Enduro

L’enduro belge orphelin

L’enduro belge orphelin
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

On a tous profité un jour ou l’autre de l’un de ces conseils, de ces coups de pouce qu’il prodiguait sans réserve. Le long des pistes de motocross puis dans les parcs fermés d’enduro. Georges Despontin connaissait toutes les ficelles du tout-terrain. La mécanique, l’assistance, la débrouille,… tout cela faisait partie du répertoire d’un personnage qui a marqué le sport moto en Belgique. Une clé de douze en main comme derrière ses fournaux, le Namurois savait mieux que quiconque se rendre indispensable… la bonne humeur en prime.

Georges Despontin, c’était avant tout le père de deux pilotes, Mikaël et Fabrice, pour lesquels il a fait d’innombrables sacrifices mais c’était aussi un soutien précieux pour de très nombreux passionnés, quel que soit leur niveau ou leur notoriété. Avec sa disparition ce mardi matin, c’est un peu tout l’enduro belge qui est orphelin.

La rédaction de MXMag présente ses plus sincères condoléances et exprime son soutien à son épouse Rita, à ses enfants Mikaël, Fabrice et Solange ainsi qu’à tous ses proches.

Adieu et merci, Georges !

 

La messe en hommage à Georges Despontin aura lieu ce vendredi 8 juin à 10h00 en l’église Saint-François-Xavier à Vedrin. 

 

Vos commentaires

Plus d’enduro