Motocross - Lacapelle Marival

Clément Desalle : “un bon entraînement avant l’Argentine”

Clément Desalle : “un bon entraînement avant l’Argentine”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le motocross international de Lacapelle Marival, en France, constituait ce week-end pour beaucoup de pilotes MXGP un ultime entraînement avant de s’envoler pour l’Argentin où se dispute le week-end prochain le premier GP de la saison 2019.

Prudent sur le rendez-vous français, Clément Desalle n’en a pas moins démontré une belle vitesse de pointe face à quelques uns de ses futurs adversaires dans la catégorie reine du motocross mondial. “J’avais un bon feeling en première manche et je suis d’ailleurs parti en tête”, explique l’officiel Monster Energy Kawasaki, “mais dans un coin de ta tête, tu ne peux t’empêcher de garder à l’esprit qu’il ne s’agit que d’une course de pré-saison et tu ne veux pas prendre de risque inutile à une semaine à peine du premier GP. Dans la première manche, je savais que Paulin était très motivé et il m’a dépassé. Je suis resté ensuite en deuxième position jusqu’à l’avant-dernier virage, quand j’ai été géné par un pilote doublé, ce qui a permis à Romain Febvre de me dépasser in extremis. Ensuite, dans la seconde manche comme dans la Superfinale, le soleil était très bas et la visibilité était donc très mauvaise à plusieurs endroits du circuit. Je n’ai pas vu un trou avant un saut et j’ai chuté. Mais globalement, je suis satisfait car je me sentais bien sur la moto et c’était certainement un bon entraînement à une semaine du GP d’Argentine”.

 

Coéquipier de Desalle dans le team Kawasaki officiel, Julien Lieber a pour sa part mis un peu de temps à trouver ses repères lors des essais chronométrés. Un 13ème temps décroché en fin de session l’a pénalisé lors des départs, a fortiori sur une piste où les dépassements sont réputés être délicats. Cela ne l’a pas empêché de signer des résultats consistants tout au long de la journée avec une 8ème et une 7ème places dans les manches MX1 avant de rentrer 9ème en Superfinale.

“J’étais tendu lors de la session chrono et je ne suis pas parvenu à signer un seul bon tour”, analyse Lieber. “Je me suis donc retrouvé à l’extérieur sur la grille de départ. On a modifié quelques réglages sur la moto mais mes départs n’ont pas été bons. Ensuite, les dépassements n’ont pas été faciles mais j’avais une bonne vitesse et nous avons appris pas mal de choses ce week-end. De toutes façons, c’était bien d’avoir une course juste avant le premier GP. A présent, nous sommes prêts pour l’Argentine !”

 

Vos commentaires

Plus de motocross