Enduro FMB - Mettet

Enduro de Mettet : les réactions des pilotes

Enduro de Mettet : les réactions des pilotes
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le club de Dinant ouvrait ce week-end la saison belge d’enduro avec son épreuve de Mettet. Un parc fermé dans l’enceinte du circuit Jules Tacheny, 60 kilomètres de liaison et 2 belles spéciales par tour étaient au programme d’une ouverture de championnat disputée sous un agréable soleil printannier. Pour conclure la journée en beauté, les pilotes Inters repartaient une dernière fois dans les deux spéciales (sans liaison), ce qui portait à 10 le nombre d’étapes chronométrées pour les ténors de notre championnat national. Retour avec les principaux acteurs de la journée sur une épreuve d’ouverture qui annonce assurément une belle saison !

Cédric Melotte a géré la journée de main de maître !

Cédric Melotte (1er Inter scratch)

« Dès la première spéciale, mes concurrents directs sont allés à la faute, ça m’a facilité la tâche (rires). J’ai alors géré toute la journée, ne partant qu’une fois à la faute dans la 5ème spéciale.
Je suis bien entendu satisfait de cette victoire, d’autant qu’il y a énormément de bons pilotes cette année. Cet hiver, je me suis préparé un peu mieux que les autres années, nous sommes partis en Espagne une semaine début février et depuis, j’essaye de sortir 1 à 2 fois par semaine à moto. Je fais aussi pas mal de VTT avec mon gamin, c’est vraiment chouette. Philippe (Blondiau, ndlr) a fait de l’excellent travail aussi durant l’hiver, ma 250 WR-F marche du tonnerre ! »

Cédric Cremer (2ème Inter scratch)

Cédric Cremer est revenu de loin…

« Le début de la journée a été difficile, j’ai perdu l’avant dans la première spéciale et ma jambe s’est coincée entre la roue avant et le cadre. J’ai donc perdu une vingtaine de secondes dans l’aventure. De toutes façons, je ne me sentais pas à l’aise au matin, j’avais fait un mauvais choix de suspensions. J’ai donc changé l’amortisseur après 1 tour puis les fourches au deuxième tour. Au fil des chronos, j’avais un meilleur feeling sur la moto et je suis remonté de la 10ème à la 2ème place ! »

Dimitri Vanhoenacker (3ème Inter scratch)

«Au vu du plateau en Inters cette année, je suis assez surpris de mon résultat ici à Mettet. J’étais surtout étonné de faire de bon temps dans la SP1. Généralement, ce genre de spéciale technique et sinueuse, ce n’est pas mon truc mais j’ai un très bon feeling sur la 350EXCF. On s’est bagarré toute la journée avec Cédric Cremer, Kevin Gauniaux et le jeune Matthew Vanoevelen et cette fois, c’est Kevin et Matthew qui ont craqué (rires). Il va y avoir de beaux duels cette saison, c’est sûr ! »

2ème au scratch jusqu’à l’ultime spéciale, Kevin Gauniaux est très déçu de sa journée.

Matthew Vanoevelen (5ème Inter scratch)

« Après mon résultat au Val de Lorraine (19ème) la semaine passée, je venais ici à Mettet en toute confiance. Je savais qu’avec ma 125cc, j’allais perdre pas mal de puissance dans la spéciale « cross » mais je savais aussi que je pouvais faire de bons temps dans la spéciale « technique ». J’ai d’ailleurs fait un temps « scratch » dans celle-là ! Avec mon team B2R, la priorité sera le championnat de France et le championnat du Monde (il participera aux manches portugaises, anglaises et allemandes, ndlr) mais dès que je serai disponible, je serai sur les manches belges.»

Jérôme Martiny (7ème Inter scratch)

« La journée avait super bien débuté. Après 4 spéciales, j’étais 3ème au scratch ! J’ai fait le choix cette saison de rouler sur une petite 250 4T, j’ai donc bien conscience que lorsqu’il y aura besoin de chevaux, ce sera plus difficile. C’est exactement ce qui s’est passé aujourd’hui : je roulais très bien dans la spéciale « technique » mais dans l’autre, plus elle s’abîmait, plus je cherchais les chevaux (rires). Je suis néanmoins très satisfait de mon choix car je prends beaucoup de plaisir sur cette moto, elle est fun. Dam’s Anquety a fait de l’excellent travail.»

Max Magain (9ème Inter scratch)

« Je ne suis pas trop content de ma journée, j’ai manqué de régularité. On ne peut pas gagner en tombant autant, je crois que je n’ai pas passé une seule fois le pierrier correctement (rires). Seule consolation : j’ai réalisé 3 temps scratch sur la journée, la vitesse est donc bel et bien là !»

Marvin Bertholet remporte la catégorie Espoirs devant Boris Mazzoni.

Emile Quodbach (1er Nationaux scratch)

« Je me suis fixé l’objectif d’être champion cette saison. Je me suis entraîné durant l’hiver en conséquence. Ce matin, je partais en bout du peloton des Nationaux car je montais de catégorie. J’ai donc roulé avec prudence dans la première spéciale pour éviter de me faire « coincer » à l’un ou l’autre endroit piégeux. Ensuite, j’ai pu me libérer et remporter toutes les autres spéciales. Je me sentais particulièrement bien dans la SP1. Neuf années de trial, ça aide pour passer dans les pierres ! »

Bruno Monfort (1er Experts scratch)

« J’ai été malade toute la nuit et encore ce matin. Je pensais que je n’arriverais même pas à prendre le départ. Finalement, j’ai quand même gagné la journée mais ça s’est passé dans la douleur. Bon, je te laisse, on m’appelle sur le podium ! (rires) »

 

Propos recueillis par : J. Fraselle | Photos: Enduriste.be

Vos commentaires

Plus d’enduro

  • Vidéo : interview Erik Willems

    Vidéo : interview Erik Willems

    Yves Utens interroge Erik Willems au terme d’une manche de championnat de Belgique d’enduro à Dinant durant laquelle le pilote Husqvarna a été le seul à pouvoir maintenir Antoine Magain …
  • Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    De retour de blessure, Antoine Magain vient de remporter les deux dernières épreuves disputées dans le cadre du championnat de Belgique, à Verdun puis à Dinant. L’officiel Sherco n’est pas …
  • Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    L’avant-dernière épreuve du championnat de Belgique d’enduro se disputait ce dimanche à Dinant. Un parcours plus court que d’habitude, deux spéciales par tour seulement au lieux de 3 les années …
  • Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Après la saison cross passée au guidon d’une Kawasaki, Daymond Martens change de couleur pour la saison de sable. C’est en effet au guidon d’une Honda du team Dafy Michelin …