Motocross MXGP | De qui Herlings pourrait-il avoir peur cette année?

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Après deux années quasi parfaites couronnées par deux titres mondiaux, le pilote KTM Jeffrey Herlings repart dans la catégorie MX2 en 2014 alors que tout le monde souhaitait le voir monter en MX1. Candidat à  sa propre succession, il devra néanmoins surveiller une poignée de pilotes qui souhaitent l’inquiéter sur la longueur du championnat. Alors qui sont les hommes forts de la catégorie ? Qui peut bouleverser la hiérarchie ? C’est ce que nous allons tenter de vous expliquer à  travers cette liste de pilotes favoris.

Jeffrey Herlings

Double champion du monde en titre, on voit mal comment le protégé de Stefan Everts ne réaliserait pas la passe de trois en 2014. Son talent n’est plus à  démontrer, sa vitesse et sa technique non plus. Diminué par trois blessures au cours de la saison dernière, il avait tout de même remporté quinze GP sur les dix-sept au calendrier. Sa volonté pour 2014 est claire: être invaincu et gagner tous les GP au calendrier avant peut être de monter en catégorie reine. Qui pourrait bien contrer ses plans en 2014 ?

Jordi Tixier

Dauphin de Herlings, son coéquipier, en 2013, le Français Jordi Tixier avait connu un début de saison en demi-teinte avant de retrouver son vrai niveau au retour de la tournée Qatar/Thailande lors du GP de Valkenswaard. Depuis son passage chez les pros, Jordi ne cesse de progresser. 2014 sera-t’elle la saison pour se rapprocher encore plus du titre ? On l’a régulièrement vu retarder l’échéance en contrant les plans de victoire de Jeffrey Herlings, notamment au Lausitzring. Pilote complet que ce soit sur le dur ou sur le sable, il pourrait bien se démarquer de ses adversaires grà¢ce à  sa polyvalence.

Jose Antonio Butron

A LIRE EGALEMENT  Espoirs : Enzo Herzogenrath s'impose sous le soleil de Villars-sous-Ecot

Troisième sur le podium 2013, l’Espagnol avait souffert pour défendre sa place sur le podium dans les sables de Lierop (prenant un tour dans chaque manche) face à  Christophe Charlier. Aucun changement apparent durant l’hiver pour le pilote KTM Silver Action sinon l’obtention d’un moteur 100 % factory. Auteur de nombreux holeshots durant la saison, solide physiquement et ayant la réputation d’être dur à  doubler, ce moteur usine devrait être un atout supplémentaire pour réaliser une bonne saison. Rappelons que Butron a été le seul à  battre Jeffrey Herlings à  la régulière la saison dernière.

Glenn Coldenhoff

Auteur de son premier podium au Lausitzring et de sa première victoire de GP à  Matterley Basin, Glenn Coldenhoff a impressionné tout au long de l’année 2014. Rapide dès le premier GP au Qatar, il avouait vouloir se rapprocher de Jeffrey Herlings et pourquoi pas le battre. Ce sont ses objectifs qu’il a tenté de réaliser durant toute la saison même si une période de contre-performance lui a faire perdre confiance et l’a fait rentrer dans l’anonymat. Galvanisé après son succès en Grande-Bretagne, il comptait bien récidiver chez lui à  Lierop, mais l’annonce de la participation de son compatriote Herlings et un ennui mécanique l’en ont empêché. Passé sur une moto qui n’a guère brillé depuis le départ de Ken Roczen et Arnaud Tonus en 2010, trouvera t-il les solutions pour faire briller une Suzuki qui n’a réalisé que deux podiums de manche en 2013 grà¢ce à  Max Anstie?

Arnaud Tonus

Après une année noire en 2013 avec trois grosses blessures, le pilote suisse aborde ce qui devrait être sa dernière saison dans la catégorie 250. Arrivé fin 2012 pour palier le départ en MX1 de Tommy Searle, il faisait parti du “gros coup” du mercato effectué par Jean-Jacques Luisetti. Une année après, le constat n’est pas le même. Contraint de rester sur la touche à  cause de sa jambe fracturée en 2012 au Motocross des Nations à  Lommel, il n’a disputé que les deux derniers GP de la saison avant de devoir déclarer forfait aux Nations suite à  une nouvelle douleur. Ayant repris l’entraînement en novembre, il est apparu en pleine forme pour l’ouverture du championnat d’Italie où il s’est imposé en catégorie MX2.

A LIRE EGALEMENT  MX US : Jett Lawrence et Haiden Deegan premiers vainqueurs de la saison à Pala

Christophe Charlier

Récompensé de sa bonne saison par une sélection lors du dernier motocross, le pilote Yamaha a connu un début de saison compliqué avant de gagner progressivement du terrain sur ses adversaires. Sa saison a réellement débuté au Grand Prix de France avec une troisième place. Dans la foulée, il a remporté sa première victoire de manche en Suède avant de réitérer en Angleterre. Il lui faudra plus de constance et de meilleurs départs pour viser le podium final. Entouré depuis Loket par Mickael Pichon, cette coopération semblait lui avoir été bénéfique.

Romain Febvre

Véritable révélation du début de saison l’an dernier, Romain Febvre avait surpris tout son monde en pointant second du championnat après la tournée Qatar/Thaïlande. En rentrant en Europe, il s’était malheureusement fracturé le tibia lors d’un entraînement à  Genk. Après une courte période de convalescence, Romain avait eu du mal à  revenir dans le rythme et n’avait pas pu intégrer durablement le top 5 comme lors des deux premiers GP. Après avoir bien travaillé dans le sable notamment à  Lommel et à  Riola pour mettre au point les Husqvarna, nul doute qu’il sera prêt à  relever le défi des officiels KTM (Herlings/Tixier/Butron) ainsi que des autres pilotes officiels.

Texte : M.Capton

Vos commentaires