Superbiker 2015 - Mettet

Romain Fèbvre: “Plus difficile de faire la différence” cette année à Mettet

Romain Fèbvre: “Plus difficile de faire la différence” cette année à Mettet
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Après une saison très intense sur le championnat MXGP, Romain Fèbvre a enchaîné sans attendre avec le Superbiker de Mettet. Sur l’ancien circuit routier composé de 75% d’asphalte et de seulement 25% de terre avec pour seuls obstacles 3 simples sauts, le champion du monde MXGP n’a rien pu faire face au champion d’Europe de Supermoto, l’Allemand Marc-Reiner Schmidt.

“C’était super de revenir à Mettet et de pouvoir rouler sans pression, avec pour seul objectif de prendre du plaisir… mais je suis malgré tout un peu déçu !”, confie Fèbvre. “J’ai mené 10 minutes… Je savais que je devais partir devant et c’est ce que j’ai fait mais je dois dire que j’ai pris le départ avec l’objectif de monter sur le podium car je savais que je n’étais pas le plus rapide en piste.”

Romain abordait l’épreuve de Mettet avec une préparation réduite à sa plus simple expression. “Je n’ai roulé qu’une seule fois avant la course mais nous n’avions pas grand-chose à faire”, explique-t-il. “En plus des roues, nous avons changé l’embrayage, modifié les suspensions et le frein avant. En outre, nous avons modifié l’offset de la fourche avant pour réduire l’empattement de la moto. Le team m’a aussi fourni un moteur plus adapté aux vitesses atteintes en Supermoto. Manu, mon mécanicien, était avec moi et c’était génial que de pouvoir compter sur son soutien ainsi que sur celui du team.”

Superbiker_2015-IMG_8079 copie

Romain Fèbvre a remporté le Superbiker de Mettet à deux reprises. Une première fois en 2012 avant de s’imposer à nouveau l’an dernier et ajouter ainsi son nom à un palmarès sur lequel figurent les noms de pilotes comme Georges Jobé, Stéphane Chambon, Michaël Pichon ou Stefan Everts.

“Cette année, le circuit était à nouveau l’ancien circuit routier du Superbiker et la partie terre du tracé n’avait rien de très difficile” continue l’officiel Yamaha. “C’était donc plus difficile pour moi de faire la différence par rapport aux années précédentes et je savais que je devrais me battre pour monter sur le podium. Mais c’était vraiment sympa de revoir tout le petit monde du Supermoto car je n’ai en général l’occasion que de les rencontrer à Mettet.”

Romain est à présent en route pour la Monster Energy Cup à Los Angeles, à l’invitation de son sponsor Monster Energy puis s’envolera pour le Japon pour y disputer le dernier round du championnat national sur le circuit de Sugo.

Photos: Loïc Lassence

Vos commentaires

Plus d’actu