Enduro

Cédric Cremer: “J’ai pris une bonne option sur le titre mais… rien n’est joué !”

Cédric Cremer: “J’ai pris une bonne option sur le titre mais… rien n’est joué !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

En signant son 4ème succès consécutif ce samedi à Lierneux, Cédric Cremer a sans doute fait un pas de plus vers le titre national en enduro. Son éternel rival -et champion en titre- Cédric Melotte n’a en effet rien pu faire pour contrer le pilote KTM qui s’est offert les 8 scratches de la journée. De quoi terminer la journée avec pas moins de 49 secondes d’avance sur le pilote Yamaha.

“J’aime ce type de tracé rempli de racines et de pierres glissantes mais personne n’est à l’abris d’une erreur ou d’une grosse chute. Cette fois, c’est Cédric Melotte qui en a fait les frais en accrochant une souche avec son pause-pied. Une fois qu’il s’est relevé, je me suis retrouvé juste derrière lui et on a terminé la spéciale roue dans roue. Cela m’a permis de faire le break d’entrée de jeu et de passer le reste de la journée plus relax”, explique-t-il.

“Dans la course au titre, j’ai effectivement pris une bonne option ce week-end car j’ai maintenant 9 points d’avance alors qu’il ne reste que 2 épreuves à disputer. Mais je préfère rester prudent. On l’a vu l’an passé, tout peut encore changer à la dernière seconde !”

Alors que le championnat de Belgique ne se poursuivra qu’à la fin du mois d’août, l’officiel KTM a à présent les yeux rivés sur le grand rendez-vous de l’été en matière d’enduro: les fameuses 12 Heures de la Chinelle, les 13 et 14 août. “Les 30 et 31 juillet”, poursuit Cédric, “je participerai à la 3ème manche du championnat d’Europe en Lettonie. Après cela, je retrouverai avec plaisir la KTM 500 EXC-F pour les 12 Heures de la Chinelle, à Franchimont. Je ferai équipe cette année avec Nick Triest et l’inusable Thierry Klutz !”

Photo: AS Photo

 

Vos commentaires

Plus d’enduro