Motocross

Jordan Hebette de retour à l’AMPL avec DAM Racing

Jordan Hebette de retour à l’AMPL avec DAM Racing
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Tout juste de retour des USA, Jordan Hebette fait le point avec nous sur sa saison 2017 et nous dit tout sur son retour à l’AMPL en 2018 avec le soutien du concessionnaire KTM Dam Racing.

 

“Après mon titre AMPL en 2015″, commence le pilote de Havelange, ‘je suis retourné à la FMB en Inters Mx2 pour 2016. J’y ai réalisé des belles courses, notamment la première manche MX2 à Orp-Le-Grand, que j’ai remportée. J’ai terminé avec le titre de vice-champion MX2 2016. Cette année, j’ai voulu tenter l’Elite MX2 et le National MX2 en France. L’Elite Mx2, c’était vraiment génial mais aussi très difficile ! J’y ai disputé 4 courses. Je me suis qualifié à deux reprises mais je dois avouer qu’au chrono, j’avais beaucoup de mal.”

Ce qui n’a pas empêché notre compatriote de signer quelques performances encourageantes chez nos voisins français. “Pendant les manches, je roulais beaucoup plus détendu et cela se voyait dans mes résultats : 15ème à Romagné et 16ème à Pernes-Les-Fontaines”, poursuit-il. “A Castelnau-de-Lévis, j’ai raté la qualification pour des raisons mécaniques, mais j’ai gagné la course des non qualifiés. Au National, j’ai participé à deux épreuves; la première à Homburg-Budange et la deuxième à Nozay. Je roulais près du top-5. A Nozay, je m’étais qualifié en 6ème position. Malheureusement, je m’y suis blessé et ma saison s’est terminée là-bas. Cette année, j’ai aussi participé à l’épreuve du championnat EMX250 à Ernée, en France. Une première course à ce niveau assez mouvementée car j’ai été surpris aux essais chrono du matin par l’état de la piste. Je tombe à chaque tour et termine dernier de mon groupe… Pour la “Last Chance”, j’ai montré un meilleur pilotage. En démarrant dernier suite à une chute dans le 2ème virage, je suis remonté jusqu’à la 13è place, soit à la limite de la qualification… avant de tomber une nouvelle fois dans le dernier tour en attaquant le 12ème!”

“J’ai pris la décision de me soigner”

Une saison riche en expériences qui se termine donc malheureusement juste avant l’été suite à une blessure. “Après ma blessure à l’épaule à Nazay le 11 juin, j’ai pris la décision de me soigner comme il faut” explique Jordan. “Il faut savoir que depuis 2016, je roulais avec les ligaments croisés du genou droit sectionnés. Si vous ajoutez à cela une épaule instable suite à cette dernière chute, vous comprendrez que je n’étais plus dans de bonnes conditions.J’ai donc pris mes dispositions pour me faire opérer du genou le 15 septembre à l’Hopital du bois-de-l’Habbaye à Seraing par le docteur Messen. Cinq semaines plus tard, j’y suis retourné pour mon épaule, mais cette fois, entre les mains du docteur Hanssen.”

“L’idée de revenir à l’AMPL est née à la Chinelle”, se souvient le pilote KTM Dam Racing. “Etant blessé, je n’ai pas pu prendre part à cette course. J’y suis donc allé supporter mes amis et l’équipe du Dam Racing, pour qui je roule déjà depuis un moment. En parlant avec Dirk Damiaens, il m’a expliqué son envie que je retourne à l’AMPL afin d’y défendre ses couleurs. J’ai été très content d’entendre ça. Après en avoir discuté avec mon père et mon parrain, qui sont les 2 personnes qui me suivent chaque week-end et me soutiennent en permanence, cette décision de retourner à l’AMPL s’est imposée comme la plus logique. Je roulerai donc sur l’ensemble du championnat AMPL en Inters Mx2 et aussi, puisque le règlement le permet désormais, en Inters Mx1. Dans cette catégorie, je serai au guidon d’une 350 SX-F. Je participerai quand même à quelques courses de l’Elite en Mx1. Mon objectif : revenir plus fort qu’avant ma blessure, gagner le plus de manches possible dans les 2 catégories et, pourquoi pas, remporter le titre MX2!”

“Pourquoi pas une SuperFinale en fin de journée avec les meilleurs Inters MX1 et MX2 ?”

“Depuis l’an dernier, l’AMPL a séparé les 2 cylindrées en 2 catégories. Je trouve ça bien et juste”, commente Jordan. “Pour ma part, chaque cylindrée a son style de pilotage, ses avantages et inconvénients l’une part rapport à l’autre. En restant à “armes égales” au niveau de la cylindrée entre tous les concurrents, les courses ne peuvent être que plus disputées. Maintenant, pourquoi ne pas faire comme en France et dans d’autres fédérations en ajoutant une SuperFinale Open au programme du dimanche? Cette dernière manche s’avèrerait intéressante pour le public et mettrait en valeur les meilleurs de la journée.”

“D’autant plus que les organisations sur deux journées que tente à présent de promouvoir l’AMPL le permettrait sans doute”, poursuit-il. “Pour moi, c’est une très bonne chose en tant que pilote. L’AMPL est une fédération qui compte énormément de pilotes et pour organiser toutes les manches, dans toutes les catégories et en une journée,… c’est long et compliqué ! Donc, le format de 2 jours me paraît être une excellente solution pour le confort de certains pilotes qui ne termineront plus leur dimanche tard le soir… Ces derniers mois, beaucoup de changements sont en cours à l’AMPL. Certains critiquent et veulent casser les choix du Comité Directeur alors qu’il cherche à évoluer et à améliorer la fédération. À la FIM, ou à la FFM, pour y avoir roulé cette année, je peux dire que je n’ai jamais entendu les autres pilotes critiquer les décisions de leur fédération ! En quoi cela serait-il différent ici ? La fédération a choisi d’aller dans un sens et les pilotes doivent se plier à cette volonté. Ce sont les règles et il faut les suivre.”

“En ce qui concerne mes partenaires, je roulerai toujours avec le support de DAM Racing, de KTM Belgique, KYB Technical Touch Racing à Lommel, Smits Design et Twin Air. Je pourrai aussi, toujours compter sur mes fidèles sponsors locaux: la marbrerie Hebette Frères, Achêne Recyclage, EBSYS, la menuiserie Weileret Laurent Lacasse Ecolages MX. Je les remercie d’ailleurs tous pour le soutien qu’ils m’apportent, quel qu’il soit ! Chaque détail compte et grâce à eux, je peux continuer à pratiquer mon sport dans les meilleures conditions possibles ! À tous, merci !”

Photos : L. Lassence & M. Goffin

 

Vos commentaires