Motocross MXGP - Agueda

GP du Portugal – Les réactions des pilotes

GP du Portugal – Les réactions des pilotes
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Antonio Cairoli a remporté une deuxième victoire d’affilée hier à Agueda, son plus sérieux adversaire étant son coéquipier Jeffrey Herlings qui termine à égalité de points avec le pilote italien. Sur la troisième marche du podium, on trouve le pilote lituanien Arminas Jasikonis qui est en train de s’affirmer dans le championnat MXGP. Romain Febvre et Max Nagl clôturent le top-cinq avec trente-quatre points chacun. Du côté des Belges, Clément Desalle n’a pu faire mieux que huitième, ce qui est une déception au même titre qu’en ce qui concerne Jeremy Van Horebeek qui a récolté six petits points.

En MX2, Jeremy Seewer remporte également une seconde victoire de rang mais il ne parvient pas à grignoter des points au leader du classement provisoire Pauls Jonass qui termine deuxième avec un nombre de points identique. Thomas Covington, Thomas Kjer-Olsen et Benoît Paturel clôturent sans surprise le top-cinq. Chez nos compatriotes Brent Van Doninck termine septième tandis qu’il faut descendre à la seizième place pour trouver Julien Lieber.

Le championnat va s’arrêter durant trois semaines et reprendra le vingt-trois juillet à Loket, en République Tchèque

MXGP

Antonio Cairoli (1er): «Je me sens bien. C’est la première fois que je gagne ici à Agueda sur une KTM. J’ai gagné pas mal de GP ici mais ces dernières années, j’avais des problèmes. C’est un circuit agréable avec un beau tracé. La surface n’est plus la même non plus. Je suis heureux de ma victoire en même temps que de ma position au championnat. Je suis impatient d’être sur chaque GP. »

Antonio Cairoli: un pilote en pleine confiance…

Jeffrey Herlings (2ème): « Je suis frustré mais il faut reconnaître que Tony (Cairoli) était vraiment bon. Dans la deuxième manche, il y avait vraiment beaucoup de pilotes entre lui et moi. Je suis presque parvenu à revenir sur lui puis j’ai commis quelques petites erreurs et c’était fini pour moi. Je suis malgré tout content de mes quarante-sept points pour le championnat. »

Jeffrey Herlings: le pilote néerlandais se rend compte que Cairoli n’est pas un oiseau pour le chat Herlings !

Arminas Jasikonis (3ème): « Le week-end a été difficile mais cela valait la peine puisque j’ai obtenu un podium. Dans la première manche, je suis parti aux environs de la cinquième place mais je suis remonté assez vite en dépassant même Herlings. J’étais alors deuxième derrière Cairoli mais vers la moitié de la course, je me suis rendu compte qu’une fois qu’il accélérerait, il faudrait que je le laisse partir. C’est alors que Herlings m’a dépassé. J’avais Nagl derrière moi mais à distance respectable de sorte que je suis parvenu à conserver ma troisième place. Dans la seconde manche, cela a été vraiment pénible. Je me suis retrouvé à un moment cinquième après une petite erreur sur un saut. J’ai roulé la majorité de la manche à la cinquième place, en fait, et j’avais Gajser et Nagl devant moi. Je savais que si je laissais Nagl devant, je ne pourrais pas monter sur le podium. Je me suis donc décidé à attaquer Gajser et Nagl et je suis arrivé à les dépasser tous les deux pour terminer troisième et ainsi monter sur mon premier podium au classement général. Je tiens à remercier Stefan (Everts), tout le team et bien sûr ma famille pour leur soutien. Ce n’est que le début d’une aventure qui sera encore plus belle à l’avenir. »

Arminas Jasikonis: le pilote qui monte, qui monte…

Romain Febvre (4ème): «J’ai bien piloté mais mes départs ont été mauvais dans les deux manches.Dans la première manche, j’ai attrapé mal au bras droit et j’ai dû ralentir un peu afin de reprendre mon souffle et ainsi calmer la douleur au bras. Cela a marché mais je n’ai évidemment pas pu rouler comme je l’aurais souhaité. Dans la seconde manche, j’ai complètement raté mon départ; j’étais au-delà des quinze premiers. J’ai bien roulé mais en dépensant pas mal d’énergie pour remonter à la quatrième place. Bref, il faut que je soigne mes départs. »

Romain Febvre: les conditions étaient visiblement pénibles ce week-end au Portugal…

Max Nagl (5ème): « Dans l’ensemble, cela a été un week-end très positif. J’ai réussi de bons départs dans la manche qualificative ainsi que dans les deux manches aujourd’hui, ce qui m’a permis d’adopter un bon rythme dans la course. Dans la première manche, j’ai vraiment bien roulé. Je suis parvenu à rester avec les pilotes de tête et je termine finalement quatrième. Dans la seconde manche, j’ai roulé à fond pour obtenir un podium au classement général mais à dix minutes de la fin, j’ai commencé à être très fatigué. C’est décevant de n’avoir pas pu obtenir de podium mais d’un autre côté, je sais que la vitesse est bien là. Nous avons maintenant trois semaines de repos et je vais en profiter pour encore soigner davantage ma condition physique en vue de la seconde moitié de la saison. »

Max Nagl: une régularité exemplaire…

Tim Gajser (6ème): « Je suis très content de ma journée. Cela va mieux à chaque course, petit à petit. Dans la première manche, je ne suis pas bien parti et j’avais mal à l’estomac, ce qui n’est pas l’idéal pour rouler mais j’ai fait avec. La seconde manche s’est nettement mieux déroulée. Je ne me suis pas senti mal même si le circuit était devenu difficile. Nous avons maintenant trois semaines devant nous et je vais en profiter pour soigner ma revalidation afin de revenir plus fort pour le GP de la République Tchèque. »

Tim Gajser: il devrait être complètement rétabli à Loket…

Arnaud Tonus (7ème): « Cela n’a pas été évident avec ma mauvaise place sur la grille. Je n’ai réussi aucun bon départ. Dans la première manche, cela m’a pris du temps de remonter mais sur la fin, je me sentais vraiment bien. Dans la seconde manche, j’étais  très bien dans les premiers tours et je me suis retrouvé assez vite dans le top-dix. Ce n’était donc pas mal sinon que je n’ai pas pu garder mon rythme très longtemps car je suis devenu fatigué, ce qui m’a fait perdre quelques places. Dans l’ensemble, c’était malgré tout très positif. Je me rends compte qu’il faudra que je travaille pour garder le même rythme durant toute la course. »

Arnaud Tonus: maintenir un bon rythme durant toute la manche…

Clément Desalle (8ème): «Les problèmes ont commencé lors de la manche qualificative lorsque je suis tombé tout de suite après le premier virage après un dérapage de ma roue arrière. Cela m’a semblé d’ailleurs bizarre car je ne poussais pas tellement fort. Peut-être est-ce quelqu’un qui m’a touché. Dans la première manche aujourd’hui, je suis parvenu à bien partir pour me retrouver cinquième et terminer sixième. Lors du second départ, quelqu’un est tombé devant moi et m’a entraîné avec lui. Je suis parvenu à remonter dixième après être reparti de la dernière place. C’est sûr que je ne suis pas content de mon résultat car sur un circuit comme celui-ci, j’aurais pu marquer davantage de points. Pour rester positif, je peux d’ores et déjà dire qu’avec le team, nous savons sur quoi travailler pour encore améliorer nos réglages. Je sais également ce que je vais faire durant les trois semaines qui viennent mais d’abord, je vais me reposer un peu vu que je me suis fait mal à un doigt et à des côtes lors de ma chute de samedi. »

Clément Desalle: un résultat en demi-teinte…

Max Anstie (9ème): « Après avoir goûté au podium la semaine dernière en Italie, je pensais que j’allais pouvoir reproduire un résultat semblable au Portugal. Connaissant le circuit pour y avoir roulé les années précédentes, je m’étais préparé mentalement pour ce week-end. Or, le circuit a beaucoup changé. Il est maintenant bosselé, glissant à certains endroits et contient énormément de pierres. Le fait de n‘avoir pas réussi un bon résutat dans la manche qualificative ne m’a pas aidé pour les départs même si j’ai fait de mon mieux pour gagner des places dans les deux manches. Avoir obtenu une dixième place puis une huitième, ce n’est pas si mal compte tenu du niveau de la compétition. Je sais que je suis costaud et je sais ce dont je suis capable de sorte que l’objectif est maintenant de continuer à travailler aussi dur qu’on le fait actuellement et d’espérer ainsi obtenir de meilleurs résultats. Durant les trois semaines qui viennent, je vais travailler dur afin de franchir encore une étape avec mon pilotage et ma préparation physique. »

Max Anstie: les dimanches se suivent … mais ne se ressemblent pas !

Evgeny Bobryshev (10ème): « Cela a été un peu mieux aujourd’hui qu’hier car je me sentais plus à l’aise sur la moto en même temps que j’avais moins peur pour mon épaule blessée. Je constate qu’après vingt minutes environ, la douleur revient, ce qui m’oblige à ralentir. Le terrain était tellement bosselé que cela a encore été pire dans la seconde manche. J’ai ralenti dans les deux manches pour ne pas tomber et c’est ainsi que des pilotes m’ont dépassé sur la fin. J’ai encore beaucoup de travail à effectuer pour être complètement rétabli de ma blessure. J’ai de la chance d’avoir un tel soutien de mon team et de ma famille. C’est une situation difficile à vivre car les choses allaient super bien avant ma blessure. J’ai un sentiment mitigé fait de frustration et de joie concernant la journée d’aujourd’hui. Les trois semaines qui viennent seront importantes en ce qui concerne mon rétablissement et mon retour à Loket. »

Evgeny Bobryshev: les trois semaines qui viennent seront les bienvenues pour le pilote russe qui a visiblement du mal à se refaire une santé…

Gautier Paulin (12ème): «Cela a été un week-end difficile pour tout le monde. Le circuit n‘offrait pas beaucoup de trajectoires et c’était donc important d’obtenir un bon résultat dans la manche qualificative mais je n’y suis pas arrivé. La première manche a été très rapide. Comme je n’avais pas réussi un bon départ, j’ai dû me contenter d’une douzième place. Par contre, dans la deuxième manche, mon départ a été nettement meilleur et je me suis retrouvé en train de me battre pour une place dans le top-cinq. Alors que j’étais dans un virage serré, j’ai commis une erreur et j’ai calé mon moteur, ce qui m’a coûté énormément de temps. C’est bien d’avoir une pause dans le championnat. Cela va permettre de récupérer afin de revenir encore plus fort à Loket. »

Gautier Paulin: le pilote français aspire visiblement à un peu de repos…

Jeremy Van Horebeek (18ème): «Cela a été un week-end difficile même si j’y étais préparé avant de venir. Je me suis éveillé ce matin en ayant très mal suite aux courses d’hier. C’est vrai que le circuit était encore plus difficile. Lors des dix premières minutes des deux manches, je me sentais assez bien mais je me suis pris une grosse pierre dans le visage qui m’a cassé mes verres de lunette et m’a blessé à l’oeil puis j’ai reçu une pierre sur un doigt. Ce n’est pas comme cela qu’on veut commencer une course! Maintenant, on a trois semaines pour préparer Loket, cela devrait être assez pour revenir plus fort pour cette course. »

Jeremy Van Horebeek: un week-end un peu confus pour notre compatriote…

MX2

Jeremy Seewer (1er): « Cela a été un week-end fantastique! Je viens de remporter deux GP d’affilée et cette victoire était certainement une des plus belles. C’est sûr que cela n’a pas été facile et il a fallu travailler dur, surtout lors des bagarres avec Jonass, mon rival pour le titre. Je suis particulièrement content de la seconde manche; j’ai connu un meilleur départ et je pouvais suivre les deux pilotes devant moi. J’avais aussi trouvé de bonnes trajectoires, ce qui m’a permis de faire la différence. Mon départ dans la première manche n’avait pas été génial, pas suffisamment en tout cas pour me permettre de suivre les deux pilotes lorsqu’ils ont commencé à creuser un trou. Heureusement, je suis parvenu à doubler Covington dans le dernier tour, ce qui m’a permis de terminer deuxième et de remporter le classement général. Hier, nous avions modifié des réglages pour adapter la moto au circuit qui est vraiment particulier. Cela m’a donné entière satisfaction. Je suis d’ores et déjà impatient d’être sur les prochains GP. J’aime bien Loket ainsi que Lommel où je vis désormais la plupart du temps. Cela sera aussi génial lorsque nous irons chez moi en Suise pour le troisième GP à venir. »

Jeremy Seewer: on avait visiblement la banane hier dans le team de Stefan Everts…

 Pauls Jonass (2ème): «En ce qui concerne le championnat, nous n’avons rien gagné mais nous n’avons rien perdu ce week-end. Je suis assez content de la manière dont le week-end s’est terminé. Je ne me sentais pas complètement à l’aise mais on récolte malgré tout quarante-sept points, ce qui est bon pour le championnat. »

Pauls Jonass: objectif championnat !

Thomas Covington (3ème): «C’est un nouveau week-end positif et je suis vraiment satisfait de mes résultats ici au Portugal. Une fois de plus, la vitesse était bien là pour me battre pour la victoire et cela, c’est vraiment important pour le reste du championnat. Pour être honnête, j’étais assez à l’aise sur ce circuit. J’ai inauguré le week-end avec une victoire dans la manche qualificative et psychologiquement, c’était un plus pour aujourd’hui. Malgré la chaleur, j’ai réussi deux bonnes manches. Dans la première manche, j’ai été assez vite en tête et je suis parvenu à rester à l’avant durant plusieurs tours avant de devoir me contenter d’une troisième place. Dans la deuxième manche, j’ai réussi le holeshot et j’ai pu mener la première partie de la course. Honnêtement, cela fait du bien d’être devant! A la fin de la manche, je me suis senti un peu fatigué. Je suppose que tous ces voyages ainsi que la chaleur qui régnait au Portugal n’ont pas facilité les choses à ce niveau. Bref,’ai encore dû me contenter de la troisième place. Je suis impatient de revenir encore plus fort à Loket. »

Thomas Covington: magré la fatigue et la chaleur, une excellente troisième place pour le pilote américain…

Thomas Kjer-Olsen (4ème): «J’avais la vitesse ce week-end mais quelques erreurs ne m’ont pas permis de me battre pour le top-trois. Dans l’ensemble, je suis quand même satisfait de la manière dont les choses se sont déroulées au Portugal. J’ai réussi une belle quatrième place dans la manche qualificative. Dans la première manche, j‘ai téussi un bon départ et j’ai pu me battre pour la quatrième place. Par contre, dans la deuxième manche, mon départ a été moins bon. Alors que j’essayais de remonter, je me suis accroché avec quelqu’un, ce qui m’a fait perdre pas mal de places. Heureusement, il me restait du temps pour riposter de sorte que petit à petit, je suis parvenu à remonter à la cinquième place. C’est bien d’avoir sauvegardé des points pour le championnat. Celui-ci est encore long et tout peut arriver. Je suis troisième au classement provisoire et je vais travailler dur pour rester dans le haut du tableau. »

Thomas Kjer-Olsen: rigueur et régularité sont des maître-mots pour le pilote danois…

Benoît Paturel (5ème): « J’ai fait de mon mieux aujourd’hui. J’ai dû rouler à partir d’un mauvais départ vu ma place sur la grille mais je suis parvenu à remonter à chaque fois et je suis optimiste pour les prochains GP. »

Benoît Paturel (ici en conversation avec Jeremy Van Horebeek): une mauvaise place sur la grille et des résultats fatalement mitigés…

Brent Van Doninck (7ème): « J’ai effectué deux mauvais départs mais je me sentais mieux qu’hier. Dans la première manche, je suis remonté jusqu’à la neuvème place tandis que dans la deuxième manche, je suis mieux parti, ce qui m’a permis de terminer septième. Je suis satisfait de ces résultats. Nous avons une coupure de trois semaines et je vais en profiter pour soigner mon poignet et voir ce que nous pouvons faire quand je n’aurai plus de problème de ce côté-là. »

Brent Van Doninck: trois semaines pour soigner son poignet…

Vos commentaires

Plus de motocross