Motocross AMPL

Marcel Mouton: continuer le travail entamé cette année

Marcel Mouton: continuer le travail entamé cette année
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Il y a un an, Marcel Mouton accédait à la présidence de l’AMPL. Il dresse aujourd’hui le bilan de la saison passée et envisage avec optimisme le futur de la fédération luxembourgeoise.

Au terme de cette saison 2014 qui était aussi votre première année à la présidence de l’AMPL, quel bilan peut-on tirer ?

Marcel Mouton: “Cette année 2014 aura été bien remplie avec plus de 20 organisations, 600 pilotes licenciés et 1.500 licences à la journée. Des chiffres qui, associés à un contrôle permanent des dépenses, auront permis de revenir à un équilibre financier staisfaisant après quelques saisons plus difficiles. Le bilan de cette première année de présidence est donc positif et, avec l’aide des autres membres des différents comités directeur et sportif,  l’effort sera maintenu pour 2015.

L’équipe des commissaires de piste sera toujours présente en 2015 de même que les services de secours.  Pour eux aussi, 2014 était leur première année de collaboration avec l’AMPL et ils ont pleinement répondu aux attentes.  Le nombre de gestes de remerciement reçus lors du dernier motocross à Moircy en est la meilleure preuve.

Nous constatons que l’AMPL attire de plus en plus de pilotes.  Les circuits, les organisateurs, les pilotes, les bénévoles,… tout cela forme un bon cocktail que l’on va bien sûr encore tenter d’améliorer en 2015.”

La catégorie des Nationaux vivait sa première saison. Quel bilan peut-on en tirer? A-t-elle répondu aux attentes ?

Marcel Mouton: “Parmi les changements apportés en 2014, on retiendra en effet particulièrement la création de la catégorie des Nationaux.  Cette catégorie a été créée pour faciliter le passage de la catégorie Seniors vers les Inters mais aussi pour offrir une alternative aux meilleurs pilotes Espoirs qui, ayant atteint la limite d’âge, devaient changer de catégorie.  L’autre changement important a été la réorganisation des différentes catégories et notamment la limitation de la catégorie Débutants aux pilotes ayant moins de 5 années d’expérience.

La saison 2014 a connu de nombreux grands moments, comme la présence de Jérémy Delincé lors de la finale de Moircy.

La saison 2014 a connu de nombreux grands moments, comme la présence de Jérémy Delincé lors de la finale de Moircy.

Pour la catégorie Nationaux, le résultat est très positif.  Le groupe est très homogène et les courses sont souvent très disputées.  Les premiers pilotes ont dû se battre jusqu’à la fin pour garder la tête du classement et ils sont maintenant plus aptes et mieux préparés pour accéder à la catégorie supérieure.”

Les résultats sont par contre moins concluants en ce qui concerne les Débutants. Quelles sont les solutions envisagées pour 2015 ?

Marcel Mouton: “Chez les Débutants, le résultat est en effet mitigé.  Avec 140 pilotes inscrits en début d’année, le Comité a revu l’organisation et a créé 3 catégories distinctes avec chacune leur championnat.  Au fil des courses, ces catégories se sont dépeuplées et on s’est retrouvé avec parfois moins de 25 pilotes au départ.  Un réajustement sera opéré pour 2015 pour tenter de remédier à ce problème car il n’est pas possible de réorganiser les catégories lorsque le championnat est commencé.  La catégorie Débutants, comme son nom l’indique, doit permettre aux nouveaux pilotes de débuter dans le motocross et d’acquérir de l’expérience nécessaire. Elle ne doit en aucun cas être un championnat de la facilité.

Diverses pistes sont actuellement explorées mais rien n’est encore décidé.  Les solutions envisagées vont de la suppression du championnat Débutant, avec alors uniquement des courses mais pas de championnat, à la mise en place  d’une catégorie de « Débutants juniors », les vrais débutants, et d’une autre de « Débutants seniors » , les pilotes plus âgés désirant rouler sans esprit de compétition.

Les autres catégories sont en revanche bien fournies et relativement homogènes.  Aucun changement n’est envisagé pour le moment, on attendra la fin du salon de l’AMPL pour faire les ajustements nécessaires en fonction du nombre de licences distribuées.”

Deux championnats chez les Inters

Durant le denier tiers de la saison, la catégorie des Inters a été souvent désertée par les pilotes, parfois moins de 15 au départ. Quelles solutions pour contourner ce problème ?

Marcel Mouton: “La catégorie Inters est fournie sur le papier mais pas toujours sur le terrain.  Depuis quelques années, on assiste à chaque championnat à la domination d’un seul pilote.  Après les années Hubin, Hella,… cette année 2014 fut celle de Frédéric Weigert. Pour 2015, il y aura 2 championnats Inters : MX1 et MX2, suivant la cylindrée et le type de moteur.  Ceci devrait offrir des courses plus intéressantes et aussi permettre une meilleure intégration des jeunes pilotes dans le monde des Inters.”

L'année 2014 fut celle de Frédéric Weigert à l'AMPL.

L’année 2014 fut celle de Frédéric Weigert à l’AMPL. 

D’une manière générale, qu’est-ce qui selon vous crée l’attrait de l’AMPL aujourd’hui ?

Marcel Mouton: “L’environnement change, les mentalités évoluent mais le motocross doit rester au centre des préoccupations de la Fédération.  En revisitant l’organisation des catégories, en instaurant un respect mutuel envers les acteurs d’une journée de motocross, en étant à l’écoute des avis et commentaires de chacun, l’AMPL se professionnalise tout en gardant son identité de fédération amateur ouverte à un maximum de pilotes partageant la même passion.

Dans cette optique d’ouverture et de respect, une nouvelle procédure d’inscription pour les licences à la journée sera mise en place pour 2015.  Afin de minimiser la procédure administrative lors de l’inscription du dimanche matin (licence 1 jour et assurance), les inscriptions pourront se faire via internet.  Les pilotes pré-inscrits bénéficieront d’un tarif préférentiel et seront prioritaires par rapport aux pilotes s’inscrivant le jour même.”

Vos commentaires

Plus de motocross