EnduroGP

Situation compliquée chez GasGas

Situation compliquée chez GasGas
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Si Mathew Vanoevelen était bel et bien présent chez Juniors sur le deuxième round du championnat du monde d’enduro le week-end dernier au Portugal, les officiels de la marque Christophe Nambotin et Alex Snow brillaient par contre par leur absence. Le team EnduroGP avait en effet été prié de rester à la maison. Ils ne seront pas non plus au départ du GP d’Espagne. Que se passe-t-il dans le giron de la firme catalane ?

Malgré une gamme rajeunie et un investissement en compétition qui a permis à la marque de revenir sur le devant de la scène, la situation financière du constructeur de Gérone reste compliquée. Désormais intégrée au groupe Torrot, la marque espagnole espère toujours pouvoir voler un jour à nouveau de ses propres ailes et déploie de nombreux efforts en ce sens. En pleine négociations avec le gouvernement catalan et les syndicats locaux dans le cadre d’un vaste plan de réorganisation, envoyer sur un championnat un team officiel au fonctionnement forcément coûteux, malgré l’importance qu’il peut avoir pour la notoriété de la marque, cela dérange visiblement chez GasGas.

Sans doute le moment est-il important pour l’avenir de la marque et, aussi surprenant que puisse paraître la décision d’empêcher ses pilotes factory de disputer un GP, il semble que d’autres enjeux priment actuellement pour le top-management chez GasGas. On devrait par contre bien voir Nambotin prendre d’ici 10 jours le départ du deuxième round du championnat WESS dans le cadre du Trèfle Lozérien.

Vos commentaires

Plus d’enduro