Motocross MXGP – Uddevalla | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Décidément, hier, ce n’était pas vraiment le jour de l’Italie! En effet, dans la soirée, l’équipe nationale de football a été étrillée (4-0) par l’Espagne tandis qu’en motocross le champion du monde en titre et leader jusqu’à  hier après-midi du classement provisoire, Antonio Cairoli, devait quitter la Suède avec une escarcelle vide en même temps qu’il avait dà» céder sa plaque rouge de leader au classement provisoire à  Clément Desalle. Nous qui avions écrit après sa victoire à  Bastogne que Cairoli nous semblait ‘imbattable pour l’instant’ et pas plus tard que samedi après qu’il ait remporté haut la main sa manche qualificative ‘qu’il paraissait avoir trouvé sa vitesse de croisière’, nous n’aurions pas cru pouvoir imaginer le retournement de situation auquel nous avons assisté à  Uddevalla. Et pourtant, il suffit d’écouter les deux Team Managers de chez KTM pour se rendre compte que ce qui est arrivé hier à  Cairoli est un simple fait de course. Stefan Everts de déclarer en effet: ”C’est une journée où tout est allé de travers. Nous avons gagné tant de courses au cours de ces dernières années que ce qui est nous arrivé hier devait arriver tôt ou tard. Tony a perdu sa plaque rouge mais nous savons qu’il est capable de la reconquérir. En plus, c’est un garçon relax et il va rendre la deuxième moitié du championnat encore plus intéressante.” Claudio de Carli, encore plus réaliste: ”Ce qui est arrivé hier est dommage pour Tony mais cela fait partie de notre sport. Personne n’est à  blà¢mer pour cela et nous ne devons pas trouver de solutions car il n’y a pas de gros problèmes.”

Le sport mécanique est particulier en ce sens que le pilote ne maîtrise pas tous les paramètres qui qui interviennent pour rendre la victoire possible. Hier, par exemple, l’abandon de Cairoli en première manche était dà» à  une pierre qui est venue se caler malencontreusement entre son pignon et sa chaîne, empêchant ainsi la roue arrière de tourner. Il s’agit là  d’un paramètre que Tony ne pouvait maîtriser. Dans la deuxième manche, on peut évoquer un paramètre humain puisque Cairoli a commis une erreur qui lui a fait quitter la piste et se retrouver à  un endroit où les organisateurs avaient entreposé un tas de boue après le nettoyage de la piste. En poussant un peu notre raisonnement, on peut même considérer qu’il y avait un troisième paramètre en jeu qui était celui du hasard . En effet, si les organisateurs n’avaient pas placé leur tas de boue où Cairoli a quitté la piste, celui-ci aurait pu repartir!

On comprend mieux les précautions oratoires chez les team managers lorsqu’on les interroge sur leurs chances de victoire alors que la course ou le championnat ne sont pas encore terminés. Ce qui vaut pour les team managers vaut également pour les journalistes et les supporters. Tant qu’un championnat n’est pas terminé et qu’il n’y a pas encore de victoire mathématique, il est préférable de rester prudent dans ses pronostics.

On conclura en affirmant que ce qui est arrivé hier est finalement profitable pour l’intérêt du championnat et en stigmatisant une fois de plus ‘la glorieuse incertitude du sport’!

Autre fait de course hier à  mettre en relation avec le dimanche noir italien, la fracture au poignet dont a été victime David Philippaerts. Chez nos compatriotes, nouveau podium pour Kevin Strijbos et nouveaux mauvais départs chez Ken De Dijcker qui ne peut faire mieux que neuvième.

En MX2, c’est Searle qui l’emporte et qui reste dès lors plus que jamais menaçant pour Herlings. Nos ‘métronomes’, Roelants et Van Horebeek ont été moins réguliers que d’habitude, parfois à  leur corps défendant, puisqu’ils terminent respectivement septième et huitième.

On reparle de tout cela dans quinze jours après le GP de Kegums…

MX1

Clément Desalle (1er): “C’est un bon résultat en même temps qu’une situation intéressante au championnat. Je suis content de mon pilotage. J’étais confiant et je pouvais faire ce que je voulais sur la moto, ce qui est tout aussi important. C’était une mauvaise journée pour Tony Cairoli et une bonne journée pour moi. C’était un peu bizarre de recevoir la plaque rouge de cette manière mais ce genre de choses arrive dans le sport mécanique et j’ai également eu ma part de malchance cette saison. Nous faisons du mieux que nous pouvons mais il est encore tôt pour parler du championnat. Je roule aussi vite que je peux dans les meilleures conditions possibles. Le moindre détail qui peut vous aider à  vous sentir mieux sur la moto ou qui vous aide à  gagner du temps sur la moto est bon à  prendre. Mon team est très professionnel à  ce niveau-là . Ils ont beaucoup d’expérience et je veux les remercier pour ce qu’ils m’apportent. Nous avons effectué des essais car nous essayons d’apporter encore des améliorations à  la moto. Je pense d’ailleurs que le travail effectué la semaine dernière a déjà  porté ses fruits aujourd’hui.”

Christophe Pourcel (2ème): “Je suis heureux de ma deuxième place. J’ai été malade la nuit dernière de sorte que Clément était un peu plus rapide que moi aujourd’hui. J’ai réalisé deux holeshots mais j’avais mal à  l’estomac en même temps que j’ai eu des ennuis avec mes lunettes dans la première manche. Mon objectif était de monter sur le podium et je suis arrivé à  mes fins une fois de plus. Ce qui est important en championnat, c’est d’être régulier. Or, je suis à  seulement douze points du leader alors qu’il reste encore sept épreuves à  disputer.”

Kevin Strijbos (3ème): “C’était un bon week-end. J’ai pourtant réalisé un mauvais départ dans la première manche. Le circuit était mouillé avec beaucoup d’eau en surface mais je me sentais vraiment bien et je suis remonté à  la cinquième place. Je suis super content de ma performance parce que j’étais très rapide et parce que mes trajectoires étaient bonnes. En plus, je n’étais pas fatigué à  la fin de la manche de sorte que j’étais très optimiste pour la seconde manche. J’ai réalisé un meilleur départ à  la reprise, aux environs de la sixième place. N’empêche, je n’ai pas pu dépasser Leok aussi rapidement que je l’aurais voulu. Simpson avait creusé un trou mais il est tombé par la suite de sorte que cela a été plus facile après. J’ai ensuite essayé de combler le trou avec Pourcel mais à  ce moment, je savais que j’allais monter sur le podium de sorte que si j’ai bien essayé de le dépasser, je ne voulais pas prendre trop de risques car une troisième place, ce n’était pas si mal après tout. Je suis vraiment content pour le team car ils ont travaillé dur et je veux également remercier KTM pour m’avoir donné une encore meilleure moto.”

Sébastien Pourcel (4ème) : “C’était génial de pouvoir se battre avec les leaders lors de la première manche et j’étais content d’avoir eu droit au podium. Le circuit n’était pas facile mais je n’ai pas commis d’erreurs dans la première manche. Mon second départ n’a pas été aussi bon que le premier et il m’a fallu plusieurs tours avant que je ne trouve mon rythme. J’ai manqué le podium pour un point mais c’est la première fois cette saison que je me classe dans le top six dans les deux manches. Je vais pouvoir rentrer chez moi heureux.”

Shaun Simpson (5ème): “Que puis-je dire? Le fait que j’ai changé d’auvent était un peu une surprise (Shaun Simpson remplace Steven Frossard, blessé, chez Yamaha Rinaldi, NDLR) mais c’était un changement qui convenait à  toutes les parties intéressées. Malheureusement, David (Philippaerts) s’est blessé aujourd’hui et il semble que je sois aujourd’hui le seul pilote à  rouler sur une YZ450FM. En ce qui me concerne, ce n’était pas difficile d’effectuer ce changement d’écurie et Fred a fait du très bon boulot en me préparant ma moto. Je me sens à  l’aise, rapide et en sécurité. Je ne pense pas que j’aurais pu espérer plus que ce que j’ai réalisé aujourd’hui c’est-à -dire presque un podium. En plus, Strijbos était très fort dans la seconde manche de sorte que réaliser une quatrième puis une cinquième place, ce n’était pas mal. En plus, je roulais suffisamment bien que pour mériter ces places. Je suis impatient de pouvoir rouler jusqu’à  la fin de la saison car c’est un beau challenge pour moi. Dans la seconde manche, j’ai effectué un bon départ et j’ai pensé tout de suite: ‘est-ce que je pourrai conserver mon rythme?’ Avant que je n’ai pu y réfléchir, j’étais déjà  avec les deux hommes de tête et je me suis dit ‘allons-y!’. Je crois qu’il me faudra un ou deux week-ends avant de me faire à  l’idée que je peux rouler avec les leaders. En tout cas, j’ai roulé avec un grand sourire sur le visage!”

Tanel Leok (6ème): “C’était bien, aujourd’hui. Sixième puis quatrième, ce n’est pas si mal et je suis donc content de mon résultat au classement général. Pourtant, mon pilotage n’était pas terrible en seconde manche. J’ai pu malgré tout finir quatrième mais j’ai dà» me battre et j’ai commis des erreurs. J’étais trop tendu et je faisais des choses stupides. Je sentais que je pouvais faire beaucoup mieux et que j’aurais pu être plus près des leaders. J’ai réussi un bon départ dans la première manche mais ce n’était pas facile de dépasser car le circuit était mouillé.”

Gautier Paulin (7ème): “Je ne me suis jamais senti à  l’aise sur ce circuit durant tout le week-end et lorsque c’est difficile comme aujourd’hui, il faut être en confiance. Mon premier départ était OK mais j’ai tourné trop large dans le premier virage et j’ai perdu plusieurs places. Par contre, dans la seconde manche, je n’ai pas effectué un bon départ et j’ai effectué quelques erreurs. Il va falloir que je continue de travailler dur. La saison n’est pas finie et nous avons vu aujourd’hui que les choses peuvent changer rapidement l’espace d’un seul week-end.”

Xavier Boog (8ème): “Je ne suis pas satisfait de mes résultats pour le moment. Lors de ces dernières courses, j’ai terminé entre la sixième place et la dixième place et ce n’est pas ce à  quoi j’aspire. Je me suis qualifié à  la douzième place après une chute et aujourd’hui, je suis à  nouveau tombé plusieurs fois. Il va falloir qu’on se retrouve cette semaine afin de préparer les GP de Lettonie et de Russie.”

Ken De Dijcker (9ème): ”Je reste avec mes problèmes de départ. Je pars mal puis il faut que je cravache pour remonter. Je compte sur le soutien du team pour m’aider à  améliorer cela.”

Antonio Cairoli (abandon) : ”C’est la première fois que j’ai un double zéro en GP. Un incident comme celui que j’ai connu en première manche, cela fait partie du motocross. Dans la seconde manche, j’ai commis une petite erreur en atterrissant après un saut et je me suis retrouvé englué dans la boue, à  côté du circuit. C’est dommage de ne pas pouvoir reprendre part à  la course lorsqu’on est en forme et que la moto fonctionne bien. Maintenant, je suis motivé pour les prochaines courses et je vais continuer à  attaquer et à  essayer de gagner afin de reconquérir la plaque rouge de leader.”

MX2

Tommy Searle (1er): “Je me suis porté en tête rapidement dans les deux manches et j’avais les courses sous contrôle lorsque j’ai eu de la buée dans mes lunettes en première manche. J’ai alors perdu une dizaine de secondes en l’espace de quelques tours car je ne pouvais plus voir les trajectoires. Il y a trop d’attardés que pour pouvoir rouler sans lunettes et il a donc fallu que je retourne au stand pour aller chercher des lunettes propres. Je n’avais dès lors plus le temps d’essayer de rejoindre Jeffrey (Herlings) mais je pense que j’avais pris la bonne décision pour le résultat et pour ma santé! Dans la deuxième manche, j’ai dépassé rapidement Dylan Ferrandis et je me suis concentré sur mon pilotage en réalisant de bons tours. C’est évident que j’aurais bien aimé remporter les deux manches mais, bizarrement, j’ai remporté plus de points que si j’avais fait 1-1 et si Jeffrey avait fait 2-2. Je suis en confiance depuis le début de la saison et il faut que je reste concentré.”

Jeffrey Herlings (2ème): “Je suis bien parti dans la première manche et je suis remonté second puis j’ai dépassé Tommy et j’ai remporté la manche. Dans la seconde manche, j’ai eu moins de chance. En effet, je suis tombé avec mes deux compagnons d’écurie. Je suis ensuite revenu sixième avant de chuter à  nouveau, ce qui m’a renvoyé à  l’arrière de la course. J’ai pu ensuite remonter septième mais je n’aurais pas pu faire mieux. J’ai perdu quelques points mais je vais essayer de me refaire lors du prochain GP car le circuit est sablonneux.”

Dylan Ferrandis (3ème): “Je ne m’attendais pas à  réaliser un podium ce week-end compte tenu de ce que le circuit avait été rendu difficile par la pluie. En plus, je ne me sentais pas aussi bien que d’habitude. Pourtant, j’ai réalisé le holeshot dans les deux manches et ça, ça fait la différence! Cela fait du bien de mener pendant quelques tours et lorsque Searle, Van Horebeek et Herlings sont revenus sur moi, je les ai laissés passer car ils roulent pour le titre. C’est super d’obtenir mon premier podium ici, surtout que cela ne fait qu’un mois que je me suis blessé en France. J’espère terminer encore quelques fois dans les cinq premiers avant la fin de la saison!”

Zach Osborne (5ème): “Cela bien été. Revenir en GP et rouler deux fois trente-cinq minutes plus deux tours alors que cela fait presque un an que je n’étais plus venu sur les GP, c’était quelque chose de vraiment positif. Deux cinquièmes places et deux fois un bon pilotage, c’est positif. Sans un petit accrochage avec Charlier dans la seconde manche, j’aurais même pu prétendre à  un podium Nous avons deux semaines avant de nous rendre en Lettonie et je vais pouvoir encore améliorer ma condition physique. Je ne pensais pas pouvoir tenir aussi longtemps car cela ne fait que six semaines que j’ai été opéré. Pourtant, en deuxième manche, je me suis vraiment donné à  fond en essayant de rejoindre Jake (Nicholls). Malheureusement, j’ai atteint un point où j’étais cuit. Peu importe, cela a été une bonne journée.”

Jordi Tixier (6ème) : ”J’ai eu du mal à  m’adapter au circuit et je me suis beaucoup fatigué à  remonter après mes deux mauvais départs. Dans ces conditions, une sixième place, ce n’est pas si mal.”

Joël Roelants (7ème): “J’ai effectué un bon départ dans la première manche et j’ai roulé à  mon propre rythme pour obtenir la troisième place. J’ai bien roulé également dans la seconde manche; j’étais aux environs de la septième place au départ et j’étais certain de pouvoir obtenir un nouveau podium lorsque de la boue est venue se mettre sur mon frein arrière et j’ai calé le moteur deux fois à  cause de cela.”

Jeremy van Horebeek (8ème) : ”J’ai dà» abandonner en première manche suite à  un ennui mécanique. Cela arrive forcément dans les sports moteurs! Je me suis alors concentré sur la seconde manche. J’ai effectué un mauvais départ mais je suis parvenu à  bien remonter au point de terminer deuxième. Je me sentais bien et j’avais un bon rythme.”

Vos commentaires

Plus de motocross

  • Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    En marge des classes mondiales MX2 et MXGP, les championnats EMX250, EMX2T et WMX (mondial féminin) se poursuivront également dans le sable de Lommel ce week-end. Avec pas moins de …
  • MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    Suivez chaque manche du championnat MXGP en live ! Timing et classements en direct, horaires complets du week-end, … tout ce qu’il faut pour suivre un GP en ligne sur …
  • Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    La veste softshell 24MX Team est un vêtement polyvalent qui peut être rapidement et facilement converti en gilet. La matière polyester résistante au vent et à l’eau, la doublure confortable, …
  • Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Infront Moto Racing a annoncé ce jeudi que le GP de Finlande, programmé les 21 et 22 août prochains, n’aurait finalement pas lieu. Les organisateurs reprogrammeront leur épreuve en 2022. …