Motocross | Ben Townley met un terme à  sa carrière

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Ben Townley vient d’annoncer qu’il mettait un terme définitif à  sa carrière de pilote. Une décision évidemment difficile à  prendre pour le Néo-Zélandais après 22 années de compétition ponctuées de nombreux succès. De nombreuses blessure également, surtout ces 5 dernières années.

“Si je regarde en arrière, je me rends compte que je n’ai pas pu disputer une saison complète depuis 5 ans, explique Townley. “Je crois qu’il est temps aujourd’hui pour moi de tourner la page. La décision n’est pas facile mais je suis aujourd’hui marié et père de 2 jeunes splendides garçons. Cela facilite les choses, même si j’ai passé 22 années de ma vie sur une moto en y prenant toujours beaucoup de plaisir. Mais la famille a désormais pris le dessus sur la moto! Cependant, je ne compte pas quitter le monde de la moto pour autant. Je n’ai que 28 ans et je suis certain que je peux encore apporter pas mal de choses au motocross.”

Un titre en Europe, un autre aux USA

Avant de connaître la période difficile qui le pousse aujourd’hui à  raccrocher, Ben Townley avait marqué le motocross mondial de son empreinte au début des années 2000. Apparu sur le championnat MX2 dès 2001, il devenait champion du monde dans la catégorie 3 ans plus tard. En 2005, il passait dans la catégorie reine avec un certain succès puisqu’il plaçait sa KTM à  la 3ème place du championnat derrière Stefan Everts et son compatriote Josh Coppins.

Avec le soutien de Pro Circuit, il s’envolait ensuite pour les USA où il remportait dès la première année le titre SX Lite sur la côte Est avant de coiffer le titre de vice-champion en Outdoor la même année. Les saisons qui suivirent furent marquées – déjà – par des blessures à  répétition. Espérant relancer sa carrière, Townley revenait en 2011 sur le vieux continent. Annoncé parmi les favoris de la classe MX1, le Néo-Zélandais ne sera pourtant jamais dans le coup et décidait de rentrer en Nouvelle-Zélande avant la mi-saison.

Depuis, il roulait pour le team Honda Calton Dry dans le championnat néo-zélandais, un team avec lequel il compte continuer à  travailler dans les prochains mois.

Texte: O. Evrard | Photos: CDS

Vos commentaires

Plus de motocross