EnduroGP

Voici la “Enduro Open World Cup” !

Voici la “Enduro Open World Cup” !
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Les choses bougent rapidement dans le petit monde de l’enduro. Obligés de réagir face à la montée du championnat WESS, World Enduro Super Series, dont le calendrier 2o19 s’oriente résolument vers l’enduro plus traditionnel en abandonnant des courses telles que le Red Bull Knock Out ou le Gotland Grand National, la FIM et ABC Communication ont annoncé ce vendredi l’arrivée de la “Enduro Open World Cup”.

Objectif essentiel de ce nouveau championnat : grossir les rangs des participants (en net déclin ces dernières saisons) sur les épreuves du mondial EnduroGP en adressant 3 nouvelles catégories aux pilotes “privés”.

En complément des catégories EnduroGP, E1, E2, E3, Junior et Youth 125cc, cette Enduro Open World Cup permettra à des pilotes privés ou locaux de venir rouler sur les traces des stars de la discipline. Au programme, trois nouvelles catégories :

  • 2 temps (toutes cylindrées)
  • 4 temps (toutes cylindrées)
  • Seniors (+ de 37 ans – Toutes cylindrées)

Il y aura aussi un Trophée Team qui récompensera la meilleure équipe ayant aligné un minimum de 3 pilotes sur cet Enduro Open.

Cette Enduro Open World Cup est ouverte à tout le monde dès l’âge de 16 ans et se déroulera sur  les 7 GP de la saison 2019 même si  seuls les 8 meilleurs résultats seront pris en compte en fin de saison. Il faudra donc participer seulement à quatre des huit Grand Prix au minimum pour pouvoir prétendre aux titres FIM d’une de ces trois coupes du monde.

Coûts réduits

Conscient de la nécessité d’abaisser les coûts de participation pour ces pilotes, la FIM a décidé de la création d’une licence FIM Enduro Open pour ces catégories au tarif modéré de 61 € hors assurance alors qu’une Licence FIM Open « une épreuve » sera disponible au tarif de 30,50 € hors assurance. Le tarif d’engagement par course sera quant à lui de 120 € seulement, frais de transpondeur inclus.

Le schéma sportif des épreuves sera aussi « allégé » afin de tenir compte des capacités techniques de ces futurs participants. En effet, la durée de course sera réduite d’un tour pour les Open et certaines déviations seront mises en place sur les parties les plus techniques des circuits comme par exemple sur les spéciales Extrêmes.

« Il était impératif de trouver un moyen de faire revenir plus de pilotes sur le championnat du monde d’Enduro”, explique Bastien Blanchard. “Ces trois coupes du Monde FIM devraient permettre à de nombreux pilotes privés, qui n’ont malheureusement pas les moyens de financer une saison de 7 ou 8 GP, de pouvoir rouler sur la scène internationale avec une Coupe du Monde comme enjeu. L’Enduro a toujours été une histoire de participants et c’est pour cela que la FIM a décidé pour notre plus grand plaisir de valider notre projet. »

L’ouverture de la FIM Enduro Open World Cup aura lieu dès le GP d’Allemagne des 23 et 24 mars à Dahlen.

Vos commentaires

Plus d’enduro