MXGP | MXGP 2014: le second groupe en MX2

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Si la liste des pilotes MX2 jouant le titre est assez importante, celle des pilotes jouant les premiers rôles l’est aussi. On retrouve donc ici de nombreux pilotes de renom qui devraient arbitrer la bagarre aux avant-postes et créer des surprises.

Aleksandr Tonkov

Jeune pilote russe qui caractérise le renouveau du motocross, Aleksandr Tonkov a fortement progressé la saison passée au point même de tenir en respect le champion en titre lors de la qualification de Maggiora et lors des deux manches le lendemain. Auteur d’une bonne saison, il a été recruté pour être le coéquipier de Romain Febvre cette année chez Husqvarna. Aux avant-postes à  Riola, nul doute qu’avec une préparation essentiellement sable (Lommel et Riola), il devrait jouer les premiers rôles comme son coéquipier en 2013.

Alessandro Lupino

Jamais il n’était monté sur un podium depuis son arrivée en MX2, c’est désormais chose faite avec deux podiums en GP et un aux nations avec sa sélection Italienne. Auteur de mauvais départs, il a passé son temps dans le paquet à  remonter ses adversaires. Huitième du dernier mondial, il améliore son classement final année après année. Pourra t-il faire mieux en 2014 ? Pour cela, il devra être plus régulier, prendre de meilleurs départs et progresser dans le sable.

Dylan Ferrandis

Après un début de saison compliqué suite à  sa blessure à  Faenza en clôture du championnat 2012, Dylan Ferrandis a décroché un premier podium de carrière en France suite à  deux belles manches. Il a connu une saison de malchances jusqu’au dernier GP où il a étonné dans le sable en terminant second devant de nombreux spécialistes de la silice. Après un bon hiver cette année, le transfuge de Kawasaki Bud Racing retrouve une machine qu’il connaît bien mais il ne disposera pas de l’appui de Pro Circuit à  son plus grand regret.

A LIRE EGALEMENT  Elite : Maxime Desprey frappe fort à Villars-sous-Ecot !

Julien Lieber

Blessé assez rapidement durant la saison 2013, le pilote belge était dans une dynamique positive et pointait à  la neuvième place du classement après deux GP. Dans le coup lors de la première manche de Valkenswaard, sa saison s’est terminée en Bulgarie. Opéré des ligaments croisés du genou, il a repris l’entraînement dans le sable cet hiver et il a participé à  des épreuves du championnat de France de sable ainsi qu’aux cross Inter de Valence et Lacapelle pour préparer au mieux sa saison…

Petar Petrov

Auteur de son meilleur GP à  Lierop, le Bulgare avait frôlé le podium de la journée. Pilote au physique impressionnant mais le désavantageant sur une 250, il repart avec le team Kemea Reytec pour sa dernière saison en MX2. à‰quipé de la toute nouvelle YZF à  injection, aura t-il trouvé les bons réglages pour partir devant et se mêler à  la bagarre dans le groupe de tête ?

Max Anstie

Quelque peu décevant depuis deux saisons, Max Anstie ne roule pas à  son vrai niveau et est régulièrement handicapé par des départs catastrophiques, ne lui laissant aucune perspective de top 5. Sur la lancée de ses débuts en Supercross, il était monté sur deux podiums de manche en Thaïlande et à  Valkenswaard avant d’intégrer durablement le ventre mou du pack. Au guidon d’une moto qui a fait ses preuves en bout de ligne droite, il devrait apparaître plus souvent sur les écrans télé.

Tim Gajser

Engagé initialement en championnat d’Europe EMX2, le slovène Tim Gajser a connu deux premières épreuves compliquées. à‰tant impossible pour lui d’obtenir le titre, on l’avait ensuite vu terminer la saison en catégorie MX2. Après une saison d’apprentissage ponctuée par quelques belles performances, c’est au guidon d’une Honda Gariboldi qu’il effectuera sa première saison complète.

A LIRE EGALEMENT  MXGP : les deux rounds indonésiens seront disputés sur la piste de Lombok

Maxime Desprey

Auteur de quelques coups d’éclats, notamment en France, Maxime Desprey a ponctué sa saison 2013 à  la seizième place. Ayant trouvé refuge chez Honda J-Tech, il aborde sa deuxième saison en MX2 avec plus d’expérience ce qui pourrait lui permettre de se rapprocher du top 10.

Valentin Guillod

Fraîchement auréolé d’un titre de champion d’Europe EMX2, le suisse refait son apparition dans une catégorie dans laquelle il a roulé entre 2011 et 2012. Sans véritable guidon à  la fin de la saison 2012, il avait décidé de redescendre d’un échelon pour mieux rebondir. Grand bien lui a fait car en remportant un titre européen, il réintègre le MX2 au sein de la structure KTM Standing Construct et roulera sur la KTM laissée vacante par Glenn Coldenhoff, parti chez Suzuki. Avec Yves Demaria dans son entourage, l’objectif est clairement de viser le top 10.

Texte : M.Capton

Vos commentaires