Enduro

De GasGas à Husqvarna : Matthew Vanoevelen rebondit

De GasGas à Husqvarna : Matthew Vanoevelen rebondit
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Depuis quelques semaines, Matthew Vanoevelen ne roule plus sous les couleurs de GasGas. Le partenariat entre le jeune pilote et le constructeur espagnol, avec qui il devait participer au championnat de France d’enduro mais également au championnat du monde, aux côtés de Christophe Nambotin, aura duré 6 mois.

Le jeune et talentueux  Nismois de 21 ans, dont le pilotage en impressionne plus d’un, malgré quelques désillusions comme une séparation avec le team Sherco en fin de saison dernière, a heureusement pu trouver un second souffle pour terminer la saison 2019.

Matthew a en effet réussi à trouver un nouveau soutien avec Husqvarna et Bertand Bailleux pour terminer la saison sur le championnat belge. Et les premiers résultats sont plus que concluants ! Sur l’enduro de Chimay, au guidon d’une 350 4 temps qu’il venait à peine de découvrir, il se classe deuxième. Le week-end dernier, sur l’enduro de Lierneux, il monte à nouveau sur la 2ème marche du podium. Cette fois, c’est au guidon d’une Husqvarna 450 FC 2020 100% stock qu’il s’alignait.

Pour ce qui est des épreuves hors Belgique, c’est le team Enduro Attitude de Jean-Marc Valenduc qui compte désormais un 4ème membre. Matthew accompagnera Martin Valenduc, Thibaut et Quentin Vinken au départ de la manche finale du championnat de France à Langeac (43) les 21 et 22 septembre. Le week-end suivant, ce sera la dernière manche du mondial EnduroGP à Ambert, au coeur de l’Auvergne. Jean-Marc ne voulait pas laisser un pilote plus que prometteur se retrouver mis de côté, il lui apportera une structure solide (logistique et financière) et familiale où le jeune Nismois devrait facilement trouver sa place. Et Jean-Marc de préciser : “ce sont mes gamins, et je ferai tout ce qui est possible pour les aider, quel que soit leur niveau”.

Matthew Vanoevelen complètera le team Enduro Attitude aux côtés de Martin Valenduc et Thibau et Quentin Vinken sur deux épreuves en France.

Matthew garde la tête sur les épaules. Il ne devrait ainsi pas participer à la manche de championnat de France qui se déroule en Bretagne fin juillet. Il souhaite d’abord maîtriser et comprendre sa machine avant de se lancer sur une course de 2 jours.

En Belgique, c’est sur les 12 heures de la Chinelle, à la mi-août, qu’on l’attend à présent face au gratin de l’enduro belge et étranger.

 

Texte & photo : Pauline Vallerand / Anne-Sophie Photographie

Vos commentaires