Motocross MXGP – Kegums | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Hier, nous titrions ‘Cairoli gà¢che la fête des Belges!’. En examinant les résultats du MX1 et du MX2 à  Kegums, on serait également en droit de titrer ‘Roelants gà¢che la fête de KTM!’. En effet, en MX1, le podium de Kegums était occupé par trois pilotes KTM (Cairoli-De Dijcker et Strijbos) tandis qu’en MX2, c’est un pilote Kawasaki (Roelants) qui occupait la plus haute marche de ce même podium, accompagné par deux pilotes KTM, Van Horebeek et Tixier.A la lumière de ce qu’on a vécu ces dernières semaines, il est clair que les prochains GP sont susceptibles de nous réserver encore bien des surprises. En effet, aucun week-end ne ressemble au précédent et le jeu des pronostics devient de plus en plus en plus compliqué. Tant mieux pour la ‘glorieuse incertitude du sport’! Tant mieux si ‘nos’ Belges continuent à  rouler comme ils l’ont fait en Lettonie!

Enfin, on a apprécié le commentaire de Stefan Everts qui, au soir du GP, analysait avec justesse et objectivité les résultats de la journée : “En MX1, le fait le plus marquant est que nous avons récupéré la plaque de leader au classement provisoire. Tony était vraiment très fort dans la première manche et il n’a commis qu’une petite erreur dans la seconde manche. Nous avons donc remporté le GP mais pas seulement puisque Ken a réalisé son premier podium cette année. En outre, avec la troisième place de Kevin, c’est l’ensemble du podium qui était KTM. Nos contrôlons à  nouveau les opérations et cela, c’est très positif. En MX2, cela a vraiment été un excellent week-end pour nous puisque nous sommes en tête avec quarante-et-un points d’avance. Ce qui est arrivé à  Tommy (Searle) est vraiment dommage mais il ne faut pas oublier que Jeffrey a dà» également abandonner dans la deuxième manche. Cela fait partie de notre sport. Nous exerçons encore un sport mécanique et ce genre de choses peut arriver. C’est la course. Jeremy (Van Horebeek) a failli remporter son premier GP mais Joël Roelants a très bien roulé aujourd’hui et je pense qu’il a mérité de remporter le GP. Jeremy a réalisé sa première deuxième place cette année et il a repris pas mal de points à  Tommy. Il n’est plus qu’à  vingt-et-un points de lui. Enfin, pour notre benjamin Jordi (Tixier), il s’agissait de son premier podium. J’en suis très heureux et je suis fier de lui. On a bien travaillé ensemble et on a fait de beaux progrès.” Belle manière de galvaniser ses troupes, non?

Rendez-vous dans une semaine en Russie!

MX1

Tony Cairoli (1er): “Je suis vraiment content de mon pilotage durant tout le week-end à  part dans la seconde manche. J’ai remporté la première manche avec une belle avance mais j’ai eu peur après ma chute dans la seconde manche alors que j’étais en tête. J’avais mal aux deux poignets lorsque je me suis relevé après la chute. Je me suis alors concentré à  nouveau et j’ai effectué plusieurs dépassements. Je me sentais en confiance mais je ne savais pas ce que serait le diagnostic concernant mon poignet. J’espère que cette petite blessure ne m’empêchera pas de m’entraîner pour le prochain week-end en Russie.”

Ken De Dycker (2ème): “C’est clair que je suis heureux, spécialement après la Suède où je suis tombé et où je me suis fait mal à  la main. Cette semaine, j’ai été un peu plus relax et je ne me suis pas entraîné. J’ai réalisé de bons départs et je ne suis pas tombé. J’ai réalisé de bons résultats aujourd’hui et hier, j’ai bien roulé.”

Kevin Strijbos (3ème): ” La première manche a vraiment été mauvaise. J’avais effectué un bon départ mais après, je suis retombé à  la dixième place. Le circuit était très difficile et même très dangereux à  de nombreux endroits de sorte que je devais rouler très concentré partout. Avant que je ne parte en seconde manche, Harry (Everts, son entraîneur, NDLR) m’a crié dessus et m’a fait réagir. Il avait plu entre les deux manches et ce n’était pas pour me déplaire parce que le circuit était plus lent. J’ai à  nouveau réussi un bon départ et je me trouvais tout juste derrière Tony lorsqu’il est tombé. Au début, j’étais nerveux parce que cela faisait longtemps que je ne m’étais plus trouvé en tête d’une course mais tout s’est bien passé et je suis parvenu à  maintenir un écart avec Paulin qui était derrière moi à  ce moment. Je suis vraiment heureux d’avoir gagné car ma dernière victoire remonte à  cinq ans. Je suis également heureux pour le team car il m’aide beaucoup. Merci à  eux. Je remercie aussi Harry (Everts) ainsi que ma compagne et tous ceux qui de près ou de loin travaillent sur ma moto.”

Rui Gonçalves (4ème) :”J’ai effectué deux manches consistantes, ce qui est le plus important pour moi aujourd’hui. Dans la première manche, j’ai réussi un assez bon départ et je roulais à  un moment pratiquement au même rythme que Tony (Cairoli) mais celui-ci est malgré tout plus rapide de sorte que j’ai essayé de garder tout simplement un bon rythme. Vers la moitié de la course, je n’étais pas au mieux car je commettais des erreurs et je me suis fait rejoindre par De Dijcker. Je suis pourtant arrivé à  terminer troisième et cela m’a évidemment fait très plaisir. C’était une bonne manche. J’étais content de mon pilotage et j’avais encore été capable d’élever le rythme en fin de course. Dans la seconde manche, mon départ a été moins bon et j’ai touché plusieurs pilotes dans le premier virage. Avec la pluie qui était tombée pendant la pause, c’était difficile de trouver les bonnes trajectoires. En plus, la boue mêlée au sable venait boucher le radiateur, j’en étais conscient. Je tentais d’être régulier et je suis parvenu à  gagner quelques places pour remonter en cinquième position. Je suis arrivé derrière Desalle et je me suis dit à  un moment que je pourrais peut-être le dépasser mais j’étais encore trop loin derrière lui dans le dernier tour. J’ai raté le podium mais mon pilotage était nettement meilleur ce week-end. Je voudrais remercier tout le team pour tout son travail et je voudrais également remercier ma famille et ma compagne.”

Gautier Paulin (5ème): “J’avais un bon feeling concernant le circuit samedi mais la pluie du dimanche a rendu le circuit très différent dans la mesure où il n’y avait qu’une trajectoire. Ce n’est pas ce que j’aime le plus mais dans la seconde manche, je pense que j’aurais pu l’emporter si je n’avais pas commis deux ou trois erreurs lorsque j’étais derrière Strijbos, ce qui m’ a fait perdre mon rythme. Une cinquième place n’est pas ce que j’espérais mais enfin, je me suis rapproché des trois premiers au classement provisoire.”

Clément Desalle (6ème): “J’avais la vitesse aujourd’hui mais j’ai commis trop d’erreurs. Dans la première manche, je n’étais pas du tout content de mon pilotage. Ce n’était pas agréable et je n’éprouvais aucun plaisir à  rouler. Habituellement, plus j’ai de plaisir à  rouler et mieux les choses se passent! Il y avait beaucoup de grosses bosses et je me sentais secoué comme un prunier – je suis arrivé malade en Lettonie – mais c’est vrai que le circuit était le même pour tout le monde. Je suis tombé deux fois et j’ai terminé septième. Dans la seconde manche, j’ai perdu quelques places dans les whoops mais je suis resté quatrième. Pendant tout un temps, j’ai trouvé que c’était difficile de dépasser. Lorsque je suis enfin arrivé deuxième, j’ai constaté que Strijbos était loin devant. J’ai repris un peu de terrain et je poussais vraiment fort. Je pilotais bien et pas au-dessus de mes limites. C’est alors que dans les whoops, ma roue avant s’est déportée sur la gauche plus fort que d’habitude et j’ai perdu le contrôle. La roue arrière a tapé très fort le sol et je suis passé au-dessus du guidon en même temps que ma roue avant se brisait. A partir de ce moment, j’ai terminé la manche comme je pouvais. Aujourd’hui, les choses ne se sont pas déroulées comme je l’aurais voulu et j’avais un peu mal au dos suite à  ma chute. J’ai fait ce que je pouvais et j’espère que cela ira mieux la prochaine fois.”

Tanel Leok (7ème): “Je me sentais mieux qu’hier. On a un peu travaillé sur la moto et je pouvais rouler plus vite. Je me sentais plus à  l’aise. Mon départ en seconde manche n’a pas été terrible. J’ai percuté de Reuver et j’ai perdu l’équilibre. J’ai dà» remonter après cela mais septième, c’est OK. Sixième et septième, ce n’est pas si mal mais je suis conscient que que j’aurais pu réaliser de meilleurs résultats car mon pilotage n’était pas mauvais. Je dois encore améliorer mes premiers tours mais j’ai fait des progrès dans la seconde manche. Le circuit était plus difficile mais cela me plaisait ainsi.”

Shaun Simpson (8ème): “Je ne me sentais pas trop bien ce week-end et après avoir effectué un tour rapide samedi, je me suis dit que cela allait être dur! Ma vitesse était bonne et la manche qualificative s’était bien déroulée. J’étais content d’être sixième sur la grille. Je n’ai pas réalisé un super départ en première manche mais je me suis accroché à  ma septième place jusqu’à  ce que Desalle m’en déloge dans le dernier tour. Un attardé m’a gêné et c’était dommage car j’essayais de garder Desalle et Paulin derrière moi. Dans la seconde manche, j’étais bien parti et je me trouvais derrière Cairoli lorsque celui-ci a commis une erreur et que Paulin a failli atterrir sur lui. C’était vraiment spectaculaire. Je pilotais bien et je mettais la pression sur Paulin pour le gain de la seconde place. Malheureusement, dans les quinze dernières minutes, j’ai commencé à  me sentir un peu fatigué et je n’ai plus pu attaquer. Je n’ai pas pu contenir Tanel (Leok) et j’ai terminé huitième. C’était une journée consistante, le genre de journée auquel j’aspirais en début de saison mais j’imagine qu’après mon résultat en Suède, j’espérais malgré tout un meilleur résultat.”

Evgeny Bobryshev (9ème) : “Cela a été à  nouveau une journée pénible. Nous n’avons pas eu de chance avec le temps et le circuit était mono-trajectoire. Dans la première manche, je suis relativement mal sorti de la grille mais je suis parvenu à  remonter jusqu’à  la cinquième place. Dans la seconde manche, j’ai touché Strijbos au bout de la ligne de départ et mon moteur s’est retrouvé au point mort de sorte que j’ai perdu pas mal de temps dans le premier virage. J’ai alors dépassé quelques pilotes puis je suis tombé après avoir été dans du sable profond. J’ai dà» remonter alors que je me trouvais au-delà  de la vingtième place et j’ai pu revenir jusqu’à  la onzième place. Je ne sens pas d’améliorations à  mes résultats alors que nous travaillons pourtant très dur. Je vais me rendre dans ma famille pour m’entraîner cette semaine en préparation pour le GP de Russie où j’espère que cela ira mieux.”

Xavier Boog (10ème): “Je n’étais que quinzième sur la grille après notre carambolage de samedi avec Christophe, Sébastien et d’autres au départ de la manche qualificative. Tout cela n’a pas rendu les choses plus faciles pour aujourd’hui. Je suis bien sorti de la grille dans les deux manches mais dans le premier virage, j’ai chaque fois perdu plusieurs places vu que j’étais obligé d’aller large. Après qu’il ait plu, c’est devenu difficile de dépasser et de trouver un bon rythme. Dans les deux manches, je suis tombé chaque fois que j’essayais de dépasser un concurrent. Je suis déçu de mes résultats surtout que mes temps étaient bons.”

Christophe Pourcel (11ème): “Ce carambolage au départ de ma manche qualificative m’a gà¢ché mon week-end. J’avais mal à  l’estomac et j’ai dà» rentrer au stand. Après un bref repos, j’ai pu rouler au même rythme que les leaders mais les tours que j’avais perdus pendant que je me trouvais au stand ont fait que j’étais le vingt-cinquième à  choisir une place sur la grille. Lorsqu’on est à  l’extrémité de celle-ci, c’est impossible de réussir un bon départ et je me suis effectivement retrouvé à  chaque fois dans le peloton. En plus, à  cause de la pluie, il y avait peu de trajectoires pour dépasser et je ne voulais pas prendre trop de risques.”

MX2

Joël Roelants (1er): ” Je suis très heureux d’avoir remporté mon premier GP après avoir roulé six saisons en championnat du monde. Nous avons travaillé dur cet hiver et la saison avait d’ailleurs bien démarré mais il m’a fallu pas mal de temps pour récupérer après ma lourde chute au GP d’Italie. En Suède, je me sentais à  nouveau bien et j’étais confiant en arrivant ici dans la mesure où la pluie n’a jamais affecté mon pilotage. Dans la première manche, j’ai attendu patiemment quelques tours puis j’ai dépassé Butron et Nicholls dans le même virage. Mes lunettes se sont remplies de boue dès le départ de la seconde manche et j’ai dà» rentrer au stand pour changer de lunettes. Heureusement, j’avais la vitesse et je suis parvenu à  revenir à  la seconde place. C’était suffisant pour assurer ma première victoire en GP.”

Jeremy Van Horebeek (2ème): “Je suis un peu déçu de n’avoir pas gagné mais je suis heureux malgré tout d’être deuxième. Je ne me suis pas senti très bien après la chute de la première manche mais je suis parvenu à  me ressaisir pour terminer troisième. J’ai réalisé le holeshot dans la seconde manche et je suis content d ‘avoir terminé troisième, ce qui m’a permis de finir deuxième du GP. Dans l’ensemble, c’était un bon week-end mais je suis un peu déçu pour Jeffrey. La semaine dernière, c’est moi qui avais des problèmes et cette semaine, c’est à  son tour. Mais, bon, je suppose que c’est la course. Maintenant que je me suis rapproché de Tommy (Searle), je suis super motivé pour le reste de la saison.”

Jordi Tixier (3ème): “J’étais vraiment très ému. Je n’aurais jamais pensé obtenir un podium ce week-end mais c’est vrai que je roulais déjà  très bien samedi. Il avait plu énormément avant la seconde manche et le circuit était très humide mais j’ai réalisé un bon départ et je n’étais pas trop loin de Jeremy (Van Horebeek). C’est mon tout premier podium et j’espère en obtenir un autre très bientôt. Je vais rester relax et attendre la suite des événements.”

José Butron (5ème) : ”En première manche, j’ai réussi le holeshot. Van Horebeek m’a dépassé par la suite mais je suis parvenu à  reprendre ma première place immédiatement après. Malheureusement, au septième tour, j’ai commis une erreur et je suis tombé, ce dont ont profité Roelants, Nicholls et Herlings. J’ai conservé ma quatrième place jusqu’au onzième tour lorsque van Horebeek m’a dépassé. Vers la fin de la manche, c’est Tixier qui m’a passé de sorte que j’ai terminé sixième. Dans la seconde manche, le circuit était noyé par la pluie qui était tombée pendant la pause. Je suis à  nouveau parti en tête mais j’ai été gêné dans le premier virage par une chute spectaculaire de Nicholls. Au bout du premier tour, j’étais dixième derrière Lupino. Au troisième tour, je suis rentré pour changer de lunettes de sorte que j’étais douzième lorsque j’ai repris part à  la course que j’ai dépassé au huitième tour. J’ai ensuite dépassé Getteman à  la mi-course pour terminer huitième de la manche et cinquième au général.”

Jeffrey Herlings (7ème): “J’ai réalisé un assez mauvais départ en première manche mais je suis remonté à  la seconde place. J’aurais pu l’emporter mais je ne roulais pas très bien dans la seconde manche, je me trouvais presque en tête derrière Jeremy (Van Horebeek) quand j’ai senti que la moto perdait de la puissance. Concernant mon duel avec Tommy (Searle) ce ne sera pas gagné avant la fin du championnat. Aujourd’hui, j’arrive avec une avance de seize points et je repars avec un avantage de quarante-et-un points.”

Arnaud Tonus (8ème): “Lors des premiers entraînements, je ne me sentais pas trop bien sur la moto puis j’ai reçu une pierre dans le visage. J’ai dà» m’arrêter et je n’ai pu rouler qu’une dizaine de minutes. Lors de la seconde session, j’ai essayer d’acquérir un bon rythme mais je n’y suis pas arrivé comme pendant tout le week-end, d’ailleurs. J’ai fait de mon mieux mais j’ai eu souvent mal aux bras. Pour un mauvais week-end, une huitième place, ce n’est pas si mal mais j’attends mieux de moi. Je vais bientôt être dans une meilleure forme mais cela prend un peu de temps après ces blessures. Je veux tellement bien faire que parfois cela me déprime quand je ne peux pas montrer mon rythme et ma vitesse tels qu’ils sont à  l’entraînement. Je me sens très bien sur la Yamaha et je dois faire en sorte de le montrer en compétition.”

Tommy Searle (abandon): “Je suis parti en troisième position dans la première manche et j’étais confiant en revenant sur les leaders mais j’ai vite réalisé que je ne verrais pas le drapeau à  damier. En effet, j’ai constaté que de l’huile s’échappait du moteur suite à  des dégà¢ts causés par une pierre. J’étais déterminé à  prendre ma revanche dans la seconde manche lorsque mon pneu arrière s’est déjanté. Je suis complètement désespéré car j’ai perdu le bénéfice de tous mes efforts de ces dernières semaines sans que la moindre faute soit imputable au team ou à  moi-même. Il reste six GP à  disputer et je ne renoncerai pas à  me battre pour le titre; cela pourrait être le tour de mes rivaux d’avoir de la malchance lors du prochain week-end.” 

Vos commentaires

Plus de motocross