Steve Piret raccroche : “J’ai l’impression d’avoir fait le tour”

Steve Piret raccroche : “J’ai l’impression d’avoir fait le tour”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le peloton des Inters de l’AMPL perdra l’an prochain l’un de ses piliers. Steve Piret vient en effet de décider de mettre un terme à sa carrière sportive. En ce qui concerne le motocross du moins puisque le Namurois compte à présent se consacrer au triathlon.

Voilà plus de 15 ans que Steve Piret accumulait les podiums à l’AMPL. Depuis son retour à la compétition au début des années 2000 après une dizaine d’année d’interruption, le Namurois anime la catégorie des Inters de la fédération luxembourgeoise. Un pilotage précis, un physique affuté, une volonté de fer et un style soigné ont fait du Namurois un des piliers de la catégorie reine de la fédération.

Une carrière marquée par un titre de champion de Printemps en 2010. Un deuxième titre lui tendait les bras l’an passé lorsqu’il chutait dans le deuxième tour de la finale à Bockholtz et se blessait. Car la carrière de Steve Piret, c’est aussi cela: de nombreuses blessures qui ont souvent empêché le Namurois de concrétiser ses objectifs.

“Les blessures à répétition, les efforts à consentir pour revenir au meilleur niveau et cette dernière chute à Recht en août dernier qui m’a laissé 4 jours à l’hôpital,… tout cela m’a fait réfléchir”, explique Steve Piret. “J’ai aujourd’hui 37 ans, récupérer le physique nécessaire pour rouler devant est d’autant plus difficile. J’ai toujours fait tout ce qu’il fallait pour rester au top, je me suis donné à 100% mais j’ai à présent l’impression d’avoir fait le tour. Sans compter que j’ai également d’autres responsabilités aujourd’hui sur le plan professionnel.”

vaux_piret

“J’ai toujours aimé me battre pour les premières places. Je serais déçu de prendre le départ d’une course en sachant que je peux au mieux espérer terminer 4ème. Ce n’est pas mon style”, poursuit-il. “Je pense avoir encore le niveau pour rouler devant mais je n’ai plus envie de prendre les risques nécessaires. A Recht, je me suis retrouvé avec une vertèbre cervicale fracturée, le sternum et 4 côtes cassées. Cela fait réfléchir !”

Le Namurois quitte-t-il pour autant définitivement le monde du motocross ? “Pour l’instant, oui”, affirme-t-il. “Je n’ai pas envie de continuer à suivre de trop près le motocross ou de m’occuper de jeunes pilotes comme le font certains. Pas pour le moment en tout cas. Je pense que ce serait difficile pour moi de vivre un week-end de courses en bord de piste. Maintenant, je ne dis pas que je ne referai pas plus tard un peu d’enduro par exemple.”

Steve piret sur le podium final de la Coupe 125cc l'été dernier.

Steve piret sur le podium final de la Coupe 125cc l’été dernier.

Pour l’heure, c’est vers le triathlon que se porte le regard de Steve. “Ce que j’aime dans le triathlon, c’est qu’on y retrouve beaucoup d’aspects sur lesquels j’ai toujours dû travailler pour me préparer pour le motocross”, explique-t-il. “C’est un sport très complet et j’ai toujours bien aimé me préparer sur le plan physique. C’est donc un nouveau challenge pour moi. Une page se tourne. Mais le moment était sans doute venu. Sur le plan de ma préparation, j’ai le plaisir de poursuivre avec Diego Garcia, avec qui j’ai déjà travaillé ces deux dernières saisons pour le motocross.”

Avant de conclure : “Je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont impliquées auprès de moi pour me permettre de rouler dans les meilleures conditions qui soient. Merci à tous ceux qui m’ont soutenus, amis, supporters, sponsors,… ainsi qu’aux différents concessionnaires qui m’ont toujours permis de disposer de matériel au top !”

Photos: Cathy Bertholomé & Kick Lahaut

Vos commentaires

Plus de motocross