Championnat de France des Sables

Enduropale du Touquet : Cyril Lambeaux espère clôturer sa saison de sable en beauté ce week-end !

Enduropale du Touquet : Cyril Lambeaux espère clôturer sa saison de sable en beauté ce week-end !
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Cyril Lambeaux sera ce week-end au départ de l’Enduropale du Touquet. Le jeune pilote de La Roche-en-Ardenne y portera le dossard 51. Le point final d’une saison de sable durant laquelle notre jeune compatriote a su se faire remarquer.

Cyril a fait ses classes à l’AMPL. En avril 2015, il disputait sa première course sur le circuit de Haid pour devenir dès la saison suivante champion de Printemps dans la catégorie 65cc. Avant de passer sans attendre à la catégorie supérieure, celle des 85cc.

Ces derniers mois, c’est pourtant dans le sable que Cyril brille. A 12 ans à peine, il est l’un des plus jeunes pilotes engagés sur le fameux championnat de France des Sables. Dans la catégorie Espoirs Minimes réservées aux moins de 13 ans, il est l’une des bonnes surprises de cet hiver. Il arrive donc gonflé à bloc sur la prestigieuse finale du championnat sur la plage du Touquet ce week-end.

Sélectionné pour la “Red Bull Sand Session”

Une expérience unique qui débutera dès ce vendredi pour Cyril puisqu’il a l’immense chance de faire partie des 12 pilotes Espoirs sélectionnés pour la “Red Bull Sand Session”, une session de pilotage dans le sable du Touquet avec l’un des plus grands spécialistes de la discipline: Camille Chapelière !

“La saison a été longue cette année”, commente Cyril. “Depuis la finale du championnat AMPL à Moircy, je n’ai passé qu’un seul week-end sans m’entraîner. Et après le Touquet, je reprendrai l’entraînement sur la terre pour préparer la saison de motocross 2018.”

Mais pour l’heure, c’est évidemment le Touquet qui est l’objectif numéro 1 du jeune Belge : “Je vais essayer de prendre un bon départ car c’est une bonne partie de la course qui se joue dans la ligne droite de la plage. Se battre pour remonter est très difficile car il y a des pilotes de tout niveau et le circuit ne reste malheureusement pas plat ! Je vais éviter les chutes et me concentrer sur mes positions que j’ai revues les 13 et 14 janvier derniers avec Thierry Klutz lors d’un stage à Loon-Plage.”

“Franchement, je ne pensais pas vraiment évoluer en motocross car au début ma maman était contre”, poursuit-il. “C’est un sport assez dangereux et j’ai déjà fait quelques belles chutes (rires). Aujourd’hui, je pense que c’est pourtant ma meilleure supportrice, elle me suit partout, me conduit aux entraînements, en stage,… même si elle stresse à chaque fois. Pour 2018, je prends une licence FMB et FPCNA car mon frère roule aussi cette année au FPCNA en 65cc  après avoir été champion AMPL en 50cc la saison passée. Après quelques courses à la FMB, j’essayerai une ou deux courses du championnat d’Europe et quelques unes du championnat de France Espoirs 85. Ce sera l’occasion de tester mon niveau !”

Une valeur sûre de la catégorie Espoirs

Depuis le premier week-end d’octobre, Cyril multiplie les sorties dans le sable. Dans le coup dès l’épreuve d’ouverture à Berck-sur-Mer pour ce qui est son premier championnat de France des Sables, il cumule les top-10 au scratch et s’impose, malgré son manque d’expérience, comme l’une des valeurs sûres de la catégorie Espoirs.

Ce dimanche sur la plage du Touquet, ils seront 93 à prendre le départ de la catégorie Espoirs. Ne manquez pas de suivre la KTM numéro 51 !

“Je tiens à remercier mes parents pour ce qu’ils font pour moi, le temps passé, les déplacements,…”, ajoute encore Cyril. “Je remercie aussi mes différents coachs, Jérémy Coen  JCMX pilotage et Thierry Klutz pour le sable, Kevin Gauniaux qui m’a aidé à me préparer pour Grayan, et enfin Eric Hubin et Laurent Brévers pour la terre. J’ai aussi la chance de pouvoir compter sur différents sponsors : Pêcheurs Motos à St Hubert avec qui je bénéficie d’un contrat pilote, Menuiserie Toiture Vincent Lesuisse, Terrassements Pierre Lesuisse et enfin Terrassements Grooten Bertrand. Sans oublier bien sûr toutes les personnes qui me suivent et mes supportent tous les week-ends !”

 

Vos commentaires