Motocross MXGP

Herlings court après la forme!

Herlings court après la forme!
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Jeffrey Herlings est impatient de retrouver la forme afin de pouvoir se battre avec les cadors du MXGP. Âgé aujourd’hui de vingt ans, le pilote néerlandais admet qu’il est bien rétabli de la fracture à la main droite qu’il s’était occasionnée une semaine avant de se rendre au Qatar pour le premier GP de la saison mais il admet aussi qu’il doit retrouver la vitesse, la condition et surtout la confiance avant de pouvoir prétendre aux avant-postes. Herlings est également conscient que contrairement à ce qu’il avait vécu les années précédentes en MX2, il lui faudra être à 100% de ses moyens avant d’espérer se hisser au niveau de pilotes comme Gajser, Cairoli et autre Desalle. Or, c’est loin d’être le cas en ce moment.

« Je ne souffre plus mais je ne sais pas ce qui s’est passé aujourd’hui, » a avoué Herlings après le GP de Leon au Mexique où il a terminé douzième du général. “On ne peut pas dire que j’ai fait un résultat extraordinaire. Heureusement, je dispose d’un team solide derrière moi ainsi que d’une bonne moto. Je me ressens encore un peu de ma blessure mais ce n’est pas une excuse. Particulièrement sur les grands sauts, je sens que ma blessure n’est pas tout à fait oubliée mais je ne peux pas dire non plus qu’elle me fait souffrir. J’espère que cela va aller de mieux en mieux…”

Jeffrey Herlings n’a pas pu faire mieux que douzième au Mexique

Herlings vient d’arriver en MXGP et il peut encore être considéré comme un rookie mais d’un autre côté, il connaît les performances réalisées par Romain Febvre et Tim Gajser qui sont tous deux devenus tous deux champions du monde lors de leur première participation en MXGP. Le triple champion du monde a dû revoir ses objectifs. “Le championnat du monde est déjà bien avancé et c’est sans doute impossible d’imaginer que je puisse être champion alors que j’ai près de cent points de retard sur le leader, Tim Gajser. On va actuellement se fixer comme objectifs des résultats les plus satisfaisants possibles en espérant pouvoir viser des victoires en fin de saison.”

Jeffrey Herlings ne veut sans doute pas trop penser qu’après Arco di Trento la semaine prochaine, ce sera un GP dans le sable de Valkenswaard où il n’a jamais été battu depuis sa première victoire en 2010 alors qu’il n’avait que quinze ans!

Vos commentaires

Plus de motocross