qui n’ont pas arrêté de m’encourager comme si j’étais en tête de la course. Je voudrais remercier la région de Moscou, tout mon team, mes supporters et évidemment l’Investment Trade Bank qui a organisé l’épreuve. Cela a été un week-end très intéressant durant lequel j’ai essayé de procurer un maximum d’attention à  mes supporters et c’était agréable de pouvoir bénéficier de leur soutien. Je suis déjà  impatient de revenir l’an prochain mais j’espère aussi revenir sans être blessé et en excellente forme afin de pouvoir donner le meilleur de moi-même.”

Rui Gonçalves (6ème): “Ce n’était pas un mauvais week-end. En arrivant ici, j’avais peur à  cause de ma blessure au bras mais je ne voulais pas en faire tout un plat. Hier, c’était OK. En première manche, aujourd’hui, j’ai effectué un bon départ mais dans le second virage, je me suis accroché avec Christophe (Pourcel) et Shaun (Simpson), qui m’a poussé en dehors du circuit. Je suis remonté assez vite dans le top-dix et j’ai finalement terminé huitième. En seconde manche, Je suis à  nouveau bien parti mais j’ai commis des erreurs dès le début. Je ne roulais pas détendu ni à  mon meilleur niveau. Lorsque je suis parvenu à  me calmer, je me suis mis à  pousser fort tout en restant malgré tout concentré. J’avais trouvé les bonnes trajectoires et je suis parvenu à  conserver ma position jusqu’à  la fin. Je suis heureux car j’ai réalisé quelques bonnes choses ce week-end comme cela avait déjà  le cas en Lettonie. J’aimerais remercier le team, mon mécanicien et ma compagne pour leur soutien.”

Gautier Paulin (7ème): “C’était un long voyage mais tout s’est bien passé et nous avons vu un agréable circuit qui nous attendait. Le samedi a été assez pénible à  cause de la pluie et ma manche qualificative n’a certainement pas été la meilleure de la saison. Cependant, la grille de départ était si large que cela n’était pas vraiment un problème. Lors du premier départ, j’ai failli m’accrocher avec Xavier (Boog) et par la suite, cela a été difficile de remonter. Dans la seconde manche, Desalla a pris un départ anticipé et cela a affecté ma concentration. Je suis presque tombé avec Simpson dans le seconde virage mais je suis parvenu à  remonter septième. Deux fois une septième place, ce n’est pas ce que j’espérais vraiment en arrivant ici mais on va travailler pour pouvoir remonter sur le podium lors des prochaines épreuves.”

Kevin Strijbos (8ème): “Dans la première manche, j’ai commis une erreur dans le premier virage mais je suis parvenu à  en sortir cinquième malgré tout. Mon pilotage était bon et j’ai pu pousser vraiment très fort au début mais Pourcel a creusé le trou un peu plus et je ne suis pas parvenu à  revenir sur lui. J’étais devant Bobryshev et j’étais déjà  content avec ma cinquième place car j’étais vraiment fatigué sur la fin. Je n’étais pas à  l’aise dans la seconde manche. J’étais trop lent au début et je n’arrivais pas à  pousser plus fort. Au fil des tours, les choses se sont améliorées et je suis remonté en neuvième position. Je pilotais bien mais j’ai alors commis une erreur et je suis tombé lourdement. J’ai terminé douzième, ce qui n’était pas très bon! Le circuit était vraiment sautillant en même temps que très technique comparé à  hier et je l’ai trouvé vraiment difficile. Ceci dit, le circuit est bon et le tracé bien fait de sorte que c’était vraiment agréable de s’être déplacé ici. Je voulais figurer sur le podium ou dans le top-cinq mais je n’y suis pas arrivé. C’est pour cela que je suis déçu, spécialement de ma seconde manche.”

Jonathan Barragan (9ème): “Terminer neuvième et huitième après les derniers résultats que j’ai obtenus récemment, ce n’est pas mal. J’étais juste derrière le groupe de tête et je pense qu’une position entre sixième et dixième, c’est ce que je devrais pouvoir obtenir chaque semaine. Nous verrons si nous pouvons continuer à  nous améliorer à  l’entraînement et si nous pourrons avoir plus confiance en nos moyens durant la fin de la saison. C’est certain que la seconde manche est motivante! C’est dommage que je n’ai pas pu dépasser Paulin mais j’avais dà» remonter de la douzième place et dépenser peut être trop d’énergie dans la première partie de la manche. Le circuit était difficile et physiquement exigeant mais bien adapté à  la course.”

Tanel Leok (10ème): “Pas terrible, aujourd’hui. J’avais des problèmes d’estomac et j’avais envie de vomir pendant la manche. Je me sentais vide et sans aucune énergie. Je pensais seulement à  terminer la manche. Tout cela et mon problème à  la cheville, cela fait beaucoup. Je dois me rendre chez le médecin jeudi pour faire examiner ma jambe car ce n’est pas normal que je continue à  souffrir comme cela.”

MX2

Jeffrey Herlings (1er): “Je suis très heureux, mon pilotage était bon et j’ai réussi deux holeshots. C’est ce que je voulais faire. Cela m’a rendu la vie plus facile. J’ai accru mon avance au classement provisoire de huit points et je possède aujourd’hui cinquante points d’avance sur Tommy (Searle). Je sais que tout peut encore arriver mais alors qu’il reste encore cinq GP à  disputer, les choses se présentent bien.”

Tommy Searle (2ème): “Mes chances de remporter le GP se sont évanouies lorsqu’un pilote est tombé juste devant moi durant la manche qualificative. J’ai braqué pour l’éviter mais le radiateur avait été abîmé par le guidon. C’est ainsi que j’ai obtenu l’extérieur la grille de départ aujourd’hui. Dans ces conditions, ce n’était pas possible de partir dans les vingt premiers. J’ai dépensé énormément d’énergie à  remonter à  la troisième place et les deux premiers étaient déjà  trop loin devant que pour que je puisse espérer revenir sur eux. Mais, comme d’habitude, j’étais encore plus fort en seconde manche. Un autre pilote a perdu le contrôle de sa moto au deuxième virage et et nous sommes tombés ensemble. Je me suis alors retrouvé complètement dernier mais je n’ai pas arrêté de me battre et je suis parvenu à  prendre la deuxième place alors qu’il restait deux tours. C’est difficile d’accepter toute la malchance que j’ai eue cette année mais je continuerai à  me battre pour le titre même si cela sera désormais difficile.”

Jeremy Van Horebeek (3ème): “Hier, j’ai lourdement chuté sous la pluie mais je suis parvenu à  revenir treizième, ce qui était une position acceptable pour le départ d’aujourd’hui. J’ai réussi de bons départs dans les deux manches. En première manche, j’ai été deuxième toute la course et dans la seconde manche, j’étais à  l’attaque avec Jeffrey mais j’avais été légèrement souffrant la nuit dernière et j’étais un peu faible de sorte que j’ai dà» ralentir un peu dans les deux derniers tours.”

Joël Roelants (4ème): “J’ai réalisé un départ acceptable dans la première manche et j’étais en chasse derrière les leaders lorsqu’au bout de deux tours, j’ai eu un sentiment étrange en ce qui concerne ma roue arrière. Je suis revenu au stand pour la faire vérifier. En fait, j’avais de la boue sur la roue et cela affectait mon pilotage. J’ai perdu plusieurs places dans l’aventure mais j’ai pu remonter cinquième dans la seconde manche, j’avais des maux d’estomac mais je suis parvenu à  terminer quatrième.”

Jordi Tixier (6ème): “Hier, c’était super car j’ai pu remporter ma première manche qualificative mais aujourd’hui, le circuit était très différent et très poussiéreux. J’ai réalisé deux bons départs et ma vitesse n’était pas mauvaise car j’ai été deux fois sixième. J’étais assez satisfait de mon pilotage mais il faut que je trouve encore un peu de vitesse. Je vais travailler cela avec Stefan (Everts) et nous verrons ce que cela donne au prochain GP.”

Arnaud Tonus (7ème): “Le circuit était agréable à  rouler mais je souffrais toujours du bras. Je suis content que le GP est fini car je vais maintenant pouvoir me concentrer sur une solution pour mon bras. J’espère que nous trouverons un remède. J’ai tout simplement fait de mon mieux mais c’est sà»r que ce n’est pas ce que je veux et où je veux être.”

Dylan Ferrandis (8ème): “Pendant les premiers entraînements, je me sentais à  l’aise sur le circuit mais il a plu avant la manche qualificative et j’ai calé mon moteur dans le premier virage. Je suis remonté pour terminer quinzième, ce qui n’était pas mal en ce qui concerne la grille de départ. Aujourd’hui, il faisait sec et ensoleillé et c’était génial. Je me suis battu avec Tonus et Osborne pratiquement durant toute la première manche pour finalement terminer huitième. Dans la seconde manche, je suis sorti deuxième de la grille mais Van Horebeek m’a coupé la trajectoire et j’ai ainsi perdu quelques places. Par la suite, je suis tombé deux fois mais mes temps étaient bons et je suis parvenu à  terminer onzième.”

Vos commentaires

Plus de motocross