Motocross US - Thunder Valley

Motocross US : les enseignements de Thunder Valley

Motocross US : les enseignements de Thunder Valley
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Chaque semaine, nous revenons sur les faits marquants des épreuves du championnat américain de motocross. On analyse aujourd’hui l’épreuve de Thunder Valley, remportée par Jérémy Martin (250) et Eli Tomac (450).

Par Michel Capton

Les faits marquants :

  • Très rapide au guidon de sa Yamaha Star Racing, Justin Cooper signe le holeshot de la première manche.
  • Joey Savatgy a mis une pression terrible au rookie Justin Cooper pendant 20 minutes avant de s’emparer du commandement.
  • Vainqueur en 2016 et 2017, Joey Savatgy a été trahi par la mécanique à trois tours de la fin de la première manche.
  • Malgré une légère blessure au pouce, Zach Osborne termine quatrième de la première manche derrière les frères Martin mais devant Aaron Plessinger.
  • Joey Savatgy et Zach Osborne se sont retrouvés à terre au premier virage de la seconde manche. Pour le pilote Husqvarna, une blessure à l’épaule signifie la fin de sa saison MX.
  • Tout comme en début de saison en supercross, Justin Hill est à la peine en milieu du peloton (15-13).
  • Quel bagarre fratricide en seconde manche entre les Martin brothers !
  • 3 courses, 3 vainqueurs différents et 3 plaques rouges également en MX250. Cette fois-ci, elle repart sur la Honda Geico de Jérémy Martin.
  • Aux avant-postes pour la première fois de la saison, Phil Nicoletti a résisté à Marvin Musquin jusqu’au drapeau rouge.
  • Ken Roczen a déclaré avoir passé un cap, son premier podium de la saison le confirme.
  • Justin Barcia est tombé dans les deux manches.
  • Eli Tomac a dépassé Ken Roczen à deux reprises au même endroit dans chaque manche.
  • Très belle performance de Benny Bloss (6-5).
A LIRE EGALEMENT  Loket : les meilleurs moments de la journée de samedi en images

Vos commentaires

Plus de motocross