Motocross MXGP - News

Benoît Paturel espère pouvoir reproduire l’effet ‘rookie’ en MXGP !

Benoît Paturel espère pouvoir reproduire l’effet ‘rookie’ en MXGP !
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

 Trois des pilotes qui, atteints par la limite d’âge, vont devoir faire le grand saut dans la prestigieuse catégorie MXGP espèrent poursuivre la tendance actuelle qui veut qu’un ‘rookie’ est désormais capable de se retrouver immédiatement en haut du classement. Benoît Paturel est un de ceux-là du moins, il l’espère sur base des résultats récoltés durant trois dans le team Kemea Yamaha.

Paturel sera rejoint en MXGP par Julien Lieber et Jeremy Seewer, deux pilotes abonnés aux premières places cette saison en MX2. On considère que sa taille et sa technique devraient permettre à Benoît Paturel de se familiariser rapidement avec une moto plus grosse et il pourrait suivre en cela l’exemple de Romain Febvre qui après avoir terminé troisième du championnat MX2 en 2014 avait été sacré champion du monde en MXGP l’année suivante.

Paturel, on s’en souvient, avait livré un duel de toute beauté avec Pauls Jonass lors du GP d’ouverture cette saison au Qatar. Par la suite, le Français a connu des problèmes avec ses départs mais on n’a jamais remis pour autant en cause sa vitesse comme on a pu le constater lors du GP de Lombardie lorsqu’il est remonté dans la deuxième manche de la dernière à la septième place. Il avait réalisé des performances équivalentes en Russie et au Mexique. Paturel, c’est vrai, auraît dû réaliser plus que ses deux podiums mais malgré tout, il reste une recrue de choix pour les teams oeuvrant en MXGP et qui cherchent des pilotes susceptibles de créer la surprise. Jeffrey Herlings, Max Anstie et Arnaud Tonus ont tous trois gouté au champagne des podiums pour leur première saison en MXGP.

On s’attendait à ce que Paturel monte plus souvent sur le podium cette saison

Seewer restera dans la stucture Suzuki suite au départ probable de Kevin Strijbos mais en ce qui concerne Julien Lieber, on ne sait pas grand-chose sinon qu’il pourrait utiliser en MXGP sa structure actuelle. Paturel quant à lui, a d’ores et déjà discuté avec plusieurs teams. Tonus est tranquille puisqu’il a été confirmé chez Yamaha voici quelques jours.

“Nous sommes tous excités en ce qui concerne les possibilités de Benoît”, nous a confié en exclusivité son agent Gérard Valat. « Cela a été une saison difficile sous maints aspects mais Benoît est un des pilotes les plus costauds et les plus compétents dans la catégorie MX2 et nous sommes persuadés qu’il pourra trouver sa place dans une catégorie MXGP extrêmement compétitive. Benoît va montrer encore pas mal de choses cette saison en MX2 mais nous espérons pouvoir annoncer au plus tôt dans pour team il roulera en MXGP l’an prochain. »

Depuis 2009, seuls trois pilotes ont remporté le championnat MXGP (anciennement MX1) lors de leur première participation: Antonio Cairoli, en 2009, Romain Febvre en 2015 et Tim Gajser en 2016.

Vos commentaires

Plus de motocross