Motocross MXGP – Beto Carrero | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

La septième épreuve du championnat du monde de motocross, qui en compte dix-sept, avait lieu ce week-end à  Beto Carrero, au nord de la ville brésilienne de Florianopolis. Malgré un circuit que les pilotes, surtout les pilotes 450, ont jugé un peu court, tout le monde a été satisfait des conditions dans lesquelles la caravane – oh combien ambulante désormais! – du MXGP a été accueillie. Le temps n’était pourtant pas de la partie puisque des averses à  répétition ont maintenu le circuit dans des conditions glissantes. Pour le reste, le merveilleux public brésilien avait répondu présent nombreux pour mettre une ambiance très chaleureuse. Les pilotes ont apprécié l’accueil et certains sont déjà  impatients de pouvoir revenir au Brésil l’an prochain. Voilà  qui fera plaisir à  Mr. Luongo!

Sur le plan sportif, Antonio Cairoli s’est ressaisi après les deux victoires successives de Gautier Paulin en remportant le GP avec plus de dix points d’avance sur le deuxième, Clément Desalle qui peut être crédité d’une prestation très consistante tout comme son coéquipier Kevin Strijbos qui termine sur la troisième marche du podium final après avoir tenu la dragée haute à  Antonio Cairoli en menant la majeure partie de la Superfinale. Enfin, on saluera le beau tir groupé de tous nos compatriotes puisque nos cinq pilotes belges terminent dans les neuf premiers.

En MX2, Jeffrey Herlings a eu la gentillesse de se faire un (tout petit!) peu peur en ne menant pas les deux manches de bout en bout et même en n’en gagnant qu’une seule. Le Néerlandais s’est maintenant fixé comme objectif de remporter tous les GP de la saison afin sans doute de mettre un peu de piment dans sa vie. Voilà  qui n’est guère encourageant pour les autres pilotes MX2!

On se retrouve dans trois semaines pour le GP de France!

MX1

Antonio Cairoli (1er) : ”J’étais impatient de venir ici car j’aime ce circuit et les spectateurs t’encouragent vraiment. ‘est dès lors super de gagner ici et de faire le spectacle devant des gens aussi enthousiastes. Je dédie mon cinquante-huitième GP à  Marco Simoncelli, mort en course (en MotoGP, Ndlr) et je compte offrir mon, trophée au papa de Marco car ce dernier roulait avec le nr. 58.”

Clément Desalle (1er) :”Après mon gros accident au Portugal, je me suis très peu entraîné et cela s’est ressenti ce week-end. C’est vraiment super d’avoir réussi un podium car je ne me sentais pas vraiment à  l’aise sur ce circuit, surtout lors de la Superfinale durant laquelle le temps et l’état du circuit n’étaient pas au top. J’ai eu une belle bagarre avec Max (Nagl) dans la première manche. C’était malgré tout un peu frustrant parce que j’ai connu un petit problème avec mes lunettes, ce qui m’a fait perdre une grosse seconde mais j’ai malgré tout pu riposter. Nous sommes restés ensemble pratiquement toute la manche. J’ai trouvé que le circuit était un peu court pour une 450. Ceci dit, le circuit n’était pas piégeux car la vitesse n’était pas élevée, même s’il y avait pas mal de sauts et de whoops. La texture du sol était bonne et je pouvais contrôler facilement la puissance de la moto car j’avais beaucoup de traction, ce qui était une bonne chose. J’estime que le circuit serait meilleur s’il y avait certaines sections un peu moins compliquées. Nous partons maintenant aux Etats-Unis et nous allons avoir affaire à  une autre manière de s’entraîner. J’espère que ce sera une expérience profitable.”

Kevin Strijbos (3ème): “Je me suis vraiment senti à  l’aise sur ce circuit, surtout dans la seconde manche! Nous avons eu un bon week-end en ce qui concerne les réglages des suspensions, notamment à  l’arrière. Nous les avons encore changées pour la seconde manche. J’étais vraiment content d’avoir réussi le holeshot dans la Superfinale et j’ai vraiment poussé à  fond au début car je savais qu’il me faudrait creuser un trou sur Tony (Cairoli) qui était second. Plus tard, il s’est rapproché progressivement et je me suis alors senti un peu fatigué. Il m’a dépassé dans un virage et il a fait le trou immédiatement car je ne savais pas vraiment le suivre. Il restait alors deux tours. Je suis vraiment content d’être à  nouveau sur le podium. Nous avons vraiment travaillé très dur cet hiver et j’espère que je pourrai encore remporter d’autres trophées!”

Max Nagl (4ème): “Mon pilotage a été excellent durant tout le week-end. Dans la première manche, j’ai réalisé un bon départ; j’ai dépassé quelques pilotes dès les premiers tours et j’ai terminé second derrière Tony. J’étais vraiment content et fier de mon résultat, pour moi-même bien sà»r mais aussi pour le team et les mécaniciens. J’étais reposé avant d’entamer la seconde manche, ce qui était important car je m’étais battu durant toute la première manche avec Clément (Desalle) qui n’avait pas arrêté de me mettre la pression. Pour la seconde manche, les organisateurs avaient hersé le départ et j’ai reçu sur moi un gros paquet de boue dans la ligne droite, ce qui m’a coà»té quelques places. Finir avec le même nombre de points que le troisième (Kevin Strijbos, Ndlr), c’est bien mais j’aurais quand même préféré monter sur le podium. Quand nous serons rentrés, je prendrai quelques jours de repos puis nous préparerons en vue de la France avec l’espoir de réussir un podium.”

Gautier Paulin (5ème): ” Ce circuit était agréable et j’avais de bonnes sensations samedi. Malheureusement, un pilote m’a recoupé la trajectoire lors du départ de la manche qualificative et j’ai dà» fermer les gaz. J’ai dépassé un grand nombre de pilotes pour terminer à  la troisième place. Ceci dit, j’avais réalisé de bons chronos et j’étais confiant pour dimanche. Aujourd’hui, mon départ en première manche n’a pas été terrible et j’ai dà» à  nouveau effectuer pas mal de dépassements pour terminer quatrième tout en réalisant le temps le plus rapide en course. Dans la Superfinale, cela a été à  nouveau difficile de dépasser; mon départ avait été meilleur mais il y avait beaucoup d’ornières et j’ai dà» à  nouveau me contenter d’une quatrième place.”

Jeremy Van Horebeek (6ème): ” J’étais satisfait de mon rythme et de mes chronos durant tout le week-end mais j’ai à  nouveau eu du mal à  réaliser un bon départ. Il va falloir que nous trouvions une solution à  ce problème si je veux me battre pour des podiums. Je me sens bien sur la moto et j’ai la vitesse pour figurer dans le top-cinq. J’ai bien riposté lors de toutes les courses ce week-end. Je sais que si je réussis de bons départs, mes résultats seront meilleurs. Nous avons trois semaines pour nous préparer pour le GP de France. Je tiens enfin à  remercier tout le team pour leur soutien lors de ce long voyage au Brésil.”

Ken De Dijcker (7ème) :”J’ai dà» me battre avec moi-même durant tout le week-end car il me semblait que je n’avais aucune force. Je vais maintenant me concentrer sur mon entraînement en Belgique et en Italie afin d’être prêt pour le GP de France.”

Tommy Searle (8ème): “J’ai souffert tout le week-end de mon doigt fracturé. Je n’ai pas pu rouler depuis le GP du Portugal mais avant de me rendre ici, je ne pensais pas que cela aurait fait la moindre différence! Je suis faible au niveau des épaules et j’étais fatigué. Lors de la première manche, je suis bien parti mais je suis tombé dans le deuxième tour et j’ai perdu pas mal de places. C’est une bonne chose que nous ayons deux semaines pour nous reposer. Il faut que je me rétablisse avant de remonter sur la moto afin d’être prêt pour la France. Je sais que ma vitesse est bonne. Je dois simplement recouvrer la santé.”

Joël Roelants (9ème) : “Je suis parvenu à  avoir une bonne semaine d’entraînement avant de venir ici. Donc, les choses vont dans la bonne direction. Mon pilotage était bon aujourd’hui même si je sais que je dois encore beaucoup l’améliorer. Au moins, j’ai l’impression d’avoir réalisé de petits progrès en ce qui concerne ma vitesse et j’en suis heureux même si je dois encore être plus fort dans les premiers tours. Lors des prochaines semaines, je vais m’entraîner plus calmement car j’ai l’impression que depuis le début de l’année, je fais des séances de rattrapage suite à  mes petites chutes, à  des maladies ou autres bobos! Je n’ai pas eu beaucoup de chance cette année et je veux maintenant regarder vers l’avenir avec optimisme.”

MX2

Jeffrey Herlings (1er) : ”Désormais, j’aurai comme objectif de remporter chaque GP. C’est difficile de rouler dans la Superfinale car avec quarante pilotes de MX1 et de MX2, tout peut arriver, spécialement lors du départ.”

Jordi Tixier (3ème): ” Je suis content d’être à  nouveau sur le podium et d’avoir engrangé de bons points pour le championnat. Pourtant, je ne peux pas dire que j’étais satisfait de mon pilotage ce week-end.”

Dean Ferris (5ème) : ”Il a fallu que je veille à  rester concentré durant tout le week-end. Dans la première manche, au départ, j’avais vraiment l’impression de rouler de gauche à  droite puis je me suis échauffé et cela a été mieux. Mes chronos n’étaient pas mauvais et j’ai commencé à  remonter mais c’était un peu trop tard. Dans la seconde manche, c’était littéralement le chaos. J’étais second de ma catégorie mais des 450 sont alors arrivées qui m’ont recoupé la trajectoire et ont roulé en fait un peu n’importe comment. Les MX1 me dépassaient puis ils me bloquaient et m’empêchaient de garder mon rythme. Lorsque je me suis retrouvé dans un groupe de 250, j’ai commencé à  retrouver ma vitesse mais je suis alors tombé. Il n’y a rien d’autre à  dire. Maintenant, je vais rentrer à  la maison pour m’entraîner dur et trouver ce petit quelque chose qui me fait actuellement défaut. Il faut en tous cas que je prenne des points au championnat.”

Christophe Charlier (6ème) : “Le circuit était différent aujourd’hui! En première manche, j’ai réalisé un bon départ mais je suis ensuite tombé après un saut dans le premier tour et un pilote qui me suivait a atterri sur ma moto. Je suis arrivé à  repartir mais j’étais très loin. J’ai poussé tant que j’ai pu et je suis parvenu à  terminer douzième. J’avais sauvé quelques points et c’était le plus important. Dans la seconde manche, mon départ n’a pas été bon du tout mais je suis parvenu à  rester la quatrième pilote MX2. J’essaye de réussir des podiums en permanence et il me reste encore dix GP pour y arriver. Je veux terminer dans le top-trois cette année.”

Mel Pocock (7ème) : “C’est mon meilleur GP depuis que je roule en MXGP. Il y a une chouette ambiance ici au Brésil et je suis impatient de revenir l’an prochain. Le circuit était superbe et il était bien préparé. Dans la première manche, mon départ était moyen mais j’ai poussé au maximum pour remonter. Dans la seconde manche, j’ai réussi un excellent départ et j’étais le second pilote MX2 dans le premier virage mais Van Horebeek est tombé et il m’a entraîné dans sa chute. J’étais vraiment furieux. Je suis reparti dernier et je suis arrivé à  remonter jusqu’à  la onzième place en MX2 mais bon, c’était dommage. J’ai été contenu par des 450, pas tellement par des 250 car j’ai pu les dépasser facilement. Pour les 450, celles-ci étaient plus rapides à  certains endroits. Ce n’était pas facile mais c’est certainement mon meilleur GP.”

 Alessandro Lupino (8ème): ” Depuis que je me suis fracturé deux côtes lors du GP d’Italie,je n’ai plus pu m’entraîner normalement de sorte que ma condition physique n’était pas à  son sommet ici au Brésil et cela n’a pas été un bon week-end pour moi. Lors de la première manche, j’avais déjà  mal aux bras après deux tours et dans la Superfinale, j’ai perdu du temps lorsque Pocock est tombé devant moi dans le second virage. J’ai maintenant trois semaines pour me rétablir complètement et j’irai en Hollande pour m’entraîner. Nous sommes presque à  la mi-saison et je veux figurer dans le top-cinq en France pour donner au team les résultats qu’il attend de moi.”

Dylan Ferrandis (10ème): ” Samedi, le circuit était agréable mais il était tellement plat que tout le monde roulait très vite et la manche qualificative a été ennuyeuse. Ceci dit, mon départ n’a pas été terrible et je me suis qualifié seulement en treizième position. Aujourd’hui, dans la première manche, j’ai réussi un excellent départ et j’étais troisième dans le premier virage. J’étais encore cinquième lorsque je suis tombé . Je suis ensuite revenu à  la sixième place et je me suis battu avec Tixier, Pocock et Butron jusqu’à  ce que je doive enlever mes lunettes pour terminer huitième. Le départ dans la Superfinale a été un désastre. Coldenhoff est tombé et j’ai eu son guidon dans ma roue arrière! Je suis remonté de la dernière place à  la neuvième mais j’espérais mieux!”

Vos commentaires

Plus de motocross