Motocross MXGP | Les rookies du Mondial

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Plusieurs pilotes vont faire cette année le grand saut en MXGP. Pour la majorité d’entre eux, ce sera l’inconnu sauf pour Tyla Rattray qui a déjà  roulé en MXGP voici quelques années avant de s’envoler pour les Etats-Unis.

Luke Styke

Champion de motocross et de supercross en Australie en 2013, Luke Styke est un pilote complet comme en attestent ses résultats dans les deux disciplines. Resté en Australie pour préparer sa saison de GP (et plus particulièrement les deux premiers disputés dans une chaleur proche de celle de son pays) avant d’arriver tardivement en Europe pour se tester dans le sable à  Lommel. Cette initiative portera t-elle ses fruits lors de la tournée Qatar/Thaïlande ? Uniquement aligné à  Montevarchi, il prend une cinquième place encourageante pour aborder sereinement la saison 2014.

Jake Nicholls

Vétéran l’an dernier de la classe MX2, l’anglais est contraint cette saison par la limite d’à¢ge à  monter en MX1. Pilote solide sur tout type de terrain, il n’avait pu terminer sa carrière MX2 sur une bonne note, à  savoir un podium final, ce qu’il espérait. Arrivé chez KTM STR en lieu et place du décevant Jonathan Barragan, il forme avec le Letton Matiss Karro une bonne équipe qui peut voir sans aucune prétention rentrer ses pilotes dans le top 10 régulièrement. Blessé légèrement au dos durant son séjour en Espagne, Jake devrait arriver diminué et en manque de roulage pour l’ouverture du championnat au Qatar.

Jeremy Seewer

Vice-champion d’Europe 2013, le pilote Suisse fera sa première saison complète en MX2. Auteur de bonnes performances lors de ses quelques apparitions en 2013, il possède tous les atouts nécessaires pour réaliser une bonne saison. Seul pilote depuis deux ans qui arrive à  faire briller la Suzuki, il sera à  surveiller.

A LIRE EGALEMENT  MXGP : les deux rounds indonésiens seront disputés sur la piste de Lombok

Magne Klingsheim :

Seizième de l’EMX2 avec comme meilleure performance une cinquième place en France, le pilote Bike It va connaître une saison de transition. Rarement sur le devant de la scène en 2013, il ne devrait pas connaître le même sort que ses anciens adversaires Guillod, Seewer et Graulus. SI ses chances de le voir briller sont faibles, il dispose d’une moto qui peut lui permettre de partir devant et de rester dans le rythme des leaders. Dans une catégorie aussi serrée que le MX2, l’importance des départs n’est plus à  démontrer.

Todd Waters

Après Chad Reed, Dean Ferris et Andrew McFarlane, Todd Waters ajoute son nom à  celui des pilotes australiens ayant commencé leur carrière internationale en Europe. Coéquipier de Tyla Rattray chez Husqvarna, il sort de deux bonnes années en Australie (2ème en MX 2012, 6 en SX et 2ème en MX 2013). Sur le podium à  Noto au second round du championnat italien, le clan KTM/Husqvarna le voit régulièrement intégrer le top 5.

Tyla Rattray

Ancien champion du monde MX2 en 2008 devant Tommy Searle, il revient en 2014 en Europe au guidon de la 350 Husqvarna. Pilote solide et volontaire, il a montré sur les internationaux d’Italie qu’il serait présent tout au long de la saison. Plutôt à  l’aise dans les conditions sablonneuses par le passé, il devrait tirer parti du calendrier pour faire monter son “Husky” sur les podiums.

Kei Yamamoto

Vice-champion 2013 dans son pays (Japon) et champion en 2012, le pilote japonais fera ses grands débuts en Europe cette saison. Personne à  ce jour ne peut réellement dire quel est son vrai niveau, sera t-il en mesure de rentrer dans le top 15 à  chaque manche ? Fera t-il des coups d’éclats ? Il est encore un peu tôt pour le dire, toutefois, ses résultats lors du GP d’angleterre en 2013 (22/26), de Thaïlande (25) et lors des internationaux d’Italie, ne plaident pas en sa faveur.

A LIRE EGALEMENT  Espoirs : Enzo Herzogenrath s'impose sous le soleil de Villars-sous-Ecot

Pauls Jonass

Champion d’Europe EMX125, le Letton Pauls Jonass fait le grand saut en arrivant dans la catégorie MX2 sans passer par le championnat d’Europe. Même si sa quatrième place à  Lierop en EMX2 pour sa première apparition sur une machine 4 temps laissait entrevoir un titre potentiel dans cette catégorie, il en a décidé autrement et se lance dans un exercice périlleux.

Damon Graulus

Pilote doué d’un extraordinaire talent mais encore trop inconstant dans ses performances. Capable de monter sur le podium un week-end et de ne pas rentrer dans les quinze le week-end suivant, il lui faudra plus de constance dans sa saison pour d’une part conserver ou obtenir un bon guidon pour 2015 et d’autre part ne pas sombrer dans les abîmes du classement.

Christopher Valente

Blessé au genou (ligament croisé), le pilote suisse a intégré la structure Ricci Racing et roule sur des TM usine. Engagé en MX2 cette saison, il poursuivra sa progression.

Texte : M.Capton

Vos commentaires