Essai AJP 150 et 250 MX

Deux AJP développées pour le motocross : plaisir et efficacité

Deux AJP développées pour le motocross : plaisir et efficacité
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

AJP entend bien se faire une place sur le marché du motocross. Bien connue dans le monde de l’enduro pour ses machines “loisirs” qui n’en oublient pas pour autant de se montrer performantes; la marque portugaise s’attaque, sous l’impulsion de son importateur pour la Belgique et le Luxembourg, aux circuits de cross. Et le projet est déjà plus qu’abouti puisque une PR5 250 MX et une 150 MX roulent déjà. Nous les testons pour vous…

Si vous ne connaissez pas encore la marque AJP, sachez qu’elle est pourtant bien connue de nombreux enduristes. La marque fondée par Antonio Pinto existe en effet depuis 1987 avec comme philosophie de proposer des machines abordables dans tous les sens du terme : de motos faciles, accessibles à tous les pilotes, quel que soit leur niveau de pilotage ou d’expérience, mais aussi des motos qui, malgré un degré de finition qui n’a rien à envier à d’autres marques, restent accessibles financièrement avec des tarfis bien en-deçà de ceux pratiqués par la concurrence. Ce qui n’empêche que les performances puissent être au rendez-vous. Les cinq titres consécutifs conquis par la marque entre 1996 et 2000 sur le championnat portugais d’enduro devraient suffire à nous en convaincre.

 

 

Une 150 réservée aux kids, une 250 pour les plus grands : voilà ce que propose aujourd’hui AJP dans sa toute nouvelle gamme “MX”. Deux belles machines, aux finitions et à l’équipement soignés, que nous avons réunies sur un même circuit le même jour. Nos pilotes pour nous en dire plus sur le potentiel des belles portugaises : Nyls Kessen, engagé sur le championnat d’Europe 150 ces deux dernières saisons, et Yente Dourte, notre essayeur “maison”, toujours actif chez les Inters MX2 de la MCLB. Quelques réglages d’usage pour les guidons et les différentes commandes et nos deux pilotes peuvent s’élancer…

 

 

Qu’a pensé Nyls de la 150 ?

Dès le premier coup d’oeil, la moto paraît très belle, on dirait un peu un mix entre une Husqvarna et une KTM. A son guidon, la première chose qui frappe, c’est son incroyable facilité dans les virages. Elle est vraiment très maniable ! La transmission mériterait d’être revue car la première est très courte alors que la seconde vitesse est par contre un peu longue. La puissance dont le moteur délivre sa puissance est assez particulière. Il est très performant à bas et à mi-régimes mais s’essoufle par contre relativement vite en haut, un peu comme une machine d’enduro. Mais ce n’est pas nécessairement un défaut, certains le verront même comme une qualité.

Si je devais conseiller cette AJP 150 à quelqu’un, ce serait à un jeune pilote qui souhaiterait débuter le motocross. La moto n’est pas agressive mais elle est au contraire très confortable à piloter, ce qui la rend particulièrement agréable. De plus, le prix très abordable de la moto en fait une alternative particulièrement intéressante pour celui qui souhaite découvrir le motocross.

 

+ Prix (€ 3.950)
+ Look/finition

+ Maniabilité

– Puissance

 

 


Qu’a pensé Yente de la 250?

Au début, j’ai eu l’impression que je pilotais une machine électrique. La moto a un comportement dynamique excellent mais elle manque de puissance que pour pouvoir être comparée à des machines comme les Yamaha, KTM ou Honda. Après quelques minutes à son guidon, je me suis vite senti à l’aise sur l’AJP, j’ai trouvé mes repères, même si je suis resté quelque peu déstabilisé par la courbe de puissance du bloc 250cc, très typée enduro et qui me contraignait à ne pas trop monter dans les tours. Une modification du mapping s’est révélé être un grand pas en avant. Je me suis senti immédiatement bien plus sur une véritable machine de cross et j’ai pu laisser s’exprimer la PR5 dans les hauts régimes.

Si, pour le top niveau, l’AJP ne sera vraisemblablement pas l’arme absolue, je ne peux néanmoins que la conseiller aux pilotes de niveau plus modeste, qu’ils soient débutants, pilotes “loisirs” ou vétérans. Pour eux, la maniabilité et l’accessibilité de la machine sont souvent bien plus importantes que la puissance.

+ Prix (€6.250)
+ Maniabilité
+ Démarreur électrique

– Puissance

 

 

Quoi qu’il en soit, l’AJP 250 est une machine particulièrement plaisante à piloter, qui sait aussi se comporter dans les airs bien mieux que je ne l’aurais imaginé.

Retrouvez ci-dessous les principales évolutions proposées par AJP Belux :

  • Echappement DOMA complet : 695 €
  • Tuning moteur : 525 €
  • Cartographie moteur reflash ECU  50 50 €
  • Nouveau boitier avec cartographie 200 €

Pourquoi je trouve cette machine idéale pour les débutants ? Tout simplement parce que l’on voit régulièrement des pilotes qui débutent dépenser énormément d’argent pour  s’offrir des machines qu’ils ne peuvent exploiter qu’à 50% de leurs performances. Je trouve par contre primordial pour débuter de pouvoir apprendre les bases du pilotage sur une machine facile, maniable, afin de prendre confiance en soi. Il est impératif de maîtriser la technique avant de s’entraîner en vue de prendre de la vitesse. Dans cette optique, l’AJP 250 est certainement une option que tous les crossmen débutants devraient envisager.

 

Infos :  AJP Belgique/Luxembourg : www.ajpmotos.be

 


 

Texte : Yente Dourte | Photos: Daan V Photography

Vos commentaires

Plus de motocross