Motocross MXGP - News

Seewer frustré par la tactique de ses concurrents en course

Seewer frustré par la tactique de ses concurrents en course
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Sur le ton de l’ironie, Jeremy Seewer a déclaré au soir du GP de la République Tchèque qu’il ne savait pas qu’une seconde place pouvait avoir un goût aussi amer. Le pilote suisse a poursuivi en faisant état des difficultés qu’il avait rencontrées pour dépasser Jorge Prado lors de la seconde manche. Il a fallu en effet dix tours au pilote Suzuki pour dépasser l’Espagnol. Dans ses déclarations après la seconde manche, Seewer a déclaré avoir eu l’impression que Prado, second à ce moment de la course, avait empêché le groupe de chasse de se lancer à la poursuite de Jonass alors que le circuit rendait déjà suffisamment difficiles les dépassements.

« C’est la course, et personne n’a rien fait d’interdit mais c’est frustrant, » a ajouté Seewer. « Je suis tombé parce que Prado est très malin. Il savait que j’allais le dépasser et il s’est arrêté au milieu de l’ornière et j’ai heurté sa roue arrière. »

« Je ne peux pas lui en vouloir, il est fûté et c’est un bon pilote mais c’était frustrant de voir Pauls le dépasser aussi facilement tandis que moi, j’ai perdu énormément de temps alors que j’aurais pu aller plus vite. Je dois accepter cet état de chose et, encore une fois, je ne peux pas leur en vouloir car j’aurais fait la même chose si cela avait été mon coéquipier qui avait été à la place de Pauls. C’est le jeu d’équipe. »

Jorge Prado Garcia: pour Seewer, l’Espagnol a simplement fait jouer l’esprit d’équipe, ce que lui même aurait fait dans son cas.

Pauls Jonass semblait s’amuser un peu des commentaires du Suisse. En effet, le Letton avait eu besoin de pratiquement toute la première manche pour dépasser son jeune coéquipier alors qu’il tentait de s’emparer de la seconde place derrière Thomas Covington. On notera aussi que les deux coéquipiers de chez KTM ne se sont pas fait de cadeaux lors de plusieurs GP cette saison. Prado manque certes d’expérience mais pas de vitesse ni d’habileté en course.

Au classement provisoire, le retard de Seewer sur Pauls est passé de trente-huit à quarante-sept points à Loket alors qu’il reste trois cents points à disputer pour un total de six GP. Sa Suzuki RM-Z250 a eu du mal à faire jeu égal avec la KTM 250 SX-Fs lors des départs et Prado semblait être plus rapide sur les sorties de virage ce dernier dimanche. Interrogé sur le fait de savoir si ce n’était pas cela qui avait fait la différence, Seewer a été catégorique. « Pas du tout, » a-t-il affirmé, »Nous avons encore progressé sur à ce niveau durant ce week-end et j’ai pu m’en rendre compte lors de la deuxième manche. Tout le monde sait que chaque manufacturier à ses propres atouts et, c’est un fait, KTM a des moteurs puissants mais nous, de notre côté, nous avons aussi nos points forts. »

Texte: A. Wheeler

Vos commentaires

Plus de motocross