Motocross US | MX US: Qui succèdera à  Blake Baggett chez les Lites ?

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

A l’aube d’une nouvelle saison de motocross Outre-Atlantique, passons en revue l’effectif et les candidats au titre d’une saison qui s’annonce pleine de suspens.

Blake Baggett :

Champion Outdoor en titre, Blake Baggett est le premier prétendant pour conserver sa propre couronne. Blessé au poignet en supercross dès Anaheim, le pilote Kawasaki excelle clairement plus dans le motocross qu’en supercross. Doté d’un physique et d’une vitesse de pointe impressionnants lui permettant de terminer ses manches comme un boulet de canon, il est redoutable lorsqu’il loupe ses départs. Comment expliquer qu’un pilote aussi talentueux n’arrive pas à  rouler de la même façon quand il part devant, à  l’image d’un Jeffrey Herlings en Europe ? Personne ne possède la réponse mais si jamais il s’avérait aussi fort en partant en tête, ses adversaires devront redoubler d’effort pour entraver sa marche en avant.

Ken Roczen :

Le palmarès du prodige allemand s’est agrandi cette année avec le titre Lites côte Ouest, également vainqueur du shootout à  Vegas, Ken arrive en terrain connu à  la veille de l’Outdoor. Champion du monde MX2 en 2011, il avait dà» attendre Unadilla et la dixième épreuve de l’année pour décrocher sa première victoire de manche. Ultra rapide en début de course, il lui a manqué un peu de consistance pour arriver à  garder derrière lui les Baggett/Barcia/Tomac. à‰ternel quatrième tout au long de la saison, l’absence de Barcia conjuguée à  la confiance acquise cette saison après avoir battu à  la régulière Eli Tomac devrait lui permettre de se battre pour le titre au guidon d’une KTM redoutable pour partir devant. Ses compatriotes européens ne diront pas le contraire.

Martin Davalos :

Débarqué chez Pro Circuit cette année pour sa dernière campagne en catégorie Lites, Martin désirait décrocher un titre en supercross ce qu’il n’a pu réaliser faute de consistance. Tantôt troisième puis plus loin au classement le week-end d’après, il ne lui reste plus que l’outdoor pour terminer sa carrière en 250 sur une bonne note. Si personne ne mise sur lui pour le titre tant la concurrence est rude, un top 5 final permettrait à  l’équatorien d’arriver en 450 avec une bonne notoriété.

A LIRE EGALEMENT  MXGP : le résumé vidéo du GP de Riola Sardo

Zach Osborne :

Après de nombreuses saisons passées en Europe en MX2, Zach est de retour au pays depuis le début d’année. S’il n’a pas brillé en supercross en ne montant sur aucun podium (podiums sur lequel il avait réussi à  monter à  deux reprises en 2012). Souvent en tête dans les premiers virages, il a souvent fait partie cette année des pilotes ayant perdus le plus de places en course. Régulier en GP, il a signé des podiums et devrait être à  surveiller cette année dans une discipline qu’il affectionne. Remplaçant de Justin Barcia (second en 2012), il aura la lourde tà¢che de faire oublier le départ de celui-ci et sera avec Tomac l’un des plus gros espoirs du team et de son manager Mike Larocco.

Marvin Musquin :

Double champion du monde MX2, le français a mis du temps avant de trouver ses marques tant en supercross qu’en motocross. Arrivé blessé sur le sol américain, il lui aura fallu deux saisons avant de gagner son premier Outdoor et trois pour sa première finale de Supercross. Vainqueur de quatre finales cette saison, Marvin est sur une dynamique positive et compte bien montrer à  tout le monde tout comme Ken Roczen qu’il n’ont pas été champions du monde par hasard. Si sur le papier le fossé qui sépare les deux pilotes KTM de Baggett et Tomac semble grand, cela ne sera peut être pas le cas en piste. Pour cela il faudra redoubler d’effort et absolument partir devant pour faire douter leurs deux adversaires.

Blake Wharton :

A LIRE EGALEMENT  Lucas Leok champion d'Europe 65cc

Dans la course au titre Lites Côte Est, l’officiel Suzuki a échoué à  son objectif numéro un. Vainqueur d’une finale, Blake a régulièrement été devancé par Hahn, Musquin et Wilson avant sa blessure. Ultra agressif en piste, les données seront différentes en motocross où l’intensité n’est pas la même. En retrait lors de l’outdoor 2012, on voit mal comment la situation pourrait s’inverser, pour autant des podiums de manches sont envisageables pour lui.

Eli Tomac :

Après la perte de son titre Lites en supercross, le pilote Honda Geico doit relever la barre et rien de mieux que l’Outdoor pour se relancer et remporter un titre. Battu à  la régulière par Ken Roczen, Eli était pourtant le plus rapide en piste et quelques fautes lors de l’avant-dernière manche lui on fait perdre le titre. Vainqueur de plusieurs épreuves la saison dernière, il semble le mieux armé physiquement et mentalement pour contrer l’ogre Blake Baggett. Un titre Outdoor serait une belle récompense pour le team et pour lui avant de monter en catégorie reine en 2014. De plus, seul pilote américain de renom avec Baggett, la place MX2 lors du prochain Motocross des Nations pourrait bien se jouer entre ces deux hommes.

Jason Anderson :

Vainqueur de sa première finale supercross cette année, peu de personnes croient au potentiel du pilote Suzuki. En bagarre constante pour le top 10 la saison dernière malgré de piètres performances sur quelques épreuves, il ne fait nul doute que l’arrivée de Davi Millspas au sein du team et sa victoire à  Anaheim ont amené une atmosphère positive qui a bénéficié à  l’ensemble des pilotes. Avec Sipes, Izzi, Wharton, l’équipe Suzuki est bien armée pour jouer les avant-postes.

Texte : M.Capton

Vos commentaires

Plus de motocross