Motocross MXGP – Agueda | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Comme nous l’écrivions au lendemain du GP de Bulgarie au sujet de Gautier Paulin, l’appétit peut venir en mangeant. C’est apparemment ce qui est arrivé au pilote français qui a remis le couvert ce dimanche à  Agueda. Pour ce faire, Paulin s’est bagarré sans complexe avec Antonio Cairoli et à  ce petit jeu, la confiance aidant, il a gagné. Cette confiance toute nouvelle dans le chef du Français va le décomplexer par rapport à  Cairoli et nul doute que nous assisterons lors des prochains GP à  des luttes acharnées entre le champion en titre et son challenger déclaré. Tant mieux pour le spectacle et peut-être aussi pour le suspens au championnat.

Quid alors de Clément Desalle? Notre compatriote avait remporté les trois derniers GP du Portugal et nul doute que Clément s’était rendu à  Agueda pour accrocher une quatrième victoire portugaise à  son palmarès. Notre compatriote n’a aucun reproche à  se faire. Il a donné le maximum dans les deux manches et même un peu plus dans la seconde en effectuant un tour extraordinaire qui devait lui permettre de dépasser Paulin. Las, Desalle a chuté très spectaculairement et très dangereusement lors de sa manoeuvre de dépassement. Heureusement, Clément ne semble pas s’être blessé dans l’aventure. Au delà  d’un rendez-vous manqué, ce qui est dommage pour le champion belge, c’est qu’il risque de perdre un peu plus cette confiance en soi dont il avait cruellement besoin et qui fait actuellement la force de Gautier Paulin.

En MX2, Jeffrey Herlings est plus que jamais le Hollandais Volant et il semble définitivement placé sur orbite.

A dans deux semaines au GP du Brésil, à  Beto Carrero.

MX1

Gautier Paulin (1er): “C’est sà»r que je suis heureux de cette victoire, spécialement après la très belle bagarre qu’Antonio et moi avons eue dans la première manche. Il voulait vraiment gagner autant que moi mais je suis parvenu à  le dépasser et à  garder la tête. C’est super de gagner deux GP d’affilée. C’est la première fois de ma carrière que cela m’arrive et je veux remercier tous ceux qui sont derrière moi. Je me sentais bien sur la moto durant tout le week-end et nous devons travailler pour rester devant alors qu’il nous reste encore onze GP à  disputer.”

Antonio Cairoli (2ème – Au moment d’attaquer en fin de manche, l’Italien a voulu changer d’ornière et a été percuter une grosse pierre cachée. Cairoli est passé au-dessus de son guidon puis il a eu toutes les peines du monde à  récupérer sa moto dans la pente. Lorsqu’il eut récupéré sa moto, c’était pour s’apercevoir que le levier d’embrayage était arraché et que son frein avant ne fonctionnait plus): ”C’était un gros crash et j’ai eu la chance de ne pas être blessé. Je n’avais jamais connu ça avant.”

Clément Desalle (3ème) : ”Qu’est-ce que je peux dire? Dans la première manche, j’avais une bonne vitesse mais j’ai souffert durant toute la course car j’étais tendu et je n’arrivais pas à  trouver mon rythme. Terminer troisième, ce n’est pas génial mais ce n’est pas si mal non plus. Dans la seconde manche, j’étais quatrième au départ mais cela a été le même scénario que dans la première manche: j’étais coincé derrière Paulin et j’avais du mal à  le dépasser. Je n’arrivais pas à  trouver l’ouverture et Cairoli était devant. Dans les deux derniers tours, je me suis dit que c’était le moment ou jamais. J’ai réalisé un tour très rapide et je me suis retrouvé tout juste derrière Paulin. Ensuite, je suis tombé lourdement à  la réception d’un saut. J’ai relevé la moto et je suis parvenu à  terminer la course mais mon cou et mon dos me font très mal. Je suis allé au centre médical où ils m’ont dit que j’étais OK mais si j’ai encore mal demain, j’irai passer passer un scanner. J’ai abordé ce saut un peu plus vite que lors des autres tours et à  la réception, je suis passé par dessus bord. Je ne me souviens plus si la moto m’est retombée dessus ou non. Le circuit n’était pas facile mais je l’aimais bien. Je suis déçu parce que j’ai l’impression que j’aurais pu remporter le GP. Il y avait tout simplement deux pilotes devant moi. Peu importe, j’ai fait de mon mieux et j’espère avoir plus de chance lors des prochaines courses.”

Ken De Dijcker (4ème) : ”Je n’ai jamais été à  l’aise de tout le week-end et j’avais peur de commettre des erreurs. Il faut que je sois mieux pour la prochaine course mais j’ai une bonne moto et je n’ai pas peur d’un circuit en particulier. Je sais que si je réalise un bon départ, je peux rouler avec Tony et tous les autres gros bras.”

Tommy Searle (5ème): “On a eu du mal à  trouver les bons réglages durant tout le week-end mais on a fini par y arriver. C’est ainsi que j’ai réalisé les meilleurs chronos durant la majeure partie de la seconde manche. Dans la première manche, j’ai pris une pierre sur le grand (sic) doigt de la main gauche. Le ligament a été touché et j’ai eu du mal à  terminer la course mais je termine sixième. Je me demandais si je pourrais participer à  la seconde manche mais je suis parvenu à  terminer quatrième. Le circuit est très exigeant ici mais c’était encore plus difficile avec une 450 dans les virages serrés, surtout avec ma main blessée.”

Max Nagl (6ème) : “Dans la première manche, j’ai réussi un très bon départ. Je me suis battu avec Van Horebeek et avec quelques autres pilotes que j’ai pu dépasser, ce qui m’a permis de terminer quatrième. J’étais un peu fatigué mais pas au point de ne pouvoir me reposer suffisamment entre les deux manches. Dans la seconde manche, je suis assez bien parti mais Tommy (Searle) était à  ma droite sur la grille de départ et son départ a été légèrement meilleur que le mien. Il s’est mis ensuite à  partir en wheeling et nous nous sommes retrouvés coincés. Lorsque nous sommes repartis, j’étais quatorzième et il a fallu que je me montre agressif pour passer un nombre important de pilotes en peu de temps. J’étais euphorique car je dépassais beaucoup de pilotes réputés rapides. A un moment donné, je me suis retrouvé derrière Philippaerts et je l’ai suivi durant plusieurs tours. Il roulait vraiment très fort mais il a commis une erreur et j’ai pu le dépasser. Le circuit était vraiment difficile, avec beaucoup de bosses. Depuis la Bulgarie, nous avons changé mon programme d’entraînement et je me suis amélioré sur les plans de l’agressivité et de la vitesse. Nous effectuons de longues sessions à  l’entraînement afin d’améliorer la condition physique et je pense que nous allons dans la bonne direction. Nous avons reçu de nouvelles pièces de moteur de l’usine pour ce week-end et un nouvel échappement Termignoni, ce qui nous a procuré plus de couple. Non, nous sommes vraiment sur la bonne voie.”

Jeremy Van Horebeek (7ème): “J’ai un sentiment un peu mitigé aujourd’hui car j’aurais pu réussir un meilleur résultat même si c’était mon meilleur GP jusqu’à  présent. J’ai réussi deux bons départs. Dans la première manche, j’ai eu mal aux bras. Je n’ai pas l’habitude de rouler en tête de la course cette année mais j’ai terminé cinquième et j’étais donc content. Nous avons effectué des modifications au frein avant entre les deux manches et j’ai eu l’impression qu’il y avait eu des problèmes dans les réglages car le frein fonctionnait moins bien au point que je me suis retrouvé carrément sans frein avant au bout de vingt-quatre minutes. Quoiqu’il en soit, j’ai démontré à  tout le monde ce week-end que j’étais plus à  l’aise sur une 450 et je suis certain que nous réaliserons bientôt de très bons résultats.”

Kevin Strijbos (9ème): “C’était un très mauvais week-end dans l’ensemble et je n’ai pas pu m’adapter au circuit. Hier, j’ai eu mal aux bras et j’ai encore souffert des bras après le premier tour de la première manche. J’ai tourné pendant quarante minutes sans pouvoir dépasser des pilotes que je dépasse habituellement dans le premier virage venu. J’étais vraiment furieux après la course. On a placé de nouvelles suspensions pour la seconde manche et j’ai eu moins mal aux bras sans pouvoir pour autant attaquer. Je ne sais vraiment pas pourquoi. Vraiment un mauvais GP! J’espérais beaucoup en venant ici car j’y avais réalisé de bons résultats dans le passé. Je sais que le circuit devient difficile au fil de la journée et je peux être bon sur un tel circuit mais ce n’était sans doute pas mon jour.”

MX2

Jeffrey Herlings (1er) : ”Ce week-end, j’ai donné tout ce que j’avais et j’ai travaillé très fort mes départs. J’ai pris à  mon compte trois holeshots et j’ai mené à  chaque tour. Ma vitesse était incroyable. J’étais aussi rapide que les pilotes de MX1. Dans ces conditions, difficile de demander plus.”

Dean Ferris (2ème): ”Ce podium me semble meilleur que celui réalisé au Qatar car là -bas, j’étais vraiment malade et je n’ai pas apprécié à  sa juste valeur ce qu’un podium signifiait. Celui-ci est un peu plus spécial. Je reviens de blessure et j’ai dà» me battre au cours des six dernières semaines. Maintenant, je me sens en parfaite condition physique. En effet, dans la seconde manche, j’ai vraiment dà» batailler durant toute la manche et c’est probablement la première fois que je me sens aussi costaud lors d’un GP. Dans l’entre-saison, j’étais persuadé que je pouvais réaliser régulièrement des podiums et maintenant, avec un peu de confiance, je pourrais devenir un habitué.”

Jordi Tixier (4ème) : ”Je n’étais pas à  l’aise à  certains endroits du circuit et je ne suis donc pas très satisfait de mon pilotage. Il m’a manqué un point pour monter sur le podium mais le principal, c’est que je ne me sois pas fait mal en tombant. J’ai engrangé de bons points pour le championnat et je suis prêt pour le prochain GP au Brésil.”

 Christophe Charlier (5ème): “Lors de la première manche, mon départ n’a pas été excellent et je l’ai payé cher car ce n’était pas facile de dépasser en dehors de la trajectoire principale qui était la plus rapide. Dans la seconde manche, je suis mieux parti et je me suis retrouvé cinquième, seul la plupart du temps. Je suis à  un point du podium et je commence à  m’impatienter car je veux absolument remporter un trophée. Le circuit était très pénible aujourd’hui car il était bosselé et c’était vraiment difficile de dépasser. Encore une place dans le top cinq et je commencerai à  regarder plus attentivement les positions au classement provisoire.”

Mel Pocock (7ème) : “Honnêtement, je pense avoir bien progressé. Lors des derniers GP, j’avais un peu baissé de rythme dans les dernières dix ou quinze minutes. J’avais déclaré en Bulgarie que j’allais travailler dur pour pouvoir rouler à  fond pendant quarante minutes. Je crois que j’ai progressé à  ce niveau-là . Je me suis compliqué la vie hier en tombant et en ne terminant que vingt-troisième de la manche qualificative. Heureusement, je suis malgré tout parvenu à  bien partir les deux fois et à  remonter dans le peloton. Je suis content de ma septième place car je considère que c’est un pas en avant.”

Max Anstie (10ème) : “Tout s’était bien passé samedi et j’ai terminé chaque fois troisième temps des sessions chronométrées. Pourtant, lors de la manche qualificative, je suis tombé mais j’ai pu remonter au classement. Aujourd’hui, cela a été pénible dans les deux manches. A chaque fois – et je ne sais pas pourquoi – je ne suis pas parvenu à  bien sortir de la grille. C’est un point sur lequel on a pourtant beaucoup travaillé durant la semaine. Sur le circuit, j’avais l’impression de bien rouler mais je devais pousser fort pour dépasser. Après avoir commis quelques erreurs, je suis tombé dans la deuxième manche en touchant un autre pilote alors que nous étions en l’air. En fait, j’ai été quelques fois au mauvais endroit au mauvais moment et cela m’a pénalisé. C’est dommage car mon week-end aurait pu être nettement meilleur.”

Vos commentaires

Plus de motocross

  • MX des Nations : le résumé vidéo

    MX des Nations : le résumé vidéo

    Revivez en images les moments clés des 3 manches du Motocross des Nations 2021, disputé ce dimanche sur la piste de Mantova, en Italie. Photo : Gino Maes
  • Photos : c’était le 74ème Motocross des Nations

    Photos : c’était le 74ème Motocross des Nations

    Le 74ème Motocross des Nations a vécu. Au soleil du samedi ont succédé le dimanche les averses, rendant le parcours sablonneux de Mantova particulièrement exigeant. Sur la piste, la lutte …
  • MX des Nations : l’Italie détrône la Hollande !

    MX des Nations : l’Italie détrône la Hollande !

    Devant son public, l’équipe italienne s’est imposée ce dimanche sur le 74ème Motocross des Nations. Dans le sable gorgé d’eau de Mantova, les Italiens ont signé le meilleur résultat d’ensemble …
  • Photos : le samedi sur le MX des Nations à Mantova

    Photos : le samedi sur le MX des Nations à Mantova

    On se replonge dans l’ambiance de la journée du samedi sur le 74ème Motocross des Nations avec un retour en images proposés par Gino Maes au travers de plus de …