Motocross

Brian Moreau et Bud Racing à nouveau dans le coup à Lacapelle Marival

Brian Moreau et Bud Racing à nouveau dans le coup à Lacapelle Marival
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le team Bud Racing Kawasaki disputait ce weekend sa seconde et dernière course de préparation avant l’ouverture du championnat du monde en Argentine le weeke-nd prochain, et une fois de plus Brian Moreau a été l’un des pilotes MX2 les plus rapide en piste. 

Après Mantova il y a deux semaines, l’épreuve de Lacapelle était le second test “grandeur nature” pour le team Bud Racing qui n’alignait malheureusement que Brian Moreau, après que Brian Hsu se soit blessé dans le bas du dos lors d’un entrainement durant la semaine.

Pour sa seconde course de l’année, Brian Moreau a une fois encore été très rapide tout au long de la journée, terminant les essais chronos à moins d’une demi seconde de la pole position. Très vite revenu de la sixième à la quatrième place en première manche MX2 et en bagarre pour le podium, il perdra finalement ses chances et trois places dans la seconde partie de course.

Auteur d’un excellent départ en seconde manche il mettra la pression durant les premiers tours sur le futur double vainqueur de la catégorie, avant de perdre son rythme après de multiples attaques sur Watson, quatrième du mondial MX2 la saison passée ! Le manque d’expérience de la compétition au niveau mondial ne lui permettra pas de tenir cette cadence durant toute la manche, il terminera finalement que sixième. Mais Brian peut s’envoler confiant pour l’Argentine, rassuré notamment quant à sa vitesse de pointe et la compétitivité de sa Kawasaki Bud Racing.

Brian Moreau : « Ce fut une journée correcte et une bonne préparation pour le premier GP, même si je sais qu’il me reste encore du travail. J’ai eu une bonne vitesse tout au long du week-end et j’ai livré une belle réplique à Watson en seconde manche, mais physiquement je ne suis pas encore prêt pour tenir cette cadence pendant toute une manche ; j’ai signé le second meilleur temps en course, avant de souffrir de crampes d’estomac. Je repars satisfait car cette piste n’est pas facile ; en Superfinale c’était difficile de faire sa course au milieu des 450 qui projetaient pierres et terre, j’ai lâché prise à un moment. »

Vos commentaires

Plus de motocross