Motocross US

Motocross US : les enjeux de la saison outdoor

Motocross US : les enjeux de la saison outdoor
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le championnat outdoor US débute ce week-end à Hangtown. Quels sont les enjeux de cette deuxième partie de saison outre-Atlantique ? Qui sont les candidats à la succession d’Eli Tomac et d’Aaron Plessinger ? On fait le point.

Par Michel Capton

250 : Le bal est ouvert !

S’il y’a une catégorie des plus ouverte cet été pour l’outdoor c’est bien les jeunes loups de la catégorie Lites. Avec une bonne dizaine de pilotes capables de gagner des manches, l’été s’annonce chaud.

Yamaha : conserver le titre à tout prix

Vainqueur l’an dernier avec Aaron Plessinger, troisième avec Justin Cooper, l’équipe Star Racing souhaite bien entendu conserver son titre. Si le champion sortant est monté dans la catégorie supérieure, Justin Cooper pourrait faire parler la poudre. Rapide aux chronos et solide, il joue le titre en confrontation directe avec un certain Dylan Ferrands qui a l’instar de Cooper Webb lors de sa dernière saison 250 souhaite faire le doublé SX/MX.

Vainqueur de manches et d’overall en 2018, le Français excelle en motocross et sera l’homme à battre. Absent au début 2018 suite à sa blessure survenue en SX, il remporte deux victoires mais ne devra pas démarrer sa campagne 2019 comme en 2017 sur un terrain qui l’avait vu abandonner en seconde manche. Inconnu au bataillon, Ty Masterpool débute chez les pros mais aura à coeur de bien figurer.

Kawasaki : rédemption

Avec le forfait d’Austin Forkner suite à sa blessure au genou, les performances moindres de Martin Davalos, il ne reste plus qu’Adam Cianciarulo pour mener la chasse chez les Verts. Passé à côté du titre SX cette saison, aura-t-il digéré la pilule ? De son côté, Garrett Marchbanks tentera avant tout de faire des coups d’éclats.

Honda : RJ Hampshire en chef de file

Vainqueur de l’épreuve de Budds creeks l’an dernier et du dernier GP des USA à Jacksonville en championnat du monde, RJ vise le podium final tout naturellement et tentera d’emmener avec lui le champion SX côte Est, Chase Sexton dans une équipe orpheline de Jérémy Martin, sur la touche pour toute la saison 2019.

A LIRE EGALEMENT  Mondial Junior de motocross à Megalopolis : le résumé vidéo

Nouveau venu sur le territoire US, Hunter Lawrence a de bonnes dispositions en motocross et l’a montré en début de saison 2018 avant de se blesser. S’il est redoutable dans les bons jours, il est aussi un habitué des petits pépins physique qui pourraient l’handicaper.

KTM : place aux jeunes

La firme autrichienne aborde cet été avec des objectifs bien différents des années précédentes. Les pilotes phares que sont Shane McElrath et Jordon Smith se remettent de blessure et le reste de l’équipe est composée de jeunes. Il va falloir ronger son frein et attendre des jours meilleurs pour les Oranges.

Husqvarna : un seul espoir nommé Thomas

Revenu des GP où il s’était exilé depuis de nombreuses années, Thomas Covington aura la lourde tâche de succéder à Zach Osborne qui avait bien performé par le passé. Vainqueur de GP, le pilote américain à connu un retour sur ses terres très compliqué, ne bouclant pas sa première saison SX et peinant même à se qualifier en finale malgré son statut de pilote usine.

Suzuki comme Husky

Tout les espoirs des Jaunes reposent sur Alex Martin, spécialiste du MX et qui se doit à l’âge de 30 ans de mettre à profit son expérience et sa constance pour aller inquiéter les jeunes. Ce serait  une belle consolation aussi pour une équipe qui a vu son budget réduit pour l’outdoor et s’est vue dans l’obligation de licencier…

450 : 1 Japonaise contre les Européennes

Vainqueur des deux dernières éditions, Eli Tomac vise la passe de trois en 2019. Tout juste prolongé pour les prochaines saisons chez les verts, Eli aborde cette campagne l’esprit libre et fort de la confiance emmagasinée ces deux dernières années. Il connait sa monture, ses adversaires et il ne lui reste plus qu’un titre à convoiter cette année

A LIRE EGALEMENT  Jago Geerts : "Un sentiment fabuleux !"

De leur côté les Autrichiens misent sur une armada des plus impressionnantes. Les quatre officiels auront il est vrai fort à faire pour contrer Eli. Récent champion SX, Cooper Webb a gagné un titre outdoor chez les Lites et avait même réalisé le doublé SX/MX cette année-là …

Dominé cette saison par son coéquipier, Marvin Musquin souhaitera prendre sa revanche cet été dans une discipline dans laquelle il excelle. L’occasion également d’obtenir un bon deal pour 2020. Auteur de sa première victoire en SX cette année, Blake Baggett est redoutable en outdoor et devrait comme chaque saison animer les courses.

Champion SX 2018, Jason Anderson s’est rapidement blessé au bras et n’a pu défendre son titre. Si l’outdoor 2018 ne lui avait pas sourit (blessure au pied à l’entrainement avec un pilote amateur) et s’il semble moins rapide que ses adversaires, il pourrait cependant étonner tout comme son coéquipier chez Husqvarna Zach Osborne que l’on ne voit pas gagner le titre mais qui devrait vraisemblablement viser un solide top-5, voire mieux.

Les inconnues

Blessés aux deux poignets, Justin Barcia revient en piste pour l’outdoor, que sera t’il capable de réaliser ? La question est la même pour un Ken Roczen qui sors d’une saison SX sans victoire pour le côté négatif mais aussi sans blessure pour le côté positif. Attristé par des soucis personnels et affaibli par un léger virus, l’Allemand aura-t-il retrouvé tous ses moyens ?

Dean Ferris a été appelé par Yamaha pour remplacer Aaron Plessinger. Auteur de belles performances lors de ses dernières venues, on a aussi vu l’Australien très en retrait lors de son récent passage sur le mondial MXGP en remplacement de Romain Febvre. Enfin, Joey Savatgy ne démarre pas ce samedi suite à une blessure survenue à Las Vegas alors qu’il terminait une première saison chez les gros bras avec de jolies performances et moins de chutes qu’en 250.

Vos commentaires

Plus de motocross