Published On: 20 novembre 2013

Seul pilote engagé au dernier supercross de Bercy avec une 250cc, le pilote Bud Racing Valentin Teillet en a profité pour peaufiner sont entraînement en vue de disputer le championnat de Supercross côte ouest aux à‰tats-Unis. Bilan de la saison 2013, supercross et programme 2014 sont évoqués dans les lignes qui suivent.

Comment s’est passée la saison 2013 pour toi ? Il me semble qu’on ne t’a pas beaucoup vu ?

Valentin Teillet: « Cette année, j’ai été blessé quatre mois. J’ai pris beaucoup de repos. J’ai directement recommencé à  rouler en Supercross car j’aime cette discipline. J’ai commencé à  m’entraîner en septembre, sur ma propre piste, puis mon manager m’a parlé d’aller aux Etats-Unis pour y disputer le championnat AMA. Je lui ai dit « oui, OK, mais peut être serait-il bien de faire quelques courses avant comme Marseille, Gênes et Bercy ». Je me sens bien et je m’entraîne beaucoup. »

Que s’est il passé pendant ta saison de GP ?

Valentin Teillet: « J’avais beaucoup travaillé pendant l’hiver et j’étais prêt pour une bonne saison et elle a bien commencé au Qatar. J’avais gagné la manche qualificative, puis j’ai eu un problème mécanique. J’étais prêt à  me battre pour la première place mais dans le championnat français j’ai lourdement chuté et mon épaule a été touchée. Elle s’est déboitée et j’ai dà» être opéré, je suis resté quatre mois sans rouler. C’était une grosse blessure et j’ai voulu prendre du temps car dans le passé j’ai repris trop tôt mais je ne pense pas que ce soit bon pour le corps. Donc, maintenant, je fais attention à  ça. Résultat: j’ai complètement manqué ma saison de GP. »

En décembre, tu pars donc en Californie. Tu es impatient de partir ?

Valentin Teillet: « Je suis vraiment très excité. Honnêtement, rouler en Amérique est mon rêve depuis que je suis jeune, tout est énorme là -bas. Le supercross est une chose que j’aime beaucoup. Quand je gagne en Supercross, je prends beaucoup de plaisir. J’aime ça, je préfère le Supercross au motocross. Quand mon manager m’a parlé d’aller aux Etats-Unis, j’étais si heureux que j’ai dit « oui, j’y vais avec toi » sans hésiter. »

A lire également :   ADAC MX Masters : Max Nagl seul au monde

Qu’espères-tu accomplir là -bas ?

A lire également :   Vidéo MXGP : avec Liam Everts sur le GP de Maggiora

Valentin Teillet: « C’est difficile d’avoir un but car je ne connais pas le niveau là -bas. Je n’ai jamais roulé aux USA donc je ne peux pas dire si je peux être dans le top 3, ou dans le top 5 mais je suis sà»r que si je m’entraîne beaucoup, je peux être rapide. Le but pour moi est de prendre du plaisir, de prendre de bons départs et si je peux scorer plusieurs top 5 en course cela serait énorme pour moi. »

Et après le Supercross, reviendras-tu en GP ? Quels sont tes plans ?

Valentin Teillet: « Oui, mais le problème c’est que maintenant j’ai vingt-trois ans et je ne peux plus rouler en MX2, c’est un peu décevant car j’aime la catégorie 250. Je ne me sens pas assez fort, je ne suis pas grand,… bref, je ne me sens pas prêt à  rouler en 450. Donc, je vais faire quelques GP l’année prochaine en MX1 mais pas tout le championnat. »

Texte : M.Capton