Motocross MXGP

Romain Fèbvre: “J’ai beaucoup de chance !”

Romain Fèbvre: “J’ai beaucoup de chance !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Romain Fèbvre vit à 200 km/heure ! Après le Superbiker de Mettet qu’il disputera le week-end prochain, le champion du monde MXGP s’envolera pour Las Vegas afin d’y assister en VIP à la fameuse Monster Energy Cup avant de prendre la direction de Sugo, au Japon, pour y disputer la dernière épreuve du championnat national.

Le Français est très convoité après avoir réalisé une saison 2015 étonnante durant laquelle on l’a vu s’impose à 8 reprises, remportant au passage le GP des USA à Glen Helen et le Motocross des Nations il y a 10 jours à peine à Ernée. Une superbe victoire pour l’officiel Yamaha qui roulait pour la première fois au Motocross des Nations et qui clôture avec ce succès dans une épreuve en tous points grandiose une saison inoubliable durant laquelle il est passé du statut de rookie prometteur à celui très enviable de motocrossman le plus rapide du monde.

“Je vais avoir du mal à refaire la même chose !”

“Cela a été une saison étonnante !”, s’exclame-t-il. “Je ne réalise pas encore bien que je suis champion du monde. Ni que j’ai remporté le MX des Nations à Ernée… Je crois que je ne pouvais pas rêver à mieux dans ma carrière. Remporter autant de GP, le titre, puis le Motocross des Nations… Je vais avoir du mal à refaire pareil ! Tout s’est bien combiné cette saison: ma forme était bonne, la moto était tout simplement super et le team a fait du très bon travail. Dans ces conditions, la confiance n’a fait que grandir. A présent, j’ai vraiment besoin de prendre un peu de repos pour prendre le temps de réaliser tout ce que j’ai fait cette année.”

febvre_team_france_mxon

“Je sais que chacun sur terre a un rêve mais que peu de personnes sur la planète ont l’occasion de le réaliser”, poursuit-il. “Savoir que j’ai pu pour ma part le réaliser me donne beaucoup de confiance en moi et m’aidera certainement dans le futur quand je connaîtrai des périodes plus difficiles. J’ai beaucoup de chance !”

Romain doit faire face à un niveau d’attention bien plus élevé qu’auparavant depuis la mi-saison et surtout depuis qu’il a remporté son premier GP dans la catégorie reine, en France. C’était la deuxième victoire en GP de sa jeune carrière. Il ne fait aucun doute que le numéro 461 est devenu d’un jour à l’autre l’un des hommes les plus convoités du paddock MXGP et Romain affirme devoir filtrer les appels et les demandes qui affluent vers lui.

febve_autographes

“Je dois encore m’y habituer”, admet-il. “Et travailler cela car je ne veux en aucun cas avoir à modifier ma manière de voir les choses, mon caractère. Je crois que c’est un problème plutôt agréable à avoir ! Bien sûr, tout ce qui se passe autour de moi est un petit peu fou pour le moment. Je dois gérer tout cela et j’aurai davantage d’expérience l’année prochaine. Ces derniers temps, j’ai du mal à me promener dans le paddock sans être entouré… Mais bon, encore une fois, c’est un problème assez sympa finalement !”

Texte: A. Wheeler

Vos commentaires

Plus de motocross