Motocross MXGP - Les réactions des pilotes

GP de Lettonie – Les réactions des pilotes

GP de Lettonie – Les réactions des pilotes
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

On a méchamment rebattu les cartes lors du GP de Lettonie. Qu’on en juge: en MXGP, Tim Gajser ne termine que 14ème en première manche et chute dans la seconde manche. Résultat des courses, si on peut dire, il perd la plaque rouge et se retrouve à 17 points de Cairoli au classement provisoire. Mais surtout, comme on le pressentait après Valkenswaard, on a pu voir à Kegums un retour en force de Jeffrey Herlings dont certains pensaient qu’il lui faudrait au moins une saison pour s’adapter à la 450. En fait, s’il continue sur sa lancée de Kegums, le pilote batave risque fort de remonter très vite et très fort au classement provisoire, ce qui va obliger les leaders actuels du championnat du monde à être très vigilants. Clément Desalle termine honorablement au pied du podium tandis que Jeremy Van Horebeek n’a pu faire mieux que neuvième. Ce n’est pas mal dans l’absolu mais cela cantonne nos compatriotes dans une lutte limitée à l’obtention d’un accessit au classement final.

En MX2, on constate à chaque GP les grandes qualités du Danois Thomas Kjer-Olsen qui a remporté son premier GP tandis que Pauls Jonass reste régulier au contraire d’autres favoris comme notre compatriote Julien Lieber ainsi que Benoît Paturel et Jeremy Seewer qui devront se reprendre rapidement s’ils veulent avoir voix au chapitre pour le titre mondial.

Prochain rendez-vous dans une quinzaine de jours à Teutschenthal, en Allemagne.

MXGP

Jeffrey Herlings (1er): «J’ai connu un week-end parfait avec uniquement des premières places, que ce soit hier dans la manche qualificative et lors des essais chronométrés ou aujourd’hui dans les deux manches du GP. Inutile de dire que je me suis senti bien durant tout le week-end d’autant que j’ai toujours été rapide sur ce circuit. »

Jeffrey Herlings : il a signé une performance brillante à Kegums et il n’en restera sans dute pas là !

Antonio Cairoli (2ème): « Je ne peux pas dire que je suis entièrement satisfait de mon résultat même si c’est vrai que je quitte Kegums avec la plaque rouge de leader au classement provisoire. En fait, j’ai envie de me battre chaque week-end pour la victoire mais bon, je ne dois pas faire la fine bouche et globalement, j’ai eu un week-end très satisfaisant. »

Antonio Cairoli : il voulait mieux qu’une deuxième place… ou il voulait simplement faire mieux que Herlings !

Evgeny Bobryshev (3ème): »Tout s’est bien passé aujourd’hui et c’est toujours agréable de terminer sur le podium. A Valkenswaard, j’avais des problèmes de santé et c’est vrai que ma préparation pour Kegums n’a pas été idéale vu que j’ai dû me rétablir de mes problèmes. J’aime vraiment bien le circuit ici mais c’est vrai qu’il était très difficile aujourd’hui, particulièrement lors de la seconde manche. Je ne suis pas loin de chez moi ici et j’ai pas mal de supporters qui sont venus m’encourager. Je sus impatient d’être à nouveau à 100%. J’espère que Tim, mon coéquipier, n’est pas trop mal en point après sa terrible chute d’aujourd’hui (selon les dernières informations, Gajser devrait s’en tirer avec quelques ecchymoses mais rien de plus sérieux, NDLR. »

Evgeny Bobryshev: le pilote russe a encore fait preuve d’une belle régularité à Kegums

Clément Desalle (4ème): « Après une course difficile à Valkenswaard il y a deux semaines, c’était agréable de connaître un bon week-end ici. Je n’ai pas pu m’entraîner comme d’habitude après Valkenswaard car mes côtes me faisaient encore souffrir et je n’ai d’ailleurs pu me qualifier qu’en huitième position samedi. Malgré cela, j’ai réussi le holeshot dans la première manche. J’ai malheureusement commis une petite erreur après quelques virages et Herlings m’a dépassé. Je suis malgré tout resté deuxième et j’ai été en bagarre avec Bobryshev. Celui-ci m’a dépassé une fois mais je l’ai redépassé aussi vite. J’ai ensuite creusé le trou par rappoprt à lui afin d’être à l’aise pour protéger ma deuxième place. Mon second départ n’a pas été aussi bon car j’ai connu un petit problème avec la grille mais je suis rapidement remonté à la sixième place pour terminer cinquième, un pilote se trouvant devant moi étant victime d’une chute. J’ai scoré le même nombre de points que Cairoli et Bobryshev mais j’échoue au pied du podium car ils ont réussi un meilleur résultat dans la seconde manche, ce qui est prévalant. »

Clément Desalle : il échoue au pied du podium

Gautier Paulin (5ème): « C’était vraiment un GP loin d’être évident et je suis content que nous repartions après avoir récolté des bons points. En effet, le circuit était difficile mais c’était le cas pour tout le monde et il n’y a pas d’excuses à faire valoir de ce côté-là. Pour être honnête, après ma victoire à Valkenswaard, je m’attendais à un meilleur résultat mais les choses ne se sont pas déroulées comme je l’espérais. Ce week-end, on a travaillé dur pour rendre la moto la plus performante possible et nous sommes arrivés à trouver de bons réglages pour dimanche. Deux mauvais départs m’ont malheureusement rendu la vie plus difficile et j’ai fait de mon mieux pour rester aussi près que possible des pilotes de tête. Dans la deuxième manche, en plus, j’ai calé le moteur et j’ai fait une petite chute. Finalement, je termine deux fois septième avec une cinquième place au général, ce qui n’est pas mal compte tenu des circonstances. Nous allons continuer à travailler en vue des GP à venir. »

Gautier Paulin: il espérait continuer sur sa lancée de Valkenswaard!

Max Anstie (6ème): « J’ai apprécié de faire mon retour après ma blessure et je crois que c’est le plus important. J’étais un peu mal à l’aise lors de la manche qualificative mais on rythme s’est amélioré au fur et à mesure du week-end. Dimanche, j’ai roulé deux manches consistantes tout en roulant à mon rythme. J’ai complètement oublié mes blessures et j’ai roulé simplement mes propres courses sans me préoccuper d’autre chose. Dans la première manche, je suis parti au-delà de la vingtième place et je suis parvenu à terminer à la neuvième place. Mon départ n’était pas bon non plus dans la deuxième manche mais je me suis mis la tête dans le guidon et j’ai poussé pour finalement terminer à la septième place. C’est mon meilleur résultat de manche en MXGP et cela montre que la vitesse est bien là. Je vais continuer de travailler pour encore améliorer mes résultats à l’avenir. »

Max Anstie : le Britannique a signé un bon retour à la compétition

Max Nagl (7ème): « Je suis vraiment satisfait de mon pilotage tout au long du week-end. J’ai effectué une excellente manche qualificative samedi en réalisant le holeshot et en menant une grande partie de la course. J’étais vraiment motivé pour ce dimanche d’autant que la moto marchait du tonnerre. Malgré deux mauvais départs, j’ai poussé très fort dans les deux manches. Dans la première manche, j’ai chuté légèrement alors que je me battais à l’intérieur du top dix et je termine finalement onzième. Dans la deuxième manche, je suis remonté de la dix-huitième place pour terminer huitième sur la ligne d’arrivée. Je suis satisait de ma septième place au classement général surtout sur un circuit aussi exigeant. Je suis aussi heureux de rentrer entier à la maison car je vais ainsi pouvoir travailler dur pour bien me préparer en vue de ‘mon’ GP à Teutschenthal dans deux semaines. »

Max Nagl : rentré entier de Lettonie, il va pouvoir se préparer sereinement pour son GP dans quinze jours à Teutschenthal

Jeremy Van Horebeek (9ème): « Le week-end avait bien commencé mais je me suis fait mal au dos hier bien que je ne sois pas tombé. Ce matin, je souffrais vraiment beaucoup. Pourtant, la première manche ne s’est pas mal déroulée. En effet, j’ai mordu sur ma chique et je termine sixième. Dans la deuxième manche, je suis tombé deux fois mais j’ai fait abstraction de ma douleur afin de récolter autant de points que possible. Ce n’était pas un bon week-end mais le championnat reste très ouvert. »

Jeremy Van Horebeek : un week-end à oublier pour notre compatriote!

Arminas Jasikonis (10ème): « Aujourd’hui, je me sentais vraiment super bien. Dans la première manche, je suis bien parti mais quelqu’un m’a poussé par derrière dans le premier virage, je suis allé un peu large et j’ai perdu quelques places. Je suis malgré tout remonté de la dixième à la septième place et je sentais que je pouvais encore remonter davantage mais la moto a connu alors quelques problèmes et j’ai dû abandonner, ce qui était évidemment décevant. Dans la seconde manche, j’avais l’impression que je pouvais réaliser le holeshot même si certaines personnes disent que c’est une affaire de chance et c’est ce qui est arrivé! Après mon holeshot, j’ai mené pendant une dizaine de minutes et c’était fantastique avec tous ces Lithuaniens présents autour du circuit. C’était vraiment agréable de se trouver en tête. Ensuite, je suis devenu un peu fatigué mais je termine malgré tout troisième. C’était complètement dingue. Je dois ici remercier Stefan (Everts) et tout le team. L’hiver n’a pas été facile mais nous avons réalisé de gros progrès et ce top-trois est une belle récompense pour tous ceux qui ont travaillé dur pour arriver à ce résultat. Merci à tous ceux qui m’ont aidé et merci aussi à mes supporters qui m’ont encouragé. »

Arminas Jasikonis: le pilote lithuanien se souviendra longtemps de sa deuxième manche!

MX2

Thomas Kjer-Olsen (1er)) : « Cela a été un incroyable GP en ce qui me concerne. Depuis la victoire dans la manche qualificative pour remporter une victoire nette dans la première manche puis me battre pour une deuxième place dans la seconde manche afin d’assurer une victoire au classement général, je dois sincèrement dire que je suis très heureux de la manière dont les choses se sont déroulées ici en Lettonie. Nous avons fait des progrès constants depuis le début de la saison et cela se traduit clairement dans nos résultats. En même temps que la victoire au classement général, je suis très atisfait d’avoir roulé comme je le voulais. En effet, je suis resté calme et concentré et même lorsque j’ai dû effectuer des dépassements délicats en deuxième manche, j’ai pris mon temps pour que les choses se passent au meilleur moment. Cette victoire va me donner un surcroît de confiance. Je n’aurai plus la pression pour réaliser une première victoire et je vais désormais prendre chaque course l’une après l’autre. »

Thomas Kjer-Olsen: première victoire en GP pour le pilote danois!

Pauls Jonass (2ème): «Je n’ai pas pu l’emporter devant me supporters mais je suis malgré tout satisfait de ma seconde manche qui me permet de terminer deuxième au classement général. Ici, je voulais tout simplement rester sur mes deux roues et ne pas commettre d’erreurs; j’y suis arrivé. »

Pauls Jonass: il pense surtout au classement final…

Conrad Mewse (5ème):  « Je suis vraiment heureux de ma performance en Lettonie. Nous avions apporté d’importants changements à la moto au cours de ces dernières semaines qui m’ont aidé à me sentir plus à l’aise sur la moto. J’ai décidé aussi de retourner en Grande-Bretagne pour être plus proche de ma famille. Mentalement, je me sens beaucoup plus fort et cela s’est traduit dans les résultats. Ma vitesse a été excellente dans les deux manches. Je suis très bien parti dans la première manche et je termine neuvième. Je suis également bien parti dans la deuxième manche et j’ai tout donné pour finalement terminer troisième, ce qui constitue mon meilleur résultat en GP jusqu’à présent. Nous allons continuer ainsi pour les prochains GP. »

Conrad Mewse: son rapprochement près de sa famille lui a fait du bien…

Julien Lieber (7ème): «Je suis tombé dans la deuxième manche alors que j’étais en seconde position. La chute était spectaculaire mais je suis parvenu à vite repartir pour terminer finalement huitième, ce qui me donne une septième place au général. »

Julien Lieber: il aurait pu se faire mal…

Benoît Paturel (8ème): « Cela a été un week-end difficile pour moi. J’espère d’ailleurs que cela aura été le dernier week-end aussi pénible. Il faut que je fasse du travail sur moi-même afin de trouver une façon d’être meilleur. Dans la première manche, j’ai vraiment très mal roulé. Dans la deuxième manche, cela a été un peu mieux mais pas comme je le veux. Il va falloir que je continue à travailler. Je suis d’ores et déjà concentré sur Teutschenthal. »

Benoît Paturel : il faut qu’il fasse du travail sur lui même…

Jeremy Seewer (9ème): « La première manche s’est vraiment bien déroulée. J’ai réalisé un bon départ et je poussais fort pour arriver dans le top trois. J’ai alors commis une petite ereur qui m’a fait perdre quatre ou cinq secondes. Je suis ensuite arrivé assez vite dans les parages de Pauls Jonass mais celui-ci roulait très intelligemment et il m’a fallu pas mal de temps pour enfin pouvoir le dépasser. Sur le plan moral, c’était évidemment super et j’étais impatient de me retrouver en deuxième manche. J’ai d’ailleurs réussi un excellent départ dans cette manche mais en plein virage, j’ai mis un peu trop de gaz et je suis parti en glissade. Si on ne roule pas à la limite à cet endroit, ce n’est pas difficile de perdre de nombreuses places. J’étais à ce moment assez confiant de pouvoir remonter le peloton et de revenir sur le trio de tête mais alors que j’entamais ma remontée, quelqu’un n’a rien trouvé de mieux que de venir couper ma trajectoire; j’ai touché sa roue arrière et je suis passé au-dessus du guidon. Heureusement, je n’étais pas blessé mais un autre pilote est venu heurter ma moto. Celle-ci était abîmée au niveau du sous-cadre mais cela ne m’a pas empêché de remonter mais ensuite, j’ai perdu mon échappement et j’ai dû abandonner. Tout cela est évidemment frustrant mais on ne peut rien y changer. Je ne vais certainement pas me décourager et je suis impatient d’être au prochain GP pour me battre devant. »

Jeremy Seewer: un abandon qui ne décourage pas le pilote suisse…

Brent Van Doninck (20ème): « Ce matin, en sortant d’un virage rapide, la moto m’a tiré un peu sur les bras et un muscle – m’a-t-il semblé – est venu se coincer dans mes côtes. C’était vraiment douloureux et j’ai pensé que je n’allais pas pouvoir rouler car je ne pouvais plus respirer ni me bouger normalement. J’ai malgré tout pris le départ de la première manche mais je n’avais aucune force tellement mes côtes me faisaient souffrir. C’est ainsi qu’après avoir atterri après un petit saut, je suis presque passé au-dessus de mon guidon. C’est comme ça que je suis tombé et que je n’ai pas pu continuer. J’ai encore participé à la deuxième manche mais je ne me sentais pas bien, surtout au début. J’ai fait de mon mieux et c’est ainsi que j’ai pris quelques points; je n’ai pas perdu de places au clasement provisoire. J’irai voir un médecin dès mon retour en Belgique et j’espère être prêt pour le GP d’Allemagne. »

Brent Van Doninck: une douleur aux côtes lui a pourri son week-end…

Vos commentaires

Plus de motocross