Motocross MXGP - News

Où Romain Febvre s’arrêtera-t-il ?

Où  Romain Febvre s’arrêtera-t-il ?
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Dans le team Yamaha Factory Racing Yamalube, c’était la joie au soir du GP d’Italie à Arco di Trento et on peut le comprendre. En effet, le ‘rookie’ Romain Febvre était monté sur le podium pour la deuxième fois cette saison et il se retrouvait quatrième au classement provisoire en quittant l’Italie.

Le jeune Français de vingt-trois ans qui avait terminé troisième au classement final du championnat MX2 l’an dernier s’est adapté sans le moindre problème à sa nouvelle catégorie malgré les exigences que requièrent le pilotage d’une 450 et la confrontation avec le gratin mondial des pilotes MXGP.

Pourtant, on ne peut pas dire que la préparation de Romain s’était déroulée dans les conditions optimales. En effet, la fracture d’un bras et un problème d’hernie avaient sérieusement retardé sa préparation hivernale au point que ses bons résultats actuels en étonnent plus d’un. Certains pensent également que les bons résultats de Febvre ont eu une influence sur son coéquipier Jeremy Van Horebeke qui peine à retrouver sa vitesse et la forme qui étaient les siennes la saison dernière lorsqu’il était le seul pilote MXGP de l’écurie italienne.

Même si les deux pilotes sont traités sur un pied d’égalité, on sent que Febvre est déjà en train de gagner un certain statut dans l’écurie alors que tout le monde pensait que cette saison serait consacrée à l’apprentissage de la 450.

« C’est super et je ne crois pas que je pourrais être plus heureux pour ma première année en MXGP, » affirme Febvre. « J’espère que cela va continuer toute la saison mais chaque week-end, le terrain est différent et j’essaye de me familiariser avec la moto parce qu’il faut chaque fois modifier les réglages. Bref, j’essaye actuellement de régler la moto en fonction du type de circuit et pas simplement pour moi-même. Tout se passe bien pour le moment. »

A noter que pour le prochain week-end à Valkenswaard, Van Horebeek pourrait garder les séquelles d’une blessure au pied gauche consécutive à ses deux chutes dans la seconde manche du GP d’Italie.

Vos commentaires

Plus de motocross